David Matas à l'Université de Melbourne, Australie : à propos des "tueries institutionnalisées" à grande échelle en Chine

Le soir du 8 juillet 2015, David Matas, nominé pour le Prix Nobel de la paix et avocat des droits de l'homme, a pris la parole à la prestigieuse Université de Melbourne en Australie pour parler des"tueries institutionnalisées"de pratiquants de Falun Gong pour leurs organes.

David Matas : " Nous devons nous attaquer à ce problème maintenant, immédiatement "

"David Kilgour et moi, à la suite du travail que nous avons fait, sommes arrivés à la conclusion que des pratiquants de Falun Gong sont tués pour leurs organes"l a poursuivi en déclarant : " Nous devons aussi faire entendre notre message au grand public, parce que la fin des violations des droits de l'homme dépend de l'ensemble des citoyens qui réagissent contre ces violations. Les crimes contre l'humanité sont des crimes contre toute l'humanité. C'est seulement si l'ensemble de l'humanité réagit que nous mettrons fin à ces violations".

M. Matas a énuméré neuf critères qui devraient selon lui être appliqués en Chine :

1. Révélation complète des sources des transplantations dans le passé.

2. Un engagement à traduire en justice tous les responsables des abus de transplantation d'organes et le commencementdes procédures à leur encontre.

3. Rayer de l'Association médicale chinoise tout professionnel incapable d' établir, hors de tout doute raisonnable, que la source des organes était correct.

4. Coopérer avec l'enquête internationale sur les sources d'organes pour les transplantations passées et présentes.

5. Publier les statistiques des condamnations à mort passées et présentes

6. L'accès du public aux agrégats passés et présents pour les quatre registres de transplantations chinois qui existent actuellement pour les poumons, le foie, le cœur et les reins.

7. Une transparence totale et vérifiable des sources des organes destinés à la transplantation.

8. L'établissement d'un système de traçabilité des sources des greffes et l'utilisation de ce système.

9. Coopérer avec un système de vérification extérieur pour établir la conformité avec les normes internationales.



M. Bernie Finn MLC (membre du conseil législatif) : " Je me tiens à vos côtés pour la liberté religieuse"

M. Bernie Finn, membre du conseil législatif victorien, a pris la parole lors de l'événement et a déclaré : " Maintenant que nous savons ce qui se passe en Chine, nous avons l'obligation de prendre des mesures pour que cela cesse ".

M. Finn a rencontré David Matas afin de discuter des mesures que le Parlement de l’État de Victoria pourrait prendre " afin de redresser ce mal effrayant qui se déroule aujourd'hui en Chine".

M. Matas encourage l'Australie à signer un traité de convention appelée Convention sur le trafic d'organes. Les pays qui le signent, " s'engagent à criminaliser le trafic d'organes, le tourisme de transplantation, le courtage d'organes, la publicité d'organes et ainsi de suite", mentionne Matas.

Une personne présente : Le génocide des pratiquants de Falun Gong est " un grave holocauste "

Beaucoup de ceux qui ont entendu le discours de David Matas ont exprimé leur préoccupation à propos du génocide des pratiquants de Falun Gong, comme Luke Davey, qui a dit : "Je sens que j'ai beaucoup appris ce soir. Je sens que je dois faire quelque chose. Je tiens absolument à partager ceci avec d'autres personnes '.

Luke était venu avec Pia Gallagher qui a déclaré : "Ça me donne envie d'en apprendre davantage sur ce qui se passe. Cela me perturbe vraiment vraiment et me bouleverse"

Mary Ioannov et Joe Lamari étaient d'avis que les Australiens devraient exprimer leur désaccord quant à ces crimes qui ont lieu en Chine. De plus, l'Australie est très lente à essayer de faire connaître ce problème au reste du monde et aurait dû faire davantage au cours de ces dernières années.

Ayant pris l'avion depuis Sydney pour entendrDavid Matas, Andrew Bush a déclaré que la persécution du Falun Gong est "inquiétante" et qu'il s'agit d'un " grave holocauste". Il souhaite la réussite des nombreux procès qui sont intentés en ce moment contre Jiang Zemin, l'ancien dictateur, qui est le principal coupable de la persécution du Falun Gong.

À la suite de la tournée des conférences de David Matas en Australie et en Nouvelle-Zélande, les deux pays ont fait des reportages d'actualité sur les tueries des pratiquants de Falun Gong par le régime pour leurs organes. Des fonctionnaires et des citoyens bienveillants dans les deux pays ont remercié David Matas pour son effort de rendre ceci public et d'avoir attiré leur attention sur le sujet.

David Matas s'est adressé à la conférence de ANZSIL (Société australienne et néo-zélandaise pour le droit international) à Wellington, au Parlement de la Nouvelle-Zélande, à un forum à l'Université de Wellington, au Parlement de l'Australie-Méridionale, à un forum à l'Université de l'Australie-Méridionale, au Parlement de l'Australie-Occidentale, au 15e Symposium international de la société mondiale de victimologie à Perth et il était le conférencier principal lors de l'événement public eDroits de l'homme et la transplantation d'organes en Chine e à l'Université de Melbourne.


Version anglaise :
Australia: David Matas Speaks at Melbourne University on Widespread “Institutionalized Killing” in China

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.