5 063 pratiquants de Falun Gong de Baoding, province du Hebei, ont poursuivi en justice Jiang Zemin entre la fin du mois de mai et le 20 août

Selon les rapports établis par le site Minghui, 5 063 pratiquants de Falun Gong de la ville de Baoding, province du Hebei, ont déposé des plaintes pénales contre Jiang Zemin entre le mois de mai et le 20 août 2015.

Les pratiquants accusent l'ancien dictateur chinois d'avoir initié la répression brutale du Falun Gong et le tiennent responsable des immenses souffrances qui leur ont été infligées par sa campagne. Les plaintes pénales ont été envoyées à la Cour populaire suprême et au Parquet populaire suprême.

Beaucoup de ces pratiquants ont raconté comment le Falun Gong leur a redonné la santé et un nouveau regard sur la vie. Cependant, leur rêve de vivre une vie plus saine et plus heureuse a été brisé quand en 1999 Jiang Zemin a lancé une campagne nationale pour éradiquer la pratique.

Ils ont été arrêtés, détenus, torturés, juste pour avoir refusé de renoncer à leur croyance et ont vu leurs maisons pillées et leurs effets personnels saisis. Nombre d'entre eux ont également vu leurs familles impliquées à cause de leur croyance, alors que certains ont aussi été forcés de payer d'énormes amendes.

Sept plaignants

Mme Zhai Fengjun (翟风菊), 51 ans, est agricultrice. Quand elle a été arrêtée en février 2005, quatre policiers l'ont battue avec des matraques en bois jusqu'à ce qu'elles se brisent. Son poignet gauche était disloqué et sa main gauche enflée. Sa main droite saignait abondamment. Elle était couverte d'ecchymoses. Plus tard, un policier l'a frappée avec une matraque électrique pendant un interrogatoire. Elle a été détenue pendant trois ans au Camp de travaux forcés de Balizhuang.

M. Chen Junku (陈军 库), âgé de 56 ans, a été placé dans un centre de détention en mai 2003. Il a été menotté à une barre de métal pendant un mois, et les gardes l'ont frappé aux organes génitaux et à l'anus avec une matraque électrique. Ils lui ont attaché les bras dans le dos pour couper la circulation et lui infliger une extrême douleur.

Mme Gao Hang (高 航) a été arrêtée trois fois et congédiée de son emploi pour sa croyance dans le Falun Gong. Lors de sa deuxième arrestation, les policiers l'ont menottée à une chaise et se sont relayés pour la torturer pendant des jours. Elle s'est échappée et a quitté son domicile pour éviter davantage de persécution. Quand elle a été arrêtée la dernière fois, elle a été torturée et est restée sans nourriture pendant 18 jours. Les autorités l'ont libérée pour raison médicale alors qu'elle était proche de la mort.

Un jour, en 2000, Mme Zheng Aizhen (郑爱珍), âgée de 71 ans, était à la maison avec son fils et sa belle-fille lorsque les policiers ont fait irruption chez eux. Un agent l'a violemment battue ainsi que son fils et a poignardé la main de sa belle fille avec une paire de ciseaux. Son fils s'est échappé et a été forcé de vivre loin de la maison.

M. Zhao Yunlong (赵云龙),73 ans, a été arrêté et placé dans un camp de travail forcé en mars 2009 après avoir remis la police en cause au sujet de la légalité de la persécution du Falun Gong à l'extérieur d'une salle d'audience.

Quant à Mme Lin Xinrong (蔺新 荣), 70 ans, la police a extorqué une grande partie de son argent, a pillé sa maison et l'a mise dans un camp de travail forcé. Mme Dong Jihua (董 际 华), âgée de 76 ans, a également beaucoup souffert au cours de ces 16 dernières années de persécution.

Historique

En 1999, ignorant les autres membres du Comité du Politburo, Jiang Zemin, alors chef du Parti communiste chinois, lançait la répression violente du Falun Gong.


La persécution a entraîné la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong ces 16 dernières années. Beaucoup été torturés pour leur foi et même tués pour leur organes. Jiang Zemin est directement responsable d'avoir lancé et poursuivi la persécution brutale.


Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé le 10 juin 1999 un organe de sécurité extrajudiciaire, le"Bureau 610". Ignorant les forces de police et le système judiciaire l’organisation exécute la directive de Jiang s’agissant du Falun Gong : ruinez leurs réputations, épuisez-les financièrement et détruisez les physiquement.


La loi Chinoise autorise les citoyens à se porter partie civile dans les affaires criminelles, et de nombreux pratiquants exercent actuellement ce droit en remplissant des dossiers de plaintes au pénal contre l’ancien dictateur.


Version chinoise :
河北保定市逾五千人控告首恶江泽民

Traduit de l'anglais :
5,063 Falun Gong Practitioners from Baoding, Hebei Province, Sue Jiang Zemin between Late May and August 20

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.