"Les gens de bien ne restent pas sous des murs qui s’effondrent. "

La présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf avait été exilée en Guinée à trois reprises avant d’être élue. Chaque fois, alors qu’elle était en route pour la mort, elle pensait qu’un jour, elle reviendrait définitivement pour vaincre ses ennemis politiques. Elle leur ferait endurer les mêmes épreuves. Cependant, une expérience inhabituelle la fît changer d’avis.


Un jour, alors qu’elle passait près d’un village, elle entendit soudain des coups de feu. Son garde du corps, bien entrainé, Weser la jeta énergiquement par terre. Elle fût sauvée, mais la balle toucha mortellement Weser. Plus tard, elle découvrit que le tireur était un voisin de Weser, un jeune homme nommé Asa. Asa avait été payé pour assassiner Sirleaf.


Treize ans plus tard, Ellen Johnson Sirleaf revint dans le village et vit la mère de Weser envoyer de la nourriture à la mère d’Asa. Elle en demanda la raison et la mère de Weser répondit : "Asa s’est enfui il y a 13 ans, sans plus donner aucune nouvelle. Sa mère est aujourd’hui pauvre et malade et sans rien à manger…. "Sirleaf ne put s’empêcher de rappeler à la gentille vieille dame : " Mais ce sont nos ennemis ! " La réponse la surprit de nouveau : " C’est du passé. Rendre la méchanceté pour se venger ne peut qu’ajouter davantage de haine." Les paroles de la vieille dame enseignèrent à Sirleaf une leçon profonde. La Lybie, déchirée par la guerre, avait besoin de pardon et non de haine !


Depuis, Sirleaf a pardonné à ses vieux adversaires et a obtenu la compréhension et le soutien des libyens. Elle est devenue la première présidente élue dans l’histoire de l’Afrique.


Elle a construit son propre futur en pardonnant et en étant bonne envers ses ennemis. C’est le pouvoir du pardon motivé par la bonté.


Dian He vécut sous les Dynasties du Sud et du Nord. À la fin de la dynastie Song du Sud, Dian He fût nommé haut fonctionnaire au sein du gouvernement impérial. Au début de la Dynastie Qi du Sud, il fût nommé à une autre position très élevée. Cependant, il les refusa toutes, parce qu’il était indifférent à la réputation et au profit.


Dian He avait un caractère insouciant et simple et aimait souvent donner aux pauvres. Un jour, quelqu’un vola ses vêtements alors qu’il passait dans la rue Zhuquemen. Bien que voyant la chose arriver, il resta silencieux. Lorsque le voleur fut attrapé et qu’on le lui envoya, il lui donna les vêtements. Ce dernier était trop honteux pour les accepter, et ne le finit par le faire qu’à l’insistance de Dian He.


Les anciens critères moraux étaient élevés. En lisant le livre des sages et en connaissant leurs théories, bien utiliser le pardon peut émouvoir même des voleurs.


Qu’est-ce qui peut toucher les gens?

Le contrôle du Parti communiste chinois (PCC) sur la Chine a détruit 5000 ans de culture traditionnelle chinoise, abandonnant la pensée confucéenne et adoptant le mensonge et la violence pour tromper, duper, piller et tuer les gens. Le Falun Gong n’a que bénéficié au pays et aux gens. Cependant, le PCC l’a dénigré et persécuté en utilisant le pouvoir entre ses mains et a réprimé les valeurs universelles d’ "Authenticité, Bonté, Patience. " Ils ont tenté de totalement ruiner le futur de l’humanité en poussant d’innombrables personnes dans les rangs de la persécution.


Les pratiquants de Falun Gong n’ont pas changé face à cette répression déraisonnable, à la persécution, la torture brutale et même au pêché inadmissible du PCC de prélever des organes à vif à des fins lucratives. Ils sont restés fidèles aux principes d’Authenticité-Bonté-Tolérance. Pour éveiller l’attention et la conscience des gens, ils ont continué à clarifier pacifiquement et rationnellement les faits et à désintégrer les mensonges du PCC à propos du Falun Gong ces 16 dernières années. En juillet 2015, plus de 209,92 millions de personnes avaient annoncé leur démission du PCC, de la Ligue de Jeunesse et les Jeunes Pionniers, sur le site d’Epoch Times hors de Chine. C’est le pouvoir de la clarification de faits par les pratiquants de Falun Gong. La sincérité, la gentillesse et la tolérance des pratiquants de Falun Gong ont impressionné les gens et apporté de grands changements dans le monde.


Lors de la persécution du Falun Gong, ceux qui ont été le plus profondément empoisonnés par l’ordre secret de Jiang Zemin ont été les agents de la sécurité du PCC, les procureurs, le système légal, le système judiciaire, la sécurité nationale et la police armée. Certains sont encore trompés par les mensonges du PCC. Ces personnes perdront complètement leur futur, une fois que le ciel commencera à éliminer le PCC. Aujourd’hui, les pratiquants de Falun Gong ont complètement révélé la persécution du Falun Gong par Jiang Zemin et poursuivi Jiang Zemin pour donner aux gens une autre opportunité de choisir. C’est aussi une grande opportunité pour les êtres compatissants. Ceux qui la manqueront le regretteront éternellement !


