Un homme du Shandong soumis à 4 examens médicaux suspects pendant ses 9 ans en prison

En raison de sa croyance en Falun Gong, M. Tian Xinfang a été arrêté cinq fois et emprisonné deux fois pour un total de 9 ans et 11 mois.


En 2002, il a commencé une peine de prison de 4 ans, puis en 2008 une peine de 5 ans. Il a été brutalement torturé de plus de 10 façons différentes et soumis à quatre tests sanguins majeurs et à des examens physiques suspects. Les prisons effectuent systématiquement des tests sanguins et des examens d'organes sur les pratiquants de Falun Gong. M. Tian a été témoin de la mystérieuse disparition d’un pratiquant en excellente santé disparaître peu de temps après un tel bilan.


Tests sanguins et examens physiques suspects

M. Tian a subi des analyses de sang et des examens physiques majeurs en 2002 et 2003 dans la deuxième prison de la province du Zhejiang, puis de nouveau en 2010 et 2012 dans la prison de Taian dans la province du Shandong. Entre ces examens majeurs, il a également subi plusieurs tests sanguins et examens médicaux mineurs.


Pour chaque examen majeur, un bus avec un équipement médical sophistiqué est arrivé à la prison. Chaque détenu a été examiné, mais seuls les résultats concernant les pratiquants de Falun Gong ont été documentés.


Outre les analyses de sang, les examens comprenaient des tests concernant la vision, le daltonisme, et des fonctions cardiaque et hépatique. Les médecins palpaient le cœur et le foie et demandaient s’il y avait une douleur. Ils ont également fait des radiographies. Selon d'autres prisonniers, ces examens majeurs n’ont commencé qu’après que les pratiquants de Falun Gong soient arrivés dans la prison.


Peu après un examen majeur en 2002, le pratiquant de Falun Gong M. Wang Wenping a disparu. Le directeur adjoint a affirmé que M. Wang était mort d'un cancer trois mois après avoir été libéré. Cependant, les gens se souviennent de M. Wang comme de quelqu’un en extrêmement bonne santé et énergique avant sa disparition.


M. Wang avait pris sa retraite de la Compagnie pétrolière de Daqing dans la ville de Shaoxin, province du Zhejiang. Il avait la soixantaine et a été condamné à 10 ans de prison pour sa croyance. M. Wang excellait dans le sport. Son esprit et son corps étaient extrêmement rapides quand il jouait au ping-pong et au basket avec de jeunes adultes.


Torturé dans la deuxième prison de la province du Zhejiang

Afin d'éviter l'arrestation chez lui dans la ville de Heze, province du Shandong, M. Tian est allé vivre à Antananarivo, province du Zhejiang, au début de 2002. Il a été arrêté en mars cette année-là pour la distribution de matériaux de Falun Gong et par la suite condamné à 4 ans.


Il a été admis peu après à la deuxième prison de la province du Zhejiang, parce qu'il refusait de renoncer à sa croyance, il a été détenu neuf jours dans une pièce de 3 mètres carrés sans fenêtre. Là, il a été choqué avec des matraques électriques, été forcé à rester debout 16 heures par jour, et n’était pas autorisé à en sortir pour aller aux toilettes ou pour les repas. Son orteil gauche s’est infecté et n'a pas guéri depuis qu'il a quitté la prison il y a quatre ans.


L'eau potable était restreinte pour M. Tian, et il n’était autorisé qu’à une utilisation limitée des toilettes. Il ne pouvait prendre que des douches froides. Il était forcé à travailler en plein soleil par une température atteignant 40 degrés. Pendant 10 jours, il a été forcé de s'asseoir sur un petit tabouret dans une position fixe pendant 15 heures par jour.


En juin 2003, M. Tian a été forcé à rester debout pendant 15 heures par jour pendant 21 jours dans une pièce loin de la prison. Là, la police a utilisé des matraques électriques pour le choquer pendant trois heures. Cela est arrivé à plusieurs reprises.


