Une pratiquante de Dalian raconte les jours précieux passés en compagnie du Maître (4ème partie)

Suite de la 3ème partie


4. Le Maître organise un second séminaire à Dalian

Il n’y a pas si longtemps, le Maître a enseigné lors d’un séminaire à Dalian. Les pratiquants de Falun Dafa de cette région ont vraiment eu de la chance, le Maître ayant donné son accord pour un second séminaire d’enseignement du Fa à Dalian. A l’origine, le Maître avait prévu de se rendre dans une autre ville, mais du fait de problèmes d’organisation, le séminaire a été annulé.


Il s’avérait que j’étais justement dans les environs lorsque le Maître a fait d’autres plans et demandé à revenir à nouveau à Dalian.


Deux cent personnes d'autres régions et 500 résidents locaux ont assisté au premier séminaire de Dalian. Je savais que beaucoup plus de personnes assisteraient au second. Le Maître a donné son accord et décidé que le 1 juillet serait le premier jour du séminaire. Le cœur du Maître est totalement dévoué au salut des êtres.


Discussion sur le prix du billet

J’ai surpris une conversation entre le Maître et un membre du personnel, également un pratiquant, sur le prix pour le séminaire.


D’après ce que j’ai entendu, le prix d’entrée pour assister au séminaire n'était que de 50 yuans. Après avoir versé un pourcentage à la Société de Recherche sur la Science du Qigong de Chine, il ne restait pas grand chose—même pas suffisamment pour couvrir les dépenses. De plus, le Maître a suggéré d’accorder une ristourne de 50% à tous les élèves venaient pour la deuxième fois. Le membre du personnel était inquiet—comment pourraient-ils gagner suffisamment d’argent pour couvrir les dépenses ?


Le Maître a semblé très sévère et a dit : " Comment avez-vous pu ne serait-ce que dire ça ? Savez-vous ce que je fais ici ? Je suis ici pour enseigner le Fa. Rien n’est plus important que le Fa. Ne pensez même pas à augmenter le prix. Tous les élèves ne sont pas riches. Nous ferons payer la même somme, 50 yuans. Les étudiants qui reviennent, paieront la moitié, 25 yuans. Quant au pourcentage que nous versions à la Société de Recherche sur le Qigong, nous pouvons négocier avec eux à nouveau."


J'ai eu envie pleurer en entendant cela. Les autres maîtres de qigong gagnaient de l’argent avec leurs pratiques—ils faisaient payer quelques centaines de yuan, juste pour une session de deux jours. Partout où ils allaient, ils s'offraient des repas coûteux, demeuraient dans des hôtels cinq étoiles, et étaient conduits partout en ville par un chauffeur comme de gros nababs.


Notre Maître, au contraire, prenait rarement l'avion dans le but d’économiser de l’argent. Il mangeait un bol de nouilles et descendait dans de petits motels. Les pratiquants du personnel portaient de lourds sacs de livres et de matériaux de séminaire et suivaient le Maître de ville en ville.


Le Maître ne prenait que 50 yuans pour un séminaire de neuf jours et moitié prix pour ceux qui revenaient. Où dans le monde, peut-on trouver quelqu’un d’aussi compatissant ? Maître, merci pour tout votre dur labeur.


3000 billets vendus

Le séminaire se tenait dans la salle de réunions de l’Usine de locomotive de Dalian et les 2700 sièges ont été rapidement vendus. Du fait de la demande exceptionnelle, nous avons vendu 300 billets pour des places debout et avons organisé une classe pour 3000 personnes.


L’Usine de locomotives de Dalian était la plus grosse entreprise de la ville. Beaucoup des employés et des responsables étaient des pratiquants. La salle de réunion était souvent utilisée pour organiser des conférences de partage d’expériences. En retour, Dafa apportait des bénédictions à l’Usine de Locomotive—c’était l’entreprise la plus profitable de toute l'agglomération.


Un lieutenant général achète des billets.

Avant que le séminaire ne débute, j’ai reçu un appel téléphonique d’un lieutenant général qui voulait aussi acheter des billets pour le séminaire. Il est venu chez moi après que nous ayons discuté brièvement au téléphone.


Il m’a expliqué qu’un général à la retraite de Pékin lui avait demandé d’acheter les billets. Le général et sa famille avaient assisté à un des séminaires du Maître et commencé à pratiquer Dafa. Depuis, il avait remarqué des améliorations sensibles dans la santé de sa famille entière. Il lui avait dit que c’était une pratique merveilleuse et que sa famille voulait assister à nouveau au séminaire de Dalian. Le lieutenant général a aussi acheté plusieurs billets pour lui-même et affirmé qu’il voulait essayer cette pratique.


