L’histoire de trois frères

Ayant grandi dans le même quartier, Michael Lewis, Kacey Cox et Yonas Kidane se considéraient comme des frères. " On traînait souvent les uns avec les autres et on riait ensemble", dit Kacey, manager des ventes d’une société de Toronto, au Canada.


Mais la vie n’est pas toujours remplie de rires. Durant les temps difficiles, les frères se sont soutenus mutuellement, et encouragés à trouver des solutions.


"La meilleure chose qui nous soit jamais arrivée dans nos vies a été le 14 juillet 2010 ", se rappelle Kacey. Ce jour-là, Michael lui a envoyé un e-mail et l’a appelé au téléphone ; " Hé, Kacey ! J’ai finalement trouvé ce que nous avons tant cherché dans nos vies. C’est " thebest " (Ndt: le meilleur) . Viens y jeter un œil ! " Sa voix était pleine d’enthousiasme.


Michael faisait référence à une vidéo de conférences données par M. Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa. Tous les trois sont devenus des pratiquants suite à cela, et ont commencé à pratiquer cet ancien système méditatif de raffinement de soi. Presque six années ont passé, et ils sont heureux de partager avec nous leur histoire.


Un phare dans le parcours de la vie
Michael, technicien en Chauffage, Ventilation et Climatisation (CVC), avait était un fumeur invétéré et buvait aussi beaucoup. À cause de son mauvais tempérament et de sa contribution minimale à la vie familiale, sa femme a demandé le divorce. Sa seconde femme se disputait aussi souvent avec lui. Bien qu’il passait de bons moments avec Kacey et Yonas, Michael se sentait souvent perdu—il avait besoin de quelque chose de plus fondamental qui puisse guider sa vie.


" J'étais alors à la recherche de sujets relatifs à l’énergie", a expliqué Michael. Dans la soirée du 13 juillet 2010, il a tapé " Tai-chi" sur l’ordinateur et a commencé à chercher. Il est tombé sur un lien vidéo du Falun Dafa. Se souvenant que des pratiquants de Falun Dafa dans le quartier chinois lui avaient parlé de la méditation, et qu’il avait signé une pétition appelant à l’arrêt de la persécution en Chine, Michael a commencé à regarder les vidéos. Il les regardées toute la soirée et les a terminées dans les quelques jours qui ont suivi.


Michael a dit : " Les conférences vidéos expliquaient de nombreuses choses, avec beaucoup de détails, comme ça ne m'était jamais arrivé dans ma vie, et mon âme a été touchée . Il a dit que c’était comme s’il s’était réveillé d’un rêve et qu’il avait alors pu voir les angles morts dans sa vie quotidienne. " Avant cela, j’étais comme un navire perdu en mer. J’avais trouvé une terre, avec un port offrant la sécurité, mais plus important encore, j'avais trouvé l’espoir. Quelque chose que j’avais cherché toute ma vie".


Avant ce moment-là, Michael pensait toujours à vivre bien ou à avoir une vie confortable. Maintenant il savait clairement quoi faire, parce que sa vie prenait un nouveau départ. " À partir de ce moment-là, j’ai réalisé que je devais être plus responsable vis-à-vis de ma famille, en tant que mari et père. Ce qui veut dire que j’avais besoin de devenir une meilleure personne et de contribuer davantage à la société".


Rapidement il a décidé d’arrêter de boire et de fumer. " Ça n’a pas été facile pour moi. J’ai arrêté un jour, mais j’ai recommencé le lendemain ". Ses efforts ont continué de la sorte de nombreuses fois et étaient très douloureux. Un jour, il s’est agenouillé devant la photo de Maître Li, promettant d’arrêter ses deux mauvaises addictions, et a demandé l’aide du Maître.


Miraculeusement, il a été capable d’arrêter de boire et de fumer le jour même.


Michael a également parlé du Falun Dafa au travail, et en d’autres occasions. "Au début, j’étais quelque peu irrité— pourquoi n’y avait-il que nous, les trois frères, qui connaissions le Falun Dafa ? " Néanmoins, ils ont acheté 15 exemplaires des livres du Falun Dafa, pour leurs familles et amis. " Puis un jour, j’ai entendu dire qu’il y avait des centaines de pratiquants du Falun Dafa dans la grande périphérie de Toronto. J’étais tellement heureux", a-t-il dit avec un sourire.


Impressionnée par les changements positifs chez Michael et les deux autres frères, un an plus tard sa femme a elle aussi commencé à lire le livre Zhuan Falun.


Kacey Cox (à gauche), Michael Lewis (au centre) et Yonas Kidane (à droite) vivent à Toronto comme trois frères.


Toutes les questions trouvent leurs réponses
Après avoir reçu l’appel téléphonique de Michael ce 14 juillet 2010, Kacey est allé dans la soirée sur le net et a regardé les conférences vidéo. " J’étais stupéfait que les enseignements de Maître Li soient aussi profonds. Alors que je continuais de les regarder, j’ai trouvé que toutes les questions et incompréhensions que j’avais eues auparavant dans ma vie étaient abordées. Et pourtant, le Maître expliquait ces choses de manière naturelle et détendue. J’ai immédiatement su que c’était la vérité que j’avais tant cherchée ". En entendant le Maître expliquer le principe de " sans perte, pas de gain", Kacey a été soulagé. D’une certaine manière, il avait toujours cru en ce principe, mais il n’était pas certain d’où cela lui venait. Maintenant il est à même de le comprendre à un niveau plus profond.


Kacey a alors téléchargé les fichiers audio des conférences et les écoutaient sur son trajet en allant et revenant de son travail. " J’ai passé beaucoup de temps à écouter tous les jours les conférences cet été là" , dit-il.


Une grande famille
Quatre mois plus tard, les trois frères sont allés à un groupe d’étude du Fa et d’échanges un vendredi soir à Toronto. " Nous avons été surpris", a expliqué Yonas, " Premièrement, nous avions toujours pensé que seuls nous trois pratiquions le Falun Dafa dans notre région, et nous ne savions pas qu’il y avait des centaines d’autres pratiquants. Deuxièmement, il y avait un puissant champ d’énergie dans cet environnement. Nous étions tous très heureux"


Rassemblement des pratiquants du Falun Gong sur la Place de l’Hôtel de Ville de Toronto le 11 mai 2014, pour la pratique des exercices en groupe et la célébration de la Journée Mondiale du Falun Dafa.

Bien qu’il y ait de nombreuses choses qu’une personne doit faire dans la vie quotidienne, Yonas savait qu’il y avait quelque chose en particulier qui était essentiel. Mais il ne savait pas ce que c’était. Au travers des enseignements du Falun Dafa, il a senti que tous ces points devenaient connectés, et il a su que le but de la vie n’était plus l’argent ou les intérêts matériels.


Yonas a ajouté : " J’ai toujours considéré Michael comme un grand frère parce qu’il est quelqu’un en qui on peut avoir confiance et sur qui on peut compter. Et maintenant, une fois de plus, il a trouvé le Falun Dafa pour nous, quelque chose qui finalement nous ramènera à la maison".


Profitant il y a quelques jour du début du Nouvel An Chinois, ces trois frères ont sincèrement remercié Maître Li pour avoir présenté le Falun Dafa au monde, et souhaitent le meilleur à tous les pratiquants.


Version anglaise :
The Story of Three Brothers

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.