Un homme de 60 ans du Liaoning, meurt quelques mois après avoir poursuivi l’ancien dictateur chinois

Un résident de la ville de Jinzhou est mort deux mois et demi après avoir été arrêté pour le dépôt d’une plainte contre Jiang Zemin tenant l'ancien dictateur chinois responsable pour le lancement de la persécution du Falun Gong.


M. Wang Yuquan a été emmené de son domicile le 11 novembre 2015 puis libéré pour raison médicale cinq jours plus tard quand il a soudainement perdu connaissance. La police a refusé de dire à sa famille ce qui s’était passé en détention qui a conduit à l’épisode de son évanouissement.


La santé de l’homme de 60 ans a continué à se détériorer dans ses derniers jours. À partir du 28 janvier de cette année, il a commencé à vomir du sang fréquemment et dérivait dans un état semi-comateux. Il est décédé le 30 janvier.


Avant sa dernière arrestation, M. Wang avait été à plusieurs reprises arrêté et torturé dans le passé pour avoir refusé de renoncer à sa foi en Falun Gong. Il a déposé une plainte pénale contre Jiang en juillet dernier, pour être à nouveau arrêté et mourir en janvier dernier.


Voir également :

I Was Tortured at Jinzhou City Forced Labor Camp
Mr. Wang Yuquan Has Been Incarcerated In the Jinzhou Labor Camp for Over Three Years


Contexte

En 1999, Jiang Zemin, alors chef du Parti communiste chinois, ignorant les autres membres du comité permanent du Politburo, lançait la répression violente du Falun Gong.


La persécution a entraîné la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong ces 16 dernières années. D’autres ont été torturés pour leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable d’avoir initié et poursuivi la persécution brutale.


Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé le 10 juin 1999, le "Bureau 610" un organe de sécurité extra-légal. Ignorant les forces de police et le système judiciaire l’organisation exécute la directive de Jiang s’agissant du Falun Gong : ruinez leurs réputations, épuisez les financièrement et détruisez les physiquement.


La loi chinoise permet aux citoyens d'être demandeurs dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent à présent ce droit en intentant des poursuites criminelles.


Version chinoise :
辽宁锦州市王玉泉诉江被迫害离世

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.