Le consulat chinois de Chicago interfère avec des projets de loi concernant le prélèvement d'organes

Deux projets de loi (SF2090, HF2166) exprimant des préoccupations au sujet du prélèvement forcé systématique d'organes sanctionné par l’État visant les pratiquants du Falun Gong, ont été présentés en avril aux comités de la chambre et au sénat du Minnesota. Peu après, le consulat chinois à Chicago a fait pression sur les législateurs de l’État, tentant d'arrêter les projets de loi avant qu'ils ne passent aux sous-comités.

Les lettres écrites par le consulat chinois de Chicago aux législateurs du Minnesota étaient remplies de mensonges, de dénégations et de mots diffamatoires. Certains fonctionnaires du consulat ont essayé de planifier des réunions avec les auteurs des projets de loi.

" Nous ne croyons absolument rien de ce qui est dans cette lettre. Vous n'avez pas besoin de vous inquiéter à ce sujet. Nous vous soutenons comme avant ! " a assuré un adjoint du législateur alors qu'il remettait la lettre à un de ses constitants, pratiquant de Falun Gong.

Une autre adjointe a dit qu'elle avait travaillé à l'Assemblée législative pendant près de 20 ans et comprenait la nature du Parti communiste chinois et comment il fonctionne.

Un assistant a dit aux pratiquants que la lettre du consulat avait été lue lors d'une soirée informelle et tout le monde avait bien ri.


Un post sur le site Web du sénateur Dan D. Hall sur la rencontre « surprenante » avec le consulat général adjoint chinois.

Il a commenté : "En tant que citoyen qui a grandi en Amérique et est profondément attaché à la liberté d'expression, la liberté de religion et d’autres dispositions de notre Constitution, le spectre d'un gouvernement opprimant les croyants qui ne lui plaisent pas et la vente d'organes sont presque incroyablement inhumains. "

" Lorsque les pouvoirs du gouvernement peuvent miner ces libertés et transforment les communautés religieuses/les croyants en citoyens de seconde zone, nous risquons de faire de nos sociétés des lieux d'une violence incroyable sanctionnée par l’État."

La lettre écrite par le consulat a attiré l'attention des législateurs sur la législation.

Mme Zhao, directrice de l'Association du Falun Dafa du Minnesota, a déclaré : " Cette question concerne tout le monde et transcende les frontières géographiques. Le prélèvement forcé d'organes de pratiquants du Falun Gong devrait recevoir plus d'attention de la communauté internationale. C'est un crime inhumain, un défi pour les cultures dans le monde. C'est contre toutes les croyances et normes morales acceptées de l'humanité."


Version chinoise

Version anglaise :
Minnesota: Chinese Consulate Interferes with Bills Regarding Organ Harvesting

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.