Le 25 Avril : Prologue à la bataille entre la foi juste et le mal

Le 25 Avril 1999, dix mille pratiquants de Falun Gong se sont rendus au Bureau d’appel du Conseil d’état de Pékin pour faire pacifiquement appel au gouvernement. Ils ont demandé à ce que les pratiquants illégalement arrêtés et détenus à Tianjin soient relâchés, que le gouvernement arrête de s’interposer dans leur pratique et que soit levée la récente interdiction de publier les livres de Falun Gong. Bien qu’entièrement non-violente, leur paisible manifestation a irrité le chef du Parti communiste chinois (PCC) d’alors, Jiang Zemin, lequel, en guise de représailles, a lancé une persécution contre la paisible et largement populaire discipline de cultivation, proclamant que “le PCC éradiquerait le Falun Gong en trois mois.” En repensant aux précédents seize ans de persécution brutale et à la résistance non violente du Falun Gong tout du long, les évènements du 25 Avril peuvent être considérés comme un prologue à la bataille entre la foi juste et le mal.


Pourquoi Jiang a-t-il prétendu que le PCC allait vaincre le Falun Gong ? Le PCC contrôle toute la Chine, et le Falun Gong est juste un groupe de personnes non-violentes. Mais au final, la persécution n’a pas éradiqué le Falun Gong. À travers cet exemple typique du mal craignant ce qui est bon, la nature perverse du PCC a été exposée, et la foi juste de ceux qui aspirent à Vérité, Bonté et Patience a resplendi.


Une politique génocidaire

La politique de persécution de Jiang envers le Falun Gong comprend les ordres dévastateurs : “Détruisez leur réputation. Ruinez-les financièrement. Éliminez-les physiquement.” “Quand des pratiquants de Falun Gong sont tués, comptez cela comme un suicide.” et “N’identifiez pas les corps, incinérez-les immédiatement.” D’innombrables pratiquants de Falun Gong innocents ont été tués sous cette politique génocidaire. Cependant, la résistance du Falun Gong à cette persécution est demeurée non violente et pacifique tout du long. Avec beaucoup de compassion et de tolérance, les pratiquants racontent aux gens l’histoire du Falun Gong afin d’éveiller les consciences de ceux dupés par les mensonges du PCC.


Mensonges et tromperie ne sauraient durer toujours

Le PCC a utilisé ses médias entièrement contrôles par l’état afin de créer et de diffuser sa propagande, diffamant le Falun Gong dans le monde entier. Il ment à propos du Falun Gong, il ment lorsqu’il prétend que “Zhongnanhai a été assiégé,” à propos des “1400 morts” et de l’ “auto-immolation sur la Place Tiananmen”, mensonges qui ont été démentis l’un après l’autre.


Le PCC a manipulé le système juridique chinois afin d’envoyer d’innocents pratiquants de Falun Gong en prison, dans les camps de travaux forcés, centres de détention, centres de lavage de cerveau et hôpitaux psychiatriques. Les pratiquants de Falun Gong ont été torturés brutalement à travers plus d’une centaine de méthodes répertoriées. Sous la pression de la communauté internationale, le PCC a aboli son notoire système de rééducation par les travaux forcés. Mais au lieu des camps de travaux forcés, il jette maintenant les pratiquants de Falun Gong dans des centres de lavage de cerveau et les condamne à des peines de prisons plus longues.


La communauté internationale a fini par percer à jour les mensonges, et la vraie nature du PCC a été dévoilée. Grâce à la clarification continue des pratiquants, de plus en plus de gens ont appris les faits à propos du Falun Gong et de la persécution, et la propagande du PCC a perdu toute crédibilité. De plus en plus d’avocats courageux en Chine ont commencé à défendre l’innocence des pratiquants de Falun Gong, condamnant hardiment le PCC pour avoir bafoué la loi.


Le crime le plus révoltant du PCC, prélever les organes de pratiquants de Falun Gong de leur vivant, a été révélé et qualifié de nouvelle forme de mal sur cette planète. Cela a franchi la dernière ligne de la moralité humaine. De nombreux gouvernements et organisations à travers le monde ont condamné ce crime et demandé la fin de ces prélèvements illégaux d’organes.


Cette lutte moderne entre la foi juste et le mal a ému le cœur des gens. Les Chinois qui apprennent les faits à propos du Falun Gong et de la persécution se voient offrir l’opportunité de se libérer de la peur et des chaînes du Communisme. Les “Neuf Commentaires sur le Parti Communiste” ont suscité une immense vague de personnes démissionnant du PCC. Depuis le mois d’Avril de cette année, plus de deux-cent millions de personnes ont démissionné du Parti Communiste et de ses organisations de jeunesse affiliées. Tous les jours, environ cent mille personnes de plus démissionnent, car de plus en plus de gens veulent prendre leurs distances du PCC.


Seize ans de résistance non-violente

Jiang s’est avec assurance, donné pour but d’éliminer le Falun Gong en trois mois, mais le Falun Gong a enduré seize ans d’une persécution ininterrompue. Loin de disparaître, il s’est diffusé dans plus d’une centaine de pays à travers le monde. Le PCC, lui, compte ses derniers jours et va inéluctablement s’effondrer. L’histoire a de nouveau montré que toute tentative d’éliminer la foi juste échouera. La droiture l’emporte toujours sur le mal.


La manifestation pacifique du 25 Avril atteste de la compassion, de l’endurance et du courage des pratiquants de Falun Gong. L’esprit de la foi juste brille à travers ces évènements du 25 Avril, ainsi que la résistance pacifique continue des pratiquants de Falun Gong face à la persécution. Leurs sacrifices ont permis à ceux qui ont été trompés de s’éveiller à la vérité, et à la compassion de dissoudre la haine.


Le 25 Avril sera commémoré pour toujours dans l’histoire.


Version chinoise
Version en anglais :
April 25: Prologue to the Battle Between Righteous Belief and Evil


* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.