La grande bienveillance et tolérance des pratiquants de Falun Gong ont réellement ému et changé les gens. D’après un reportage de Minghui, de nombreuses personnes bienveillantes ont applaudi lorsqu’elles ont appris les poursuites contre Jiang Zemin. " Nous devons gagner l’affaire ! " " C’est une bonne nouvelle ! Il aurait dû être poursuivi plus tôt ! " " Jiang Zemin est si pervers qu’il n’a rien fait de bon. Nous devons gagner et l’envoyer devant les tribunaux ! " "Je suis d’accord pour poursuivre Jiang Zemin parce qu’il est si pervers ! Pour le poursuivre, je serai prêt à aller en prison ! Je n’ai pas peur ! " Ils ont été des centaines à officiellement signer une pétition en soutien aux pratiquants de Falun Gong poursuivant Jiang Zemin.


Des actions judiciaires ont aussi été prises au sein de la sécurité publique, des représentations du système juridique et du système judiciaire. Selon un reportage de Minghui, le 25 juin, à 09  heures du matin le tribunal du district de Zhongshan, à Dalian, a tenu un procès illégal contre la pratiquante de Falun Gong, Wang Xiuxiang. L’équipe légale semblait forte de quatre juges et quatre jurés. Cependant, ces personnes étaient toutes habillées négligemment. Wang Xiuwiang a dit fermement aux gens : " Falun Gong n’est pas une secte ! Notre Maître nous demande d’être de bonnes personnes en suivant Authenticité-Bonté-Tolérance. Qu’y a-t-il de mal à cela ?...Falun Dafa est la Grande Loi universelle et notre Maître sauve les êtres. "


Lorsque le tribunal lui a demandé de signer le verdict illégal, la vieille dame a écrit " annulé". Une femme juge a déclaré : " Vous pouvez partir maintenant ! Votre mari vous attend dans le couloir. Rentrez-vite chez vous ! "


Le 25 mai 2015, le second procès du pratiquant de Falun Gong Wang Xianzhun dans le tribunal du canton de Huaiyang s’est terminé en dix minutes. Il a crié "Falun Dafa Hao [Falun Dafa est bon] ! " à l’issue du procès et a regagné la voiture. Il a été refusé par les centres de détention en raison de son hypertension et de plusieurs autres maladies. Le juge en chef de son premier procès, Ma Jun, lui a demandé, " Voulez-vous que nous vous envoyons chez vous ou que nous appelions votre famille pour vous prendre ? " Wang Xianzhun a répondu : "J’appellerai un taxi. " Plus tard, sa famille est venue le chercher.


Un pratiquant de Falun Gong a été kidnappé et emmené à un poste de police de la province du Henan alors qu’il distribuait des matériaux de clarification des faits. Il a expliqué à la police :" Falun Gong est la Loi de Bouddha. Les personnes ayant persécuté la Loi de Bouddha dans l’histoire n’ont jamais connu une bonne fin. Je ne veux pas vous pousser du mauvais coté. " La police a acquiescé et personne ne l’a plus interrogé. Plus tard, ils l'ont laissé aller prendre un repas dans la rue sans le suivre. Lorsqu’il est revenu, la police a murmuré : " Allez prendre un repas dans la rue ! Ne revenez pas ! "


Lorsqu’il y a eu des interférences en remettant une lettre d’accusation contre Jiang Zemin, la direction et le personnel du bureau de poste ont aussi utilisé de fortes pensées droites pour résister à l’ordre secret de persécution venant des niveaux élevés du PCC. Lorsque les pratiquants ont demandé au Parquet Suprême ce qui se produirait si l’acte d’accusation contre Jiang Zemin était illégalement détenu par le poste de police, la réponse a été : "Poursuivez-les. "


Lorsque les mers sont déchaînées, des héros émergent. Les gens peuvent véritablement ressentir la grande compassion et tolérance des pratiquants de Falun Gong, ainsi que comprendre leur comportement lorsque la vérité fait surface et que le principal coupable, Jiang Zemin, est attrapé. Tous les pratiquants de Falun Gong tentent de sauver davantage d’êtres avant qu’ils ne soient détruits par le PCC.


Aujourd’hui, les gens voient un contraste saisissant entre le bien et le mal: les mensonges et la violence ne pourront jamais changer les esprits. Le principe " Authenticité-Bonté-Tolérance "suivi par les pratiquants de Falun Gong devrait être le principe éthique universel pour mesurer le bien et le mal. Le précieux peuple chinois ne doit pas manquer cette opportunité de façon répétée. Il existe un vieux dicton : " Les gens de bien ne restent pas sous des murs qui s’effondrent."


Version anglaise :
What Can Move People?

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.