Un documentaire sur le commerce chinois d’organes bouleverse le public de Melbourne

"Il n'y a pas de mot pour exprimer à quel point je suis choquée ", a déclaré Maxine, une résidente de Melbourne, après avoir vu le documentaire Hard to Believe [Difficile à croire], sur les prélèvements d'organes autorisés par l'État en Chine. " J’ignorais tout de la persécution du Falun Gong jusque-là." a-t-elle ajouté, " Je suis outrée. Comment ces médecins peuvent-ils prélever les organes de personnes vivantes ? "


Le documentaire d'une heure Hard to Believe, qui dénonce les lucratifs crimes de prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant perpétrés par le Parti communiste chinois et rend compte du silence des médias publics, des politiciens et de la communauté médicale, a été projeté au Darebin Arts and Entertainment Centre à Melbourne en Australie le 21 mars 2016.

Projection privée du documentaire

Les gens signent la pétition demandant la fin des prélèvements d'organes, après avoir vu le documentaire.

L'organisatrice Leigh Smith a dit après la projection que se taire sur la question des prélèvements d'organes équivaut à soutenir ce crime. Elle a exhorté le public à signer la pétition et à envoyer des lettres au Premier ministre, demandant au gouvernement australien de prendre des mesures pour aider à stopper le commerce d'organes en Chine.


Comme Maxine, de nombreux autres membres de l'auditoire ont été choqués par ce crime incroyable et ont soutenu l'appel à agir de Mme Smith.


L'exposition internationale l'Art de Zhen Shan Ren (Authenticité-Bienveillance-Tolérance) avait lieu dans le même bâtiment. Le public qui a vu la projection du documentaire a également pu voir des œuvres de pratiquants de Falun Gong qui révèlent la persécution et la résistance pacifique du Falun Gong.

Les gens regardent les œuvres.

Alan, qui habite Melbourne, a dit avoir entendu parler de la persécution, mais qu’il en avait appris beaucoup plus grâce à l'exposition. " Les œuvres d'art sont très touchantes." a-t-il dit, " Je peux ressentir la douleur que ces pratiquants ont vécue. C'est abominable... le pire c'est que ce sont de bonnes personnes qui sont persécutées par le gouvernement chinois. "

Alan et son épouse Sandra ont trouvé que les œuvres étaient chaleureuses et encourageantes.

Rebecca (à gauche) et Zoé (au milieu) étaient d'accord avec leur amie Maxine (à droite) que la persécution du Falun Gong est abominable. Les jeunes filles ont dit qu'elles avaient l'intention de parler à leurs familles et à leurs amis de ce qu'elles avaient appris du documentaire et des œuvres d'art.

Daniela et son ami Caleb estiment que le gouvernement australien devrait aider à mettre fin à la persécution.

Daniela et son ami Caleb ont été informés de l'événement grâce aux médias sociaux. Ils n'avaient pas entendu parler de la persécution, et tous deux ont été bouleversés.


Daniela a déclaré que l'exposé des faits dans le documentaire était suffocant. " J'ai besoin de temps pour digérer ce que j'ai appris. Tout comme le titre de ce documentaire, c'est incroyable, difficile à croire. Il est inacceptable que les prélèvements d'organes continuent ", a-t-elle dit.


Caleb a expliqué que c'était formidable de dénoncer ce crime sur les médias sociaux et qu'ils allaient partager tout cela avec leurs amis. " Tout Australien devrait être au courant de la situation", a-t-il dit.


Daniela a ajouté : " Quand de plus en plus d'Australiens seront au courant, notre gouvernement finira par se réveiller. "


Version anglaise :
Documentary on Chinese Organ Trade Shocks Melbourne Audience

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.