Fahui de Minghui | Dévouer ma vie à assister le Maître dans la rectification de Fa

Salutations au Maître !

Salutations aux compagnons de pratique !


Je suis membre du conseil et vice-président exécutif d'une entreprise dans laquelle je suis entré en 1998, un an avant que je ne commence à pratiquer le Falun Gong. J'aimerais partager avec chacun comment je maintiens un environnement stable de cultivation dans lequel je peux faire les trois choses aisément et avec persévérance.


Rétablir un environnement de xiulian après avoir été illégalement emprisonné

Le Maître nous a avertis dans « Enseignement du Fa à la Journée mondiale du Falun Dafa » :

" Beaucoup de personnes au début ont eu une réflexion à court terme, pensant qu’il suffisait de faire de gros efforts pendant un court moment et que tout serait fini, mais elles ont à présent réalisé que cela ne se passe pas comme ça. Les disciples de Dafa, quoi qu'ils fassent, doivent impérativement être sérieux et appliqués, s'appliquer de tout leur cœur, sans s’attacher au temps, ne pas penser à trop de choses. Tu dois impérativement bien faire ce que tu dois faire de tout ton cœur, cette chose-là sera entièrement bien faite. Sous la pression de la persécution, beaucoup de personnes souhaitent constamment que cette persécution se termine le plus tôt possible, et ils concentrent leurs efforts sur une courte période de temps. Mais cela ne se passe pas ainsi. Bien sûr, vos médias ont effectivement joué un très grand rôle dans le salut des êtres. "


J’étais parmi les pratiquants qui pensaient qu'ils devaient juste faire beaucoup d'efforts pendant un court moment et que la rectification de Fa prendrait fin rapidement. En raison de ma compréhension superficielle d' "assister le Maître dans la rectification du Fa", j'ai tout misé sur le travail dans les projets de Dafa, en ignorant mon épouse et mes obligations professionnelles.

Les forces anciennes ont exploité ma faille et j'ai été condamné à la prison fin 2002. J'en ai tiré la leçon que la passion et l'enthousiasme sont juste des motivations pour les gens ordinaires et que la " raison et la sagesse" sont ce dont les pratiquants de Dafa ont réellement besoin.

J'étais prêt à dévouer le reste de ma vie à « assister le Maître dans la rectification du Fa » si c'était ce qui était attendu de moi. Cependant, j'ai appris de mon arrestation qu'« assister le Maître dans la rectification de Fa » n'est pas juste manifester un intérêt de pure forme et que nous devons avoir un emploi stable et un environnement de vie normal pour soutenir nos efforts de clarification de la vérité.

Le président-directeur général de mon entreprise est venu me chercher le jour de ma libération et m’a invité à devenir son premier lieutenant. Avant mon arrestation, j'étais seulement le directeur général d'une succursale, mais il a sauté les échelons sur l'échelle de l'entreprise pour m'élever directement au poste de vice-président exécutif. Je savais que rien n’arrive par hasard et j'ai été immensément reconnaissant que le Maître m'ait offert une nouvelle chance de rétablir mon environnement de cultivation.

Je me suis donc remarié et j'ai fondé une nouvelle famille. Je me suis également rappelé de donner le meilleur de moi-même à mon entreprise en tant que nouveau vice-président exécutif.

Maintenir un environnement stable de travail

Le président-directeur général me tenait en haute estime, mais il avait encore des préjugés à l'encontre de Dafa. Je savais que les mensonges du PCC étaient la cause, mais j'étais également conscient des pertes financières que mon emprisonnement avait causées.

J'ai compris qu'il s'inquiétait du fait que je continue à pratiquer le Falun Gong, je me suis donc décidé à l'aider à voir pourquoi je restais ferme dans ma foi.

Lorsque j'ai appris qu'il devait aller au Canada d’ici quelques jours, je lui ai envoyé par courrier électronique une copie des Neuf commentaires sur le Parti communiste avant de lui rendre visite dans son bureau le lendemain. À ma surprise, il s'est mis très en colère quand je lui ai suggéré d'aller voir le spectacle de Shen Yun Performing Arts quand il serait au Canada.

