Un ancien agent du Bureau 610 s’excuse auprès des pratiquants de Falun Gong

J'ai honte de mon passé. Après que la persécution de Falun Gong a débuté, le 20 juillet 1999, j’ai été membre du Bureau 610 en Chine. Ma tâche principale consistait à travailler avec la police pour persécuter les pratiquants de Falun Gong.


J’ai été profondément empoisonné par le Parti communiste chinois (PCC) et pensais rarement par moi-même. Je suivais simplement leurs ordres. Je mettais aveuglément en action toutes les tâches qu’ils me donnaient. Lorsqu'on m'a assigné de travailler au Bureau 610, je ne savais pas de quelle fonction il s’agissait ni que c’était illégal.


J’ai été trompé par le PCC et on m’a dit que le Falun Gong était une secte. J’ai travaillé dur pour transformer les pratiquants, les obligeant à abandonner leur croyance. Non seulement je ne connaissais pas la vérité, mais j’étais totalement inconscient du fait qu’ils exerçaient simplement leur droit à la liberté de croyance. A cette époque, j'étais content de mon travail, qui consistait à persécuter les pratiquants de Falun Gong. C’est le regret de ma vie, et je réalise à présent avoir commis des crimes graves.

Persécuter les pratiquants de Falun Gong

Les années ont passé et j’ai oublié les noms des pratiquants. Mais les scènes au cours desquelles j’ai participé à persécuter les pratiquants sont profondément gravées dans mon esprit.


Le 20 juillet 1999, le Bureau 610 où je travaillais a commencé à surveiller tous les pratiquants de Falun Gong locaux. Une pratiquante âgée a dû quitter sa maison confortable dans la ville pour éviter le harcèlement. Dans le but d'appliquer les ordres des autorités des niveaux plus élevés de transformer les pratiquants, nous l’avons suivie dans un village éloigné et finalement trouvée dans un abri de chaume.


Elle nous a expliqué qu’elle était très fragile et souffrait de nombreuses maladies, mais qu'après avoir pratiqué Falun Gong avait retrouvé une bonne santé. Non seulement, avons-nous refusé de l’écouter, mais nous l’avons menacée et empêchée de pratiquer le Falun Gong. Sa santé s’est détériorée parce qu’elle n’était pas autorisée à pratiquer, et elle a développé une maladie cardiaque et une hématurie. Ses jambes ont aussi beaucoup enflé. Finalement, elle a été envoyée à l’hôpital par sa famille pour un traitement d’urgence.


Non seulement, le Bureau 610 a causé des préjudices physiques aux pratiquants en les soumettant à la torture et aux mauvais traitements, mais nous leur avons aussi coupé toutes ressources financières. Un couple âgé avait un joli restaurant avec un bon revenu. Nous conduisions fréquemment la police à leur restaurant pour les harceler, simplement parce qu’ils étaient pratiquants de Falun Gong. Finalement, le restaurant à dû fermer. La famille entière du couple a perdu sa source de revenus. Je n’oublierai jamais combien le vieux couple semblait triste et impuissant !


Une autre pratiquante a dû quitter la maison à cause de nous. Nous avons tout mis en œuvre pour la trouver et nous nous sommes mêmes rendus dans l’école de sa petite-fille pour interroger l’enfant sur la situation de sa grand-mère. Tous les professeurs et étudiants savaient que sa grand-mère pratiquait le Falun Gong et ont commencé à discriminer la petite fille. Elle a souffert de la discrimination de ses camarades de classe et du harcèlement quotidien, ce qui a entrainé un grave traumatisme mental.


Nous avons illégalement arrêté une jeune dame parce qu’elle refusait d’abandonner la pratique de Falun Gong. En chemin pour le centre de détention, elle m’a dit ainsi qu’aux agents de police que Falun Gong était bon. Son père était assis près d’elle et regardait, impuissant, sachant qu’elle serait détenue, ou même illégalement emprisonnée. Je ne peux pas oublier l’expression de tristesse et de douleur de son père !


J’ai finalement compris la vérité

J’ai commencé à réfléchir : Le PCC a lancé tant de mouvements politiques dans le passé, tuant des millions de citoyens chinois. Chaque fois, les gens étaient obligés de suivre les ordres du PCC. Pourquoi seuls les pratiquants de Falun Gong ont-ils réussi à persister dans leur croyance, même lorsque leurs familles ont été brisées, et que le PCC leur a pris toutes leurs richesses ?


Une de mes amis a commencé à pratiquer Falun Gong en 1996. J’ai été témoin de ses changements physiques et mentaux positifs et j'ai tenté en vain de la persuader d’abandonner la pratique. Mais, elle a persisté dans sa croyance et a été condamnée à plusieurs années d’emprisonnement pour avoir distribué des matériaux d’informations sur Falun Gong.


Après avoir été libérée, je lui ai souvent rendu visite pour la persuader d’abandonner la pratique. Elle n’était pas en colère, mais m’a raconté la vérité derrière la prétendue « auto-immolation de la Place Tienanmen » et autres mensonges diffusés par le PCC.


Après y avoir réfléchi rationnellement, j’ai graduellement réalisé que j’avais été trompé par la propagande du PCC. Le Falun Gong ne correspondait pas à ce qui était dit à la TV. La vérité est, que c’est le personnel du Bureau 610 qui a subi le lavage de cerveau du Parti. Ce sont eux les malheureux.


Un jour, je suis allé au domicile de mon amie et j'ai découvert qu’elle regardait la série vidéo de conférences de Fa du Maître. Elle m’a invité à les regarder avec elle. J’ai appris que Falun Gong n’était pas une secte, mais très droit et juste. Plus tard, lorsque j’ai lu Zhuan Falun, j’ai réalisé qu’il enseigne aux gens à être bons et à se cultiver.


J’ai profondément expérimenté combien le Falun Gong est merveilleux et sacré et finalement compris pourquoi tous les pratiquants persistaient dans leur croyance en dépit de la persécution brutale. C’est la grande Loi du Cosmos. Comment quelqu’un pourrait-il abandonner quelque chose de si solennel et si profond ?


Je pense souvent que si toutes les personnes dans le monde peuvent reconnaitre Falun Gong et utiliser les principes d’Authenticité-Compassion et Tolérance pour guider leur vie, la société deviendrait harmonieuse.


Je pratique le Falun Gong à présent et suis profondément reconnaissant pour le salut compatissant du Maître. Je me sens aussi très chanceux d’être devenu un pratiquant. Sans la compassion du Maître, je n’aurais pas pu rembourser tous les péchés que j’ai commis en tant qu’ancien membre du Bureau 610.


J’éprouve encore de profonds regrets concernant mon passé et souhaite saluer tous les pratiquants que j’ai jamais persécuté et dire et redire " Je suis désolé" des milliers de fois. Je sais que peu importe combien je regrette mes crimes, je ne pourrai jamais compenser pour le tort que j’ai causé. Je ne peux qu'utiliser la douleur que je ressens comme motivation pour cultiver et avancer comme un pratiquant de Falun Gong. C’est la seule façon dont je peux honorer leurs immenses courage et sacrifices face à cette terrible persécution.

Merci au Maître de me sauver avec compassion!


Version chinoise :
一个“六一零”人员的忏悔

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.