Les pratiques de transplantation d'organes de l'hôpital Huaxi sonnent l’alarme

La preuve de l'implication du Parti communiste chinois dans le prélèvement d'organes sur des prisonniers de conscience vivants a été pour la première fois révélé en 2006. Bien que la communauté internationale aitcondamné cette atrocité, la Chine est toujours considérée comme une des meilleures destinations du monde pour le tourisme de transplantation.


Ce qui suit concerne quelques-unes des nombreuses opérations de transplantation d'organes suspectes effectuées à l'hôpital Huaxi dans la province du Sichuan, en Chine après 2006.


Trois foies de donneurs disponibles en 60 jours

Le Chengdu Business Daily en Chine a publié au début de ce mois une série d'articles sur le sort de Liu Shengping, un professeur de musique à l’Université des Arts et Sciences de Chengdu.


Après qu’on lui ait diagnostiqué une cirrhose du foie, il avait attendu une greffe de foie dans un hôpital local pendant près de 60 jours.


Cependant, lorsque les médecins lui ont trouvé deux foies, en deux occasions séparées, il a été incapable de réunir les 300.000 yuans nécessaires (environ 45 000 euros) pour couvrir les coûts de sa transplantation de foie.


Ayant perdu tout espoir d'être à jamais en mesure de payer l'opération qui pourrait lui sauver la vie, il a donné à ses élèves " une dernière leçon. "


Quand les nouvelles de son histoire poignante ont commencé à circuler, les dons se sont mis à affluer. Le 3 juin, 2015, le foie d'un donneur est soudainement devenu disponible, et une greffe de foie réussie a été réalisée dans la matinée du 4 juin.


Le Chengdu Business Daily ne prenait pas la peine de mentionner la source des deux premiers foies, ni comment il était possible que trois foies aient pu mystérieusement devenir disponibles en à peine deux mois.


Cependant, le journal a révélé la source du troisième foie, en disant : "Le 3 juin, un donneur de foie a été transporté de Pékin à l'hôpital où Liu Shengping avait séjourné, arrivant à 01h50 du matin. Etait-ce l’opportunité que M. Lui attendait?"


" Le médecin de garde a expliqué: " Le donneur était un homme de 31 ans qui venait de mourir d'un AVC. Lorsque nous avons vérifié l’état de son foie, nous avons constaté que tous les paramètres médicaux étaient dans la fourchette normale. Donc nous avons conclu qu'il ferait un donneur approprié pour l’opération de greffe de foie de M. Liu. Nous sommes allés de l'avant et avons programmé l’opération pour le lendemain matin. »


L'article ne mentionnait pas le nom du médecin ni son poste à l'hôpital, ni ne donnait de détails sur le donneur, comme son nom et sa profession; le moment de son accident vasculaire cérébral et de sa mort éventuelle; le temps de l'opération de transplantation; comment l'hôpital avait pu déterminer aussi rapidement que le donneur était parfaitement compatible pour M. Lui; la procédure suivie par l'hôpital pour assurer que le donneur avait en effet volontairement donné ses organes à l'humanité, et s’il était conscient en arrivant à l'hôpital.


Trouver un foie en deux jours

Le journal Tianfu Morning a rapporté une greffe de foie de trois jours qui avait impliqué huit professeurs et huit infirmières au centre de transplantation de foie Huaxi à l'hôpital Huaxi, du 12 au 14 septembre 2006. La première greffe de ce type y avait été effectuée en 2005, et avait été saluée comme un total succès.


Huang Fuyu avait été volontaire pour donner une partie de son foie à son mari, Lan Siquan, qui souffrait d'un cas aigu de cirrhose du foie.


Le couple était entré à l'hôpital Huaxi le 5 septembre, 2006. Cependant, lorsque les médecins ont étudié les résultats de l'examen physique de Huang, le 10 septembre, ils ont conclu que, bien que son foie était en très bonne santé, il était petit. Ainsi, en retirer de son corps une trop grande partie aurait probablement mis sa vie en danger.


"Ainsi, après plusieurs séries de discussions," rapportait le journal," le Centre de greffes de foie à l'hôpital Huaxi a décidé d'effectuer une délicate transplantation multi-foie."


"Heureusement, le centre a réussi à trouver un donneur volontaire approprié dans les deux jours des opérations prévues du couple. Le mari et la femme se sont chacun dit adieu de leurs civières, et les médecins ont effectué avec succès les transplantations ".


L'article omettait de mentionner l'improbabilité que l'hôpital trouve un donneur volontaire sain approprié en un si court laps de temps; pas plus qu’il ne fournissait d’information pertinente sur le donneur, comme son nom, lieu de résidence, et la cause du décès.