Il a craché beaucoup de paroles déplaisantes et à la fin, il m'a même demandé de quitter l'entreprise.

J'ai soudain senti la compassion monter du plus profond de mon être pour le sauver et des larmes ont coulé sur mon visage. Je lui ai dit : "Je n'ai aucun problème à quitter ce travail. Je prendrai les dispositions adéquates avant de partir. Je rendrai également toutes les actions de l'entreprise qui m'ont été offertes. "


Il a semblé ému par ma volonté d'abandonner tous les intérêts dans l'entreprise. Il s'est tourné pour me réconforter : "Nous avons travaillé si dur ensemble pour amener l'entreprise à sa taille actuelle, mais vous pouvez tout abandonner juste pour votre foi. Oubliez ce que je viens de dire. Je ne voulais pas vous mettre dehors. J'étais juste inquiet que vous rencontriez des problèmes."


Il a conclu notre conversation en disant : " Merci de vos efforts pour me sauver !"


J'ai continué à saisir toutes sortes d'occasions pour lui faire comprendre la nature perverse du Parti communiste chinois (PCC). L'incident de Bo Xilai est devenu un catalyseur qui a complètement changé son attitude envers le Parti.

Ayant été témoin des changements chez le PDG, même notre directeur financier a progressivement adouci sa position envers la question du Falun Gong. Autrefois, il avait des difficultés à voir à travers la perversité du PCC dans la persécution du Falun Gong et j'ai été heureux de l'effet de ricochet sur notre PDG.

Un jour, j'ai accompagné le PDG dans une sortie de golf et j'ai rencontré l'un de ses amis, qui était le président du conseil des régents d'une université privée. Dès qu'il a entendu mon nom, il s'est écrié : " Je vous connais, M. Untel [le nom de mon PDG] parle de vous tout le temps. Vous pratiquez le Falun Gong ! "


Quelques caddies se sont retournées pour me regarder et j'ai accueilli son assertion avec un sourire : "Oui, c'est moi." L'ami a demandé à s'asseoir dans la même voiture de golf que moi. Tout le temps, nous avons parlé de combien le PCC est corrompu. Il connaissait même deux camarades d'université qui pratiquaient le Falun Gong. L'un avait été condamné pour ses convictions et l'autre (vice-président d'une entreprise immobilière) continuait de se raffermir dans sa foi, tout comme moi.

Résister à la tentation de changer de bateau

Je suis l'un des anciens de l'entreprise dans laquelle je travaille. J'ai même publié un livre sur mon entreprise. Grâce à la sagesse que Dafa m'a donnée, j'ai de hautes compétences d'analyse et de communication et en comparaison aux autres, je suis aussi très efficace pour accomplir les tâches.

Mon entreprise a connu quelques changements spectaculaires ces dernières années, surtout après la crise financière de 2008. Malgré les conditions imprévisibles du marché, j'ai tout de même réussi à diriger mon entreprise dans la bonne direction et à développer de nouveaux produits à la demande. En conséquence, mon entreprise a connu une croissance continue malgré la faiblesse de l'économie actuelle.

Tous ces accomplissements ont attiré des chasseurs de têtes et ce genre de personnes ont essayé de me convaincre de changer de bateau.

Un jour, le PDG d'une autre entreprise s'est déplacé pour me demander d'être son partenaire. Après que j'ai refusé, il m'a offert un salaire alléchant pour travailler comme conseiller. Il ne s'est pas découragé lorsque j'ai refusé pour la deuxième fois. Il s'est demandé si j'aimerais être un analyste expert sur un projet particulier. J'ai de nouveau répondu non.


Il est courant dans mon entreprise que les anciens employés emportent la liste des clients et lancent leur propre entreprise. Certains de mes anciens collègues gèrent leur propre entreprise depuis des années. J'étais conscient que mon PDG était inquiet, je l'ai donc rassuré en diverses occasions que je resterais là jusqu'au jour où il voudrait que je parte.

