Les conséquences de la luxure (3ème partie)
 

Les conséquences de la luxure (3ème partie)

Suite de la 2èmepartie


Une catastrophe mitigée

Sous la Dynastie Qing, un incendie incontrôlable fraya son chemin dans un quartier très peuplé de Hangzhou. Plus de dix maisons furent réduites en cendres en dépit de toutes tentatives pour éteindre les flammes. Durant ce moment de chaos, de nombreux spectateurs purent voir une déité agitant un drapeau rouge, éloignant le feu d’une maison en particulier. C’était la maison de M. Gu. Sa maison était restée debout, et sa femme et ses enfants étaient indemnes. M. Gu s'était absenté pour un voyage d’affaires.


Voici l’histoire du voyage de M. Gu.


Alors qu’il amarrait son bateau le long du fleuve Suzhou, les pleurs d’une jeune femme attirèrent son attention. Il s’enquit de son état, et elle répondit : "Mon mari a été condamné à une peine d'emprisonnement à cause d’une dette impayée de 50 pièces d’argent. Je ne peux pas supporter de vivre seule et j'envisage de me noyer."


Sans hésitation, M. Gu sortit de son porte-monnaie 50 pièces d’argent et les lui tendit. La femme le remercia et s’en alla.


Lors de son voyage de retour, il s’amarra à nouveau dans la même ville. La femme et son mari repérèrent M. Gu et l’invitèrent à rester chez eux. Le mari lui expliqua : " Nous sommes financièrement instables, et nous n’avons aucun moyen de vous rembourser. S’il vous plait passez la nuit dans notre maison et laissez-nous prendre soin de vous. " Il offrit sa femme afin qu'elle accompagne M. Gu pour la nuit. M. Gu déclina respectueusement son offre et dormit sur son bateau.


Après que M. Gu fut rentré chez lui, les voisins lui demandèrent quel genre de bonnes actions il avait fait pour obtenir une telle protection de la part des déités épargnant sa maison de l’incendie. M. Gu n’en voyait pas la raison.


Toutefois questionné de façon répétée, il repensa à l’épisode où il avait aidé le couple et rejeté leur offre. Ce moment-là coïncidait avec celui de l’incendie.


M. Gu sauva la vie du couple ainsi que la réputation de la femme. Ses bonnes actions émurent le Ciel, et la catastrophe fut atténuée.


La morale de cette histoire est de ne pas faire de bonnes actions avec la motivation cachée d'obtenir la protection divine. Les êtres humains devraient toujours manifester un état de compassion inconditionnel envers autrui. La rétribution karmique positive est simplement un sous-produit, ne devant pas être recherché.

Version anglaise :
Consequences of Lust (part 3)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.