Une jeune femme allemande : Falun Dafa a sauvé ma famille

A 20 ans, elle était une jeune allemande insouciante et brillante. Lui un jeune réfugié musulman solitaire du Kosovo. Dès qu'ils se sont rencontrés, ils ont tout de suite su qu'ils étaient faits l'un pour l'autre. Silvia et Rifad se sont mariés deux ans plus tard, mais aucun des deux ne s'attendait à ce que le mariage soit le début d'une vie de famille "mutuellement tortueuse".


La violence conjugale répétée et un mari soupçonneux, jaloux et brutal ont amené la jeune famille au bord du gouffre. Mais quand Silvia a commencé à comprendre ce qu'est le xiulian et a appris à utiliser les principes de Falun Dafa pour s’examiner intérieurement, sa famille s'est harmonisée et son mari est finalement aussi devenu un pratiquant.


Rifad et Silvia

Rifad est né et a grandi dans un petit village du Kosovo. Son père est mort alors qu'il n'avait que 6 ans. À l'âge de 21 ans, lui et 30 autres personnes ont fui leur ville natale en guerre, et sont entrés clandestinement en Europe par bateau, pour finalement s'installer à Hanovre en Allemagne.


Le mode de vie occidental, les différences culturelles, la barrière de la langue et la pauvreté ont perturbé le jeune homme. Quand sa mère est décédée, il a rompu son dernier lien avec le passé.


Il s'est enfermé dans la solitude et dans une profonde dépression jusqu'à ce qu'il rencontre Silvia.

“Une vie réciproquement tortueuse”

"Après notre mariage, je me suis rendu compte qu'il était suspicieux, jaloux, grossier et qu'il avait un fort désir de tout contrôler," a confié Silvia sur leur relation.


Rifad était déstabilisé dès que quelqu'un regardait Silvia. Dans sa culture, les femmes ne doivent pas se faire remarquer, et c'est toujours la faute de la femme si elle attire l'attention d'un étranger.


Il a commencé à s'en prendre à elle, et ils se disputaient beaucoup. Leur mariage difficile a presque conduit Silvia à la folie. Chaque fois qu'elle parlait de le quitter, Rifad pleurait comme un enfant sans défense, ce qui faisait fondre son cœur.


Ils ont consulté des spécialistes en relations conjugales et essayé toutes sortes de thérapies, mais sans succès.


"Nous ne voulions pas continuer à nous disputer mais nous ne voulions pas non plus nous séparer," a dit Silvia de leur dilemme.

Se connecter de nouveau à Falun Dafa

Un jour, Silvia s'est souvenue de la pratique spirituelle "Falun Dafa" que sa mère lui avait montré des années auparavant.


Sa mère l'avait aussi emmenée à l'étude collective à Göttingen. Elle avait trouvé beaucoup de réponses à ses questions dans Zhuan Falun, le livre principal du Falun Dafa. Cependant la vie quotidienne est remplie de nombreuses autres choses attrayantes. Elle a peu à peu mis le livre de côté et ne le lisait que de temps en temps.


Alors que leur relation se désagrégeait, le jeune couple a trouvé du travail à Bielefeld, aussi s'y sont-ils installés. Silvia était heureuse de ce déménagement parce qu'elle savait qu'il y avait un groupe d'étude de Falun Dafa dans la ville.


Se joindre à la pratique des exercices en groupe et à la lecture collective de Zhuan Falun n'a pas eu pour effet immédiat d'améliorer sa relation avec Rifad qui s'opposait à ce qu'elle se rende à l'étude en groupe pensant qu'une femme devait rester à la maison, ne pas apparaître en public et en particulier n'avoir aucun contact avec des hommes.


Une fois, il l'a suivie sur le site de pratique collective et l'a observée de loin. Quand elle est rentrée à la maison, il était en colère et l'a giflée.


Leur mésentente a continué. Quand elle a persisté et a continué à pratiquer, c'est lui qui à son tour l'a menacée de quitter le foyer.


Silvia a tranquillement persisté à pratiquer. Elle a refusé de répondre à ses attaques. Parfois, elle lui expliquait les exercices et faisait la démonstration de certains mouvements. D'autres fois, elle lui lisait quelques paragraphes de Zhuan Falun. Cela pouvait le calmer pendant un certain temps.