J'ai compris que toutes ces tentations étaient en réalité des pièges tendus par les forces anciennes tendant des carottes aux pratiquants avant de les frapper avec un bâton. Si j'avais réellement quitté mon emploi actuel pour rejoindre une autre entreprise ou lancer ma propre affaire, les forces anciennes auraient conclu que je n'étais pas reconnaissant envers la promotion exceptionnelle de mon PDG et pourraient utiliser cela comme excuse pour me créer des problèmes. Au lieu de pouvoir lancer une nouvelle carrière stellaire, j'aurais même pu finir par avoir des problèmes pour gagner juste assez pour vivre.

Je sais qu'en tant que pratiquant, je ne cours pas après les intérêts matériels dans le monde humain. Plus encore, je ne voulais pas que mon environnement stable de travail soit endommagé d'une quelconque façon. Donc, j'ai refusé de nombreuses offres et je me suis déterminé à travailler dans la même entreprise de façon à pouvoir faire les trois choses sans interruption.

Il faut ajouter que mon PDG a reçu des bénédictions en retour de son soutien envers moi et envers Dafa. Il m'a laissé les opérations quotidiennes il y a quelque temps et profite actuellement d'une vie sans inquiétude. Son fils a de très bons résultats scolaires et est un jeune homme qui se comporte bien envers ses parents. De nombreuses personnes envient la bonne vie de mon PDG. Il est également satisfait de ce qu'il a. Je sais trop bien que c'est en raison de son soutien envers Dafa.

Utiliser au mieux mes compétences pour coopérer dans les projets de Dafa

Le Maître nous a enseigné dans " Enseignement de la Loi et explication de la Loi lors de la Conférence de Loi du New York Métropolitain" :

" Autrement dit, une grande partie des disciples de Dafa sont venus en suivant ces corps célestes, chacun a tissé des liens d’affinités, une fois que vous retournerez après votre plénitude parfaite, si vous voulez vous revoir, ce sera presque impossible, donc vous devez chérir votre lien d’affinité pendant cette période. En plus, vos liens d’affinités sont entrecroisés, à chaque vie, à chaque existence vous avez tissé des liens d’affinités différents, ce n’est vraiment pas facile. Donc s’agissant de faire quelque chose il faut que vous vous coordonniez bien, l’affaire de chaque disciple de Dafa est l’affaire de tous. Chacun ne doit pas à cause d’une petite chose engendrer par la suite une grande incompréhension mutuelle, cela ne va pas, il faut que vous vous chérissiez. De plus il faut que vous coopériez entre vous pour faire le travail de Dafa, que vous coopériez mieux."


J'ai obtenu une compréhension plus profonde de ce passage du Fa après avoir participé à quelques projets qui nécessitaient mes compétences.

Grâce à mon environnement de travail stable et mes compétences en analyse et communication, j'ai pu trouver du temps au travail pour écrire des articles à soumettre à Minghui.

Cependant, j'ai progressivement réduit ma production après que certains de mes articles aient été refusés par les éditeurs de Minghui.

Les choses ont changé lorsque j'ai rencontré par hasard un journaliste de Minghui. Il m'a pressé de prendre part à un projet d'écrire des articles résumés de cas de persécution rassemblés par Minghui. Ma première réaction a été d'essayer d'éviter sous toutes sortes de prétextes. Je lui ai dit qu'il pourrait y avoir des problèmes de sécurité si je téléchargeais trop d'articles de Minghui en utilisant le logiciel anti-censure.

À contrecœur, j'ai accepté d'essayer après qu'il ait insisté, mais je ne l'ai contacté qu’un bon mois plus tard. Je ne souhaitais toujours pas participer au projet, mais je savais que je devais honorer ma promesse.