On peut se demander si ce donneur "volontaire" venait en réalité d'une vaste banque d'organes de personnes systématiquement tuées afin d'alimenter le commerce international d'organes de la Chine.


Preuve contradictoire concernant une transplantation pulmonaire

Le Yanzhao Metropolitan News du 12 septembre 2007, réimprimait un article du Chengdu Daily, intitulé : "La première transplantation de poumon entier réussie."


L'article stipule: "Un journaliste du Chengdu Daily, assisté à une conférence de presse tenue à l'hôpital Huaxi et a appris que les médecins y avaient effectué avec succès la première greffe de poumon entier de la Chine le 8 août 2007. "


Le patient, Huang Yisheng, 38 ans, était employé dans une mine de charbon de la ville de Shannxi depuis 17 ans. Un jour de décembre 2006, il s’est effondré au travail et a été transporté dans un hôpital local. Plusieurs médecins lui ont diagnostiqué une grave fibrose pulmonaire et une pneumoconiose ou maladie du poumon noir causée par l'inhalation de quantités excessives de poussières de charbon.


Un journaliste d'investigation avait appelé l’hôpital Huaxi et avait questionné un médecin au sujet de la greffe de poumon. Le médecin a expliqué : "Comme le poumon est un organe respiratoire relié directement au cœur, la greffe de poumon est de loin la transplantation d'organes la plus difficile à réaliser."


Lorsque le journaliste a demandé le nom du chirurgien qui avait effectué la transplantation d'organes de Huang, le médecin est devenu très évasif.


L'article mentionnait aussi que tous les chirurgiens de transplantation à l'hôpital Huaxi ont appris à effectuer des opérations sur des animaux.


Alors, quand ces chirurgiens chinois ont-ils commencé à effectuer des transplantations d'organes humains, et combien de temps ont-ils pratiqué des transplantations de poumon humain expérimentales?
L'article notait qu’un autre hôpital en Chine avait déjà effectué une transplantation d’un demi- poumon réussie, mais ne mentionnait pas si ce même type de transplantation avait été réalisé à l'hôpital Huaxi.


Cependant, si la première transplantation de poumon entier de la Chine a effectivement été effectuée à l'Hôpital Huaxi- comme l’affirme l'article- alors pourquoi n’y avait-t-il aucune mention de transplantations de demi poumons effectuées là ?


Comment le principal chirurgien de transplantation, Liu Lunxu, a-t-il réussi à exécuter avec succès une transplantation de poumon entier sans expérience préalable de greffes de demi-poumon ?


Est-il possible que l'hôpital ait couvert le fait d’avoir pratiqué des greffes de demi-poumon, et peut-être des greffes de poumon entier, depuis déjà un certain temps?


Quelques jours après la parution de l’article du Yanzhao Metropolitan News un journaliste d'investigation se présentant comme un destinataire de donneur potentiel a appelé l'hôpital et a demandé à un médecin de garde : " Où réussissez-vous à trouver des donneurs de poumons compatibles ? qui plus est en un temps aussi record? " Le médecin a répondu: "Vous devez juste vous soucier de venir avec l'argent pour l’opération. Nous avons des donneurs. "


Lorsque le journaliste a demandé : " Quand votre hôpital a-t-il commencé à effectuer des greffes expérimentales sur l'homme, et quel est votre taux de réussite? » Le médecin a répondu: «Ce sont des questions sensibles. Je ne peux pas y répondre Tout ce que je peux dire est s'il vous plaît ne vous inquiétez pas. "


Des propres mots du médecin, on peut facilement voir que la source des organes de l'hôpital est pour le moins douteuse.


En outre, un hôpital ne ferait pas de publicité pour ses services de transplantation de poumon si les compétences et les techniques de ses chirurgiens n’étaient pas à la hauteur.


Cela étant, il est probable que l'hôpital Huaxi ait secrètement pratiqué des greffes de poumon entier depuis maintenant de nombreuses années.


Le site de l’hôpital Huaxi indiquait en 2006 : "140 transplantations hépatiques ont été réalisées au cours des quatre dernières années, sous la direction du Dr Yan Lunan au centre de transplantation de foie de Huaxi . Parmi ces cas, seulement sept doneurs étaient membres de la famille. "


En supposant que ces chiffres soient exacts, n’est-il pas possible qu’au moins quelques-uns de ces 140 foies provenaient de pratiquants de Falun Gong, routinièrement persécutés par le régime chinois pour leur croyance ?


Un grand nombre de preuves tangibles indique que cela est possible.


Version chinoise :
调查线索-成都华西医院器官移植供体从何来
Traduit de l’anglais :
Huaxi Hospital's Organ Transplant Practices Raise Red Flags

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.