La compassion a dissout la violence

Les disputes et la violence conjugale ont continué parce que Rifad ne pouvait pas accepter d'une femme qu'elle place le Falun Dafa au-dessus de lui. Il a tenté de lui imposer une règle. "Tu n'es autorisée à participer à l'étude de groupe que quatre fois par an," a-t-il ordonné.


Silvia a calmement refusé et Rifad l'a immédiatement giflée.


Rifad en colère a claqué la porte en sortant de la maison. Il l'a appelée au téléphone et a menacé de "lui mettre une balle dans la tête."


Elle croyait vraiment qu'il allait le faire, aussi elle a appelé la police. Il a été inculpé.


Cela l'a calmé pendant un certain temps, mais les fondamentaux ne changeaient pas. Pour l'empêcher de se rendre à l'étude en groupe, il l'a insultée et battue, puis il a coupé le fil du téléphone, jeté son téléphone portable contre le mur, caché son ordinateur portable, verrouillé son compte de courrier électronique, et a cassé l'imprimante.


Quand il a vu que rien de tout cela ne réussissait pas à la faire changer, il lui a pointé un pistolet sur la tempe et a menacé d'enlever leur fils.


"Parfois, je pensais que s'il appuyait sur la détente, ce serait la fin de cette vie cauchemardesque. Personne ne peut éviter la mort. Mais je me suis tout de suite dit que je ne pouvais pas penser ainsi. S'il me faisait çà, ce serait mauvais pour lui. Et je me suis dit que ce n'était pas sa vraie nature. Ce n'était pas le vrai Rifad," a dit Silvia.


Les épreuves ont aidé Silvia à s'examiner intérieurement comme enseigné dans Zhuan Falun.


Silvia avait déjà lu le livre plusieurs fois. Elle a pris cela comme une occasion d'abandonner la peur. En outre, l'introspection a révélé qu'elle recherchait sa propre amélioration et de ne pas être gênée par son mari, sans se soucier des sentiments de celui-ci.


"Dans une certaine mesure, je renforçais son attachement en lui parlant comme si j'étais son supérieur sans la tendresse et la gentillesse d'une femme", a ajouté Silvia.


Quant à la violence conjugale, elle a également eu une compréhension différente et a commencé à traiter la question comme un remboursement karmique.


"Il me faisait cela parce que je lui avais fait la même chose dans une autre vie. D'ailleurs, je n'avais aucune maladie ou douleur dans ma vie à part cela, alors comment pouvais-je rembourser le karma en menant une vie confortable?"


Quand elle a changé d’attitude, les disputes n'ont pas tardé à cesser.


Un jour, Silvia, son mari et leur fils se sont disputés à propos d'une toute petite chose. Tous trois élevaient la voix et se blâmaient les uns les autres. Dans sa colère, Silvia a enfermé son fils dans sa chambre. Le garçon frappait la porte à coups de pied et hurlait.


Elle s'est assise et a essayé de se calmer. "Si cela m'arrive, c'est qu'il doit y avoir quelque chose d'incorrect de ma part." Elle a réfléchi. "Nous ne pouvons pas nous renvoyer le mauvais karma comme ça entre nous. Je dois stopper le cycle maintenant."


Elle a ouvert la porte et a présenté ses excuses à son mari: "Je ne devrais pas me disputer avec vous. Je suis désolée."


Rifad s'est immédiatement calmé et son fils s'est remis à jouer comme si de rien n'était.


Rifad a aussi changé. Il est devenu plus amical et facile à vivre. Leur vie de famille est devenue harmonieuse. Plus tard, il s'est intéressé au Falun Dafa et a rejoint l'étude de Fa.


Cela fait 14 ans que Silvia a entendu parler pour la première fois du Falun Dafa. Elle lit les livres et a regardé les vidéos, mais n'a pas encore vu Maître Li Hongzhi en personne.


"Je souhaite pouvoir un jour aller aux États-Unis pour voir le Maître, même si c'est juste un coup d'œil de loin ...," a dit Silvia. Je lui dirais: "Merci Maître, vous avez sauvé ma famille!"


Version anglaise :
German Woman: Falun Dafa Saved My Family

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.