Une pratiquante de Dalian raconte les jours précieux passés en compagnie du Maître (5ème partie)

Suite de la 4ème partie


Un pratiquant de Pékin a appelé le Maître et lui a parlé de personnes d’origine française qui venaient le voir. Maître lui a dit :"Je sais qu’ils sont venus pour un enfant malade. Tu peux leur dire de trouver quelqu’un d’autre ".


Plus tard, il y eut un autre appel pour annoncer leur venue et leur intention de rencontrer le Maître.


Maître a dit :
" Puis qu’ils arrivent, je vais les rencontrer s’ils ont l’affinité prédestinée "


J’ai rencontré le groupe, deux Français et deux Chinois et je les ai emmenés à la chambre d’hôtel du Maître. La chambre était très simple et ils ont dû tous s’asseoir sur le lit.


Maître a demandé: “ Voyons quel est le problème ?”


L’interprète a commencé à les présenter. Les deux Français étaient père et fils et ils étaient propriétaires d’une grosse entreprise.


Le père est entré directement dans le vif du sujet : “Nous sommes Juifs et nous savons que l’humanité se trouve à l’heure actuelle dans une situation grave, faisant face à la destruction. Notre Dieu nous a dit que seul un Chinois peut sauver les êtres, sauver les Français et sauver les Juifs. Nous avons longtemps étudié et cherché et nous avons découvert que la personne , c’est Vous le Maître de Qigong Li Hongzhi. Alors nous sommes venus vous voir. "


Notre Dieu vous invite à venir en France et à sauver l’Europe”, a-t-il dit. Nous allons nous occuper de tout et régler tous vos frais." Son ton et son expression suppliants nous ont touchés.


" Savez-vous ce que vous êtes en train de faire ? C’est un acte d’une vertu majestueuse infinie". a dit gentiment le Maître. " Y-a-t-il autre chose ? "


Le jeune homme a dit que son fils avait 7 ans et était handicapé mental. L’enfant ne parlait pas et n’était pas libre de ses mouvements et il bavait. Le jeune homme avait voyagé dans le monde entier à la recherche d’un traitement pour guérir son fils, mais en vain. Il a demandé au Maître de le guérir.
Montrez-moi sa photo, a dit le Maître.


Nous n’avons pas de photo , mais nous avons une vidéo.”


Je suis allée à l’accueil pour demander un lecteur vidéo, mais ce n’était pas un hôtel haut de gamme et ils n’en avaient pas.


Maître a dit : " Cela ne fait rien. Il vous suffit de l’imaginer mentalement. "
Un instant plus tard, le Maître a dit: “Maintenant, imaginez le plus clairement.”


Le Maître a commencé à dessiner une forme humaine sur le lit et l’a regardée fixement un petit moment. Puis l’une de des mains a extraie quelque chose de la forme de la tête d’avant en arrière comme s’il extirpait de la tête la racine de la maladie.


Après avoir fait ces quelques mouvements, il a joint ses mains ensemble. Puis il a soulevé le couvercle d’une tasse à thé et déposé ce qu’il avait dans la main au fond de la tasse. Il a remis le couvercle. Le Maître a tapoté la forme humaine sur le lit à trois reprises de la tête au pied.


Maître s’est arrêté et a regardé la forme humaine, puis il a dit: “Je crois qu’il devrait être rétabli maintenant. Il devrait y avoir une réponse là-bas maintenant. Vous pouvez téléphoner pour confirmer."


Je suis allé à l’accueil mais on ne pouvait pas passer d’appels internationaux de longue distance à l’hôtel. Le Français a dit qu’ils appelleraient quand ils retourneraient à leur hôtel car il était trop tôt en France –environ 4h du matin.


Avant leur départ, le Maître leur a dit : “Venez, je vais vous faire faire une expérience du Falun. Montrez vos mains." Il a dessiné des cercles dans l’air en direction de leurs mains. Dix minutes plus tard, Maître leur a demandé : " Est-ce que vous sentez quelque chose ? "


Le père a dit qu’il sentait le champ d’énergie circuler de son corps à ses mains. C’était très fort et il avait chaud. Son fils a dit que tout son corps tremblait. L’énergie était forte et c’est au niveau de ses mains qu’il la sentait le plus .Il ne pouvait pas poser les mains plus de quinze minutes.


Trois heures plus tard, l’interprète m’a appelée chez moi. Il avait beaucoup d’émotion dans la voix. " Ils ont appelé chez eux en France. La femme du jeune homme a demandé pourquoi ils appelaient si tard. Elle a dit que vers 4h du matin, sujette à un fort tremblement, elle s’était réveillée. La chambre était très éclairée. Elle a réalisé que son mari devait être avec le maître de qigong chinois et qu’il émettait de l’énergie. Elle s’est précipitée dans la chambre de l’enfant et elle l’a vu assis sur son lit. Il lui a demandé avec une prononciation claire et correcte : " Maman, qu’est-ce-qui m’est arrivé ? C’est la première fois que ça m’arrive. " Elle a serré son fils dans ses bras et s’est mise à pleurer. Elle attendait leur appel. Quand ils ont appelé, elle pleurait de son côté, et eux pleuraient du leur. Nous, les deux Chinois pleurions avec eux. C’est si touchant. Maître Li est magnifique. Magnifique.
Moi aussi, je pleurais à la fin de cet appel."


