Un homme de 75 ans du Shanxi, décède quelques semaines après sa libération de détention

Un homme de 75 ans de l’agglomération du Jinzhong, est décédé quelques semaines après sa libération de détention pour sa pratique de Falun Gong, pratique spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.


Lorsqu’il a été ramené chez lui en novembre dernier, M. Cheng Xiande ne pouvait plus reconnaitre quiconque. Sa famille soupçonne qu’il a été maltraité dans le centre de détention, alors qu’il était habituellement énergique et en bonne santé. Les détails exacts de son décès doivent encore faire l’objet d’une enquête.


Probablement mort suite aux mauvais traitements

Bien que souffrant autrefois d’un cancer du colon, M. Cheng Xiande a totalement récupéré peu après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong en 1997. Ayant vu sa vie renouvelée, il n’hésitait jamais à partager la raison de sa chance avec les autres. Cependant, il a été arrêté pour avoir refusé de renoncer à sa foi dans la pratique dont il avait tant bénéficié.


Le 17 mars 2014, plusieurs dizaines de policiers ont fouillé le domicile de M. Cheng et l’ont emmené en garde à vue. Bien que la police l’ait libéré sous caution après plusieurs heures d’interrogatoire, ils venaient fréquemment à son domicile le harceler dans les mois qui ont suivi.
Le parquet local a inculpé M. Cheng, le 5 décembre de cette année, et le 30 octobre 2015 il a été condamné à trois ans de prison.


La famille de l’ancien employé gouvernemental soupçonne qu’il avait été maltraité dans le centre de détention, où il avait été temporairement détenu suite à sa condamnation. Lorsque sa famille s’est vue demander de venir le chercher après qu’il ait été emmené en détention, il était extrêmement faible et avait perdu ses fonctions cognitives.


Plainte criminelle contre Jiang Zemin

Avant sa condamnation du mois d’octobre, M. Cheng avait déposé une plainte pénale contre l’ancien dictateur chinois, Jiang Zemin, pour avoir initié la persécution du Falun Gong entraînant la perturbation brutale de ses années de retraite.


Dans sa plainte, M. Cheng créditait le Falun Gong de sa santé retrouvée. Il a écrit : " J’ai subi une opération chirurgicale pour mon cancer du colon en 1992, mais au cours des cinq années suivantes, mon état a continué à se détériorer. J’ai aussi souffert d’un grossissement de la prostate et d’une épaule bloquée. Heureusement, j’ai commencé à pratiquer le Falun Gong en 1997 et tous mes symptômes ont disparu peu après. "


M. Cheng était aussi reconnaissant que Falun Gong l’ait aidé à arrêter de fumer, de boire et de jouer au Mah-jong. " Falun Gong a sauvé ma vie, et je voulais juste permettre à davantage de gens de connaître cette pratique remarquable, " a-t-il écrit pour expliquer pourquoi il n’a jamais vacillé dans sa croyance en dépit de la persécution.


Déjà à la retraite, M. Cheng a reçu l’ordre de faire à trois reprises un rapport à son ancien employeur, une agence gouvernementale du canton de Zuoquan, peu après que la persécution a commencé en juillet 1999.


" Chaque fois que je retournais à Zuoquan, je subissais des pressions visant à me faire écrire des déclarations admettant mon ‘erreur’ en pratiquant le Falun Gong. Plus tard, mon employeur m’a retiré tous mes bénéfices en tant que fonctionnaire du gouvernement à la retraite, "a écrit M. Cheng.


Version chinoise :
山西晋中市75岁程贤德被迫害离世

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.