<>Torturé dans la prison Taian de la province du Shandong

Lorsque M. Tian a purgé sa deuxième peine de prison dans la prison de Taian, province du Shandong, il a parlé activement du Falun Gong à d'autres détenus. Deux prisonniers ont commencé à pratiquer avec lui. Grâce à M. Tian, de nombreux prisonniers ont soutenu le Falun Gong et démissionné du Parti communiste chinois.


L'un des prisonniers était en charge d'imprimantes dans la prison. Grâce à M. Tian et d'autres pratiquants, il a obtenu une clé USB avec le contenu de Zhuan Falun et l'a imprimé. L'impression a été découverte et quelqu'un l'a signalé aux gardes. Les gardes n’ont pas osé le signaler à leurs superviseurs et au lieu de cela ont torturé M. Tian.


Voici quelques-unes des formes de torture que M. Tian a endurées.


Isolement

La police à une fois mis M. Tian en isolement pendant deux mois et demi. Pendant une période de temps, il a été enfermé dans une cellule de 3 mètres carrés 24 heures sur 24 et7 jours sur 7. Il n'a pas été autorisé à aller aux toilettes et devait utiliser un seau dans la cellule.


M. Tian a protesté par une grève de la faim. Il a expliqué aux gardiens et aux prisonniers qu'il n’avait pas le choix, parce qu'il n’était pas autorisé à aller aux toilettes. Il a été autorisé à retourner dans une cellule normale après trois jours de grève de la faim.


Assise sur un petit tabouret

Pendant plus de deux ans, les policiers ont forcé M. Tian à asseoir sur un petit tabouret pendant plus de 10 heures par jour pour regarder des vidéos diffamant le Falun Gong. M. Tian a refusé d'abandonner sa croyance, et a encouragé les autres pratiquants à ne pas renoncer à leur croyance. Il a fait deux grèves de la faim de protestation. Les gardiens l’ont battu et gavé de force.


Jeté par terre lors de sa grève de la faim

Lorsque M. Tian était en grève de la faim, il a été soulevé par plusieurs prisonniers puis jeté d’un mètre de hauteur sur un sol de carrelage en céramique. Ceci répété plusieurs fois.


Gavé d’eau sale

Les gardes ont fourré des serpillères sales dans la bouche de M. Tian. Ils l’ont aussi gavé de force avec l'eau d'une cuvette de toilettes.


Giflé avec des chaussures, les pieds piétinés, et forcé à faire un grand écart

Le visage de M. Tian a été giflé avec une chaussure en cuir plus de 10 fois. Une semaine après que M. Tian a commencé une grève de la faim, il a été forcé à rester debout. Un prisonnier lui a donné des coups de pieds dans les jambes. Un autre prisonnier a marché sur son pied droit. M. Tian a également été contraint à faire le grand écart latéral à plusieurs reprises, causant une douleur extrême à ses jambes.


Presser les doigts contre une brosse à chaussures

Les gardiens ont mis une brosse à chaussures entre les doigts de M. Tian puis ont forcé ses doigts l’un contre l’autre jusqu'à ce que la brosse casse.

Abus

Les gardes ont versé de l'huile de piment dans l'anus de M. Tian. Puis ils ont utilisé la semelle d'une chaussure et un morceau de bois pour fouetter ses fesses plusieurs dizaines de fois. Puis ils ont saupoudré du sel dans la plaie. Plusieurs personnes ont pressé l’anus blessé de M. Tian sur un banc et l’ont tourné pour lui causer plus de douleur. Cette torture a duré deux jours.


<>Gavé

Lorsque M. Tian a fait une grève de la faim, il a souvent été gavé avec de l'eau salée concentrée, l’assoiffant davantage. Il a également été forcé à prendre une drogue inconnue deux fois. Après quoi il n’arrivait plus à parler correctement et est devenu confus.


Version chinoise disponible à :

在监狱印制《九评》-田新芳遭泰安监狱残忍迫害

Traduit de l’anglais :
Shandong Man Given 4 Suspicious Medical Exams During 9 Years in Prison

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.