L’interprète a dit que les deux Français souhaitaient rencontrer le Maître cette nuit puis comptaient reprendre un vol pour la France.


Ce soir-là, ce serait la première conférence de Fa. Elle a eu lieu dans l’auditorium de la Dalian Locomotive Factory, qui pouvait contenir 2700 personnes. C’était la deuxième fois que le Maître enseignait le Fa à Dalian. Il y avait tellement de personnes voulant assister au séminaire que nous avons dû vendre des tickets avec des places debout, si bien que le nombre de spectateurs avoisinait les 3000 personnes.


Avant le début du cours, j’ai mis le Maître au courant de ce qui était arrivé à l’enfant français ; j’ai dit que je voulais en parler à tous ceux qui assistaient au cours puisque Maître l’avait fait à des milliers de kilomètres de là. L’un des membres de l’entourage du Maître a dit que je ne devrais pas en parler puisque soigner les maladies, le Maître ne faisait pas ce genre de choses. J’ai dit que ce n’était pas le fait de soigner les maladies, mais le fait que Maître avait fait preuve de pouvoirs supranormaux à des milliers de kilomètres à la ronde.


Je suis allé sur le podium et j’ai raconté l’histoire aux élèves avant le début du cours. J’ai omis la partie relative à la divinité juive. L’auditoire a vivement applaudi. J’ai regardé le Maître. Il était vraiment très calme. J’étais vraiment convaincue de la magnificence de Maître.


Après le cours, j’ai fait en sorte que le groupe français puisse dîner au restaurant en compagnie du Maître. Ils ont raconté au Maître leur appel en France. Ils étaient encore tout excités et très reconnaissants envers le Maître. Pendant le dîner ils ont fini de programmer le voyage du Maître en France. J’ai pris quelques photos au cours du dîner.


Quand les photos sont sorties, j’ai vu beaucoup d’images floues sur les photos. " Beaucoup de divinités sont venues au dîner, y compris la divinité juive, m’a dit le Maître. Sais-tu qui il est ? C’est Nostradamus dont la prophétie d’il y a 400 ans s’est révélée vraie à 99 pour cent. Le but de sa venue dans le monde, c’était d’informer les gens des catastrophes. Les gens croient à sa prophétie au sujet de la destruction de l’humanité. Cette catastrophe était prévue en effet. Cependant, puisque je suis venu enseigner Dafa, elle n’aura pas lieu comme prévu. Je vais changer cela .La catastrophe ne va pas se produire mais les mauvaises personnes seront éliminées. Trop de gens mourront et ce sera horrible. »


Maître m’a révélé un grand secret du ciel. J’étais à la fois honorée et choquée.


Après le séminaire à Dalian, Maître a annoncé la création du Centre d’Assistance de Dalian. Il a incité les pratiquants à étudier le Fa et à bien faire les exercices, à cultiver leur xinxing et à atteindre l’Accomplissement.


Lushun

Ensuite, j’ai accompagné le Maître à Lushun sur un navire de guerre. Face au vent et regardant la mer, Maître s’adressait aux pratiquants marins installés sur le pont. Il y avait beaucoup de pratiquants à Dalian faisant partie de l’armée de terre, de mer et de l’air. Ils cultivaient bien. Maître a dit qu’il aimait vraiment ces pratiquants soldats. Ils avaient peu d’attachements et de bonnes qualités d’éveil.


À la limite de la Mer Jaune et de la Mer de Bohai, le Maître était très heureux. J’ai deviné que des êtres venant des cieux et des mers étaient arrivés en grand nombre. Même si je ne voyais rien, je percevais la bonne humeur du Maître. Maître a tendu la main droite : "Regardes ma main" L’assistante du Centre de Lushun a vu avec son œil céleste que beaucoup de Bouddhas et beaucoup d’êtres se trouvaient sur la main du Maître.


Nous avons visionné la vidéo de la traversée à mon retour. Il y avait d’innombrables Faluns de tailles différentes autour du navire de guerre. Il y avait beaucoup d’images de livres dans le ciel, certains étaient ouverts, d’autres étaient fermés.


Que pouvaient-ils bien être ? Bien sûr, il s’agissait des livres de Dafa. Tous les pratiquants qui regardaient la vidéo étaient sous le choc.


Maître est vraiment magnifique. Nous avons décidé de suivre le Maître tout du long.

(Fin)

Version chinoise

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.