Un homme emprisonné meurt quelques jours avant le Nouvel An chinois

Le Nouvel An chinois approche à grands pas, mais une famille de Lulong dans la province du Hebei ne pourra pas profiter des fêtes. Leur proche, M. Li Kai, est décédé le 29 janvier 2016, deux semaines après avoir subi une hémorragie cérébrale alors qu'il était emprisonné pour avoir refusé de renoncer à sa croyance en Falun Gong.


Le 29 juillet 2015, M. Li regardait la télévision chez lui, quand il a été arrêté par la police. Le 21 septembre, le tribunal local l’a condamné à 3 ans et demi d’emprisonnement à l'insu de sa famille ou d’un avocat.


La santé de M. Li s’est rapidement détériorée après qu'il ait été transféré à la prison de Jidong dans la ville de Tangshan au début du mois de décembre l'année dernière.


Le 14 janvier 2016, la famille de M. Li a soudain reçu un avis les informant de venir le chercher en prison. La famille s’y est précipitée, seulement pour être redirigée vers l'hôpital Gongren dans la ville de Tangshan, où ils ont trouvé M. Li dans le coma suite à une hémorragie cérébrale.


M. Li a pu bouger ses membres et répondre à sa famille après une dizaine de jours de traitement. Juste au moment où la famille se réjouissait de son rétablissement, les médecins ont pratiqué une intervention chirurgicale pour lui ouvrir le crâne et la trachée sans expliquer pourquoi ni demander leur consentement.
M. Li est mort deux jours après l'opération. Au lieu de faire appel à la morgue toute proche, les gardiens de prison ont déplacé par la force le corps de M. Li dans une morgue éloignée.


La famille de M. Li suspecte un acte criminel, car il était en très bonne santé avant son arrestation. Ils se battent aussi contre la prison pour leur droit à prendre leurs propres dispositions funéraires pour M. Li.


Article connexe : Practitioner Li Kai from Hebei Province Sentenced to 3.5 Years


Version chinoise
河北秦皇岛法轮功学员李凯被迫害致死

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.