Il a rapidement répondu en me donnant la tâche d'analyser les cas de persécution dans une certaine province du sud. J'ai vérifié toutes les informations utiles sur cette province sur Minghui et j'ai découvert que la plupart des « articles résumés » nécessitaient une approche en base de données et des analyses statistiques standard. J'ai donc téléchargé tous les articles de Minghui attachés à cette province depuis 1999 et j'ai commencé à construire ma propre base de données.

J'ai classé les cas par différents critères, y compris l'âge, le sexe, la région ainsi que la période et la nature de la persécution. Placer chaque cas individuel dans les différentes catégories était un processus fastidieux qui mettait parfois ma patience à l'épreuve.

En travaillant sur la base de données, j'ai vu sur Minghui que le journaliste avait été arrêté et condamné à la prison. Je me suis éveillé au fait que coopérer avec Minghui pour compiler des bases de données était une mission urgente que le Maître avait arrangée pour moi.

J'ai fini de construire la base de données de cette province en deux mois environ et j'ai passé environ un mois supplémentaire à rédiger l'article résumant les cas de persécution. Mon premier brouillon comportait environ 200 000 mots, mais les éditeurs de Minghui ont demandé que je le réduise à environ 40 000 mots. J'ai vu que j'avais un attachement à faire les choses en grand, j'ai donc revu l'article en conséquence.

Une fois la base de données de cette province en place, j'ai réussi à extraire quelques autres résumés, dont un sur la persécution des pratiquantes au camp de travail pour femmes de cette province.

J'ai entrepris un effort plus ardu lorsque j'ai compris qu'il n'y avait pas un seul article complet analysant les cas de tortures à mort rassemblés par Minghui.

Il n'était pas facile de faire un tel rapport complet. J'ai dû télécharger toutes les données nécessaires et construire ma propre base de données. La nuit, je poursuivais mon travail de base de données quand ma famille allait se coucher. J'ai aussi abandonné presque toutes mes fonctions sociales.

L'utilisation prolongée d'un clavier et d'une souris m'ont donné beaucoup de douleurs et d'engourdissement dans les mains et presque tous les doigts de la main droite.

Cela m'a pris près de sept mois pour terminer de construire la base de données. Au cours de cette période, mon entreprise a traversé de nombreux changements de personnel, ce qui a eu pour conséquence le mécontentement des clients. Je devais passer beaucoup de temps à jouer les pompiers de service, mais je pouvais gérer chaque problème correctement.

Trois autres mois sont passés avant que je finisse de rédiger la série en six parties du rapport d'enquête sur les tortures à mort perpétrées par le PCC sur les pratiquants de Falun Gong.

Je n'ai pas été très heureux lorsque les éditeurs de Minghui ont présenté quelques opinions différentes de mon premier brouillon. Ensuite, je me suis rappelé que le Maître nous avait enseigné à coopérer les uns avec les autres sans aucune condition, j'ai donc révisé le rapport en suivant les suggestions des éditeurs.

J'ai fait un rêve la nuit où j'ai soumis ma version finale à Minghui : deux journalistes de Minghui venaient m'interviewer avec leurs caméras. Je savais que le Maître me félicitait pour avoir fait la bonne chose.

En participant à ce projet, j'ai vu l'importance de la détermination et de la persévérance ainsi que la coopération inconditionnelle avec les autres pratiquants.

Lorsque j'ai lu l'article illustrant comment un groupe d'avocats d'une province du nord avaient été arrêtés pour avoir défendu des pratiquants détenus dans un centre de lavage de cerveau, j'ai eu l'idée de faire un rapport sur la persécution des pratiquants dans ce centre de lavage de cerveau.

Ensuite, j'ai pu voir que les immenses profits que ces centres de lavage de cerveau tiraient étaient la raison principale de la prolongation de leur existence, j'ai donc rédigé une autre série de quatre parties intitulée "Un regard attentif sur le secteur du lavage de cerveau en Chine : Politiques, financement et portée."