Lorsqu’un an plus tard, je l’ai appelé et lui ai annoncé que je pouvais le présenter au Maître, il était très enthousiaste et est venu immédiatement. En la présence du Maître, il s’est assis droit, s’est redressé, a utilisé des manières militaires courtoises et a salué le Maître avant de partir. Alors que nous sortions, je lui ai demandé : " Vous avez fait une carrière militaire, avez combattu et remporté de nombreuses batailles. Maintenant, vous avez la position d’un commissaire politique militaire. Croyez-vous réellement en le Fa de Bouddha ? Croyez-vous en Maître Li?"


Il a répondu: " Oui. Maître Li a une énorme vertu majestueuse—si grande que peu importe la personne, elle doit être courtoise, respectueuse et montrer de la déférence envers le Maître. "J’étais très impressionné par sa réponse. En effet, la vertu majestueuse du Maître surpasse toute réalisation profane.


Une interférence résolue

Maître est venu à Dalian, juste après que le séminaire de Zhengzhou soit terminé. De nombreux pratiquants avaient entendu parler de ce qui s’était passé à Zhengzhou et Maître l’a aussi mentionné dans ses conférences. Lorsque le Maître nous en a parlé, il a inclus quelques détails supplémentaires.


Maître nous a expliqué qu’un monstre ressemblant à un énorme dinosaure avait interrompu le séminaire. Le temps est devenu venteux et il est tombé instantanément des morceaux de glace de la taille d’un œuf. Le toit de la salle a été endommagé et l’électricité coupée. Maître a dû interrompre le séminaire. La tempête a été rapportée dans un journal local.


Parce que le monstre a interrompu l’enseignement du Fa, Maître n’a pas eu d’autre choix que de s’en occuper. Bien que féroce, le monstre n'était rien pour le Maître. Maître a utilisé de grands signes de main et l’a rétréci jusqu’à ce qu’il devienne une toute petite chose, puis l’a saisi dans ses mains et mis dans une bouteille en plastique. Après l’avoir dissous, le Maître a jeté la bouteille dans la poubelle.


De nombreux démons ont tenté d’interférer après que Maître a commencé à enseigner le Fa en public, mais ils n’ont fait qu’apporter la destruction sur eux-mêmes.


La perturbation des plans de vols résolue

Originellement, le Maître avait prévu de se rendre de Jinan à Dalian. Cependant, à cause des interférences perverses, le temps a changé et un orage a éclaté tout à coup. Ainsi, le vol du Maître a été retardé.


On ne savait pas si le Maître arriverait à temps pour le séminaire. Nous avons reçu de nombreux appels téléphoniques demandant si le séminaire se tendrait conformément à ce qui était prévu. Parmi le chaos et l’incertitude, j’ai reçu un appel téléphonique m’informant que le Maître et le personnel prendraient un bateau depuis Jinan.


Après avoir appris de telles nouvelles, plus de 100 élèves se sont rendus sur la jetée, sans s’être concertés, pour accueillir le Maître. Ils tenaient une bannière avec le message : " Bienvenue à Maître Li Hongzhi à Dalian. " Les caméras étaient prêtes, les longues vues pointées vers le port et chacun attendait l’arrivée du Maître.


Certains d’entre nous sont montés sur le quai et les autres se sont alignés à l'extérieur et attendu patiemment. Un bateau nommé " Nouveau Siècle" s’est lentement approché de la jetée et a appareillé. Etait-ce une coïncidence ? Le Maître ouvrait en effet une nouvelle ère.


Le Maître s’est tenu debout près de la sortie du bateau. Voyant que tant de personnes attendaient et accueillaient le Maître, les passagers se sont écartés et le Maître s'est approché devant. Beaucoup étaient curieux : " Qui, toutes ces personnes, attendent-elles de voir ? "


Les élèves étaient très excités et ont applaudi avec enthousiasme. Maître a aussi souri et salué chacun. Nous avons marché avec le Maître à la rencontre des pratiquants qui attendaient au bout du quai.


Le Maître m’a demandé : " Avez-vous organisé cela?" "Non. Il n’y a eu aucun arrangement. Les élèves ont appris la nouvelle et sont venus d’eux-mêmes, " ai-je répondu avec un grand sourire.


Le Maître a strictement interdit à quiconque de payer pour un hôtel luxueux. Nous avons loué des chambres à l’Hôtel Wuhan, un petit hôtel d’affaires.


Avant que le séminaire ne débute, une pratiquante du personnel m’a donné des badges pour que je les distribue aux élèves. Elle m’a dit que 200 avaient été fabriqués par le Maître et m’en a tendu quelques-uns. J’en ai pris un et ai donné le reste aux autres. Je garde ce précieux badge comme un souvenir—il portait le sceau original du Maître.


(À suivre)


Version chinoise :
和师父在一起的日子(四)

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.