La clé d'une clarification de la vérité réussie est la persévérance

Le Maître a enseigné dans " Qu'est-ce qu'un disciple de Dafa ? "

"Pour ce qui est de sauver les êtres et clarifier la vérité, beaucoup de personnes ne l'ont pas fait en profondeur. Après avoir dit deux phrases, elles pensent : « Que tu écoutes ou non, fais ce que tu veux. Si tu ne veux pas écouter, tant pis ! » et elles vont trouver une autre personne. Quelle que soit la chose que vous faites, il faut la faire jusqu'au bout si vous l'avez commencée et bien la faire, si vous voulez sauver une personne, alors il faut la sauver. "


J'avais des difficultés à "faire les choses jusqu'au bout " dans le domaine de la clarification des faits. Je me fixais des objectifs à court terme mais j'abandonnais rapidement lorsque je réalisais que je n'étais pas capable de sauver tant de gens en un temps donné. Je me fixais de nouveaux objectifs, pour à nouveau les abandonner.

J'ai été comme ça plusieurs années d'affilée. Je voulais sauver les gens, mais j'avais des difficultés à poursuivre mes objectifs.


Plus tard, j'ai compris que je devrais simplement me concentrer sur ce que j'étais sensé faire, sans me soucier du résultat. Lorsque je mettais mon cœur dans ce que je faisais, j'avais de meilleurs résultats dans mes efforts de clarification de la vérité. Je donnerai trois exemples ci-dessous.

Être en contact avec les gens de ma ville natale

Il y avait très peu de pratiquants dans ma ville natale à la campagne, c'est pourquoi je réfléchissais toujours à la façon d'y toucher les résidents. Le problème était que certaines personnes ne me connaissaient pas bien, parce que mon emploi du temps chargé m'empêchait d'y retourner souvent.

J'ai décidé de commencer par construire des relations avec les gens de ma ville natale. Chaque fois que j'y retournais, j'achetais des présents pour rendre visite à des proches que je n'avais pas vu depuis longtemps et même des gens que je ne connaissais pas encore. Je parlais avec eux de mon travail et ils étaient impressionnés par ma carrière aboutie. C'était ensuite très facile pour eux de me donner leurs coordonnées personnelles.

En retournant dans ma ville de résidence, je composais leurs numéros de téléphone pour diffuser des messages enregistrés de clarification de la vérité. Petit à petit, de plus en plus de gens de ma ville natale ont commencé à comprendre la persécution du Falun Gong. Lorsque je me rendais de nouveau dans ma ville natale la fois suivante, j'entendais des gens parler de démissionner du PCC et de ses organisations affiliées.

Maintenant, même les personnes âgées de plus de 80 ans savent réciter "Falun Dafa est bon"et ont commencé à écouter les enregistrements des enseignements du Fa du Maître.

Mon expérience d'entrer en contact avec les gens de ma ville natale m'a aidé à voir une chose : sauver les êtres est une question urgente, mais nous devons donner aux gens du temps pour comprendre le Falun Gong et pour changer leur attitude.

Autrefois, ma belle-famille avait des opinions négatives envers le Falun Gong, mais j'ai simplement continué à parler avec eux du Falun Gong chaque fois que j'en avais l'occasion. Ils montrent maintenant beaucoup de soutien envers la pratique.

Utiliser des billets de banque portant des messages de clarification de la vérité dans ma vie quotidienne

Autrefois, j'avais des doutes concernent l'efficacité de l’utilisation de billets portant des messages au sujet du Falun Gong et de la persécution. Après tout, j'utilisais des cartes de crédit la plupart du temps. Quel était donc l'utilité quelques billets de clarification de la vérité ici et là ?

Plus tard, j'ai compris qu'en tant que pratiquant, je ne devrais pas être obsédé par la quantité de billets de clarification de la vérité que j'utilise. Mon cœur importe davantage que la quantité.

Maintenant, cela fait plusieurs années que j'ai commencé à utiliser régulièrement des billets de clarification de la vérité. Que ce soit lorsque je sors dîner, lorsque je prends les transports en commun ou que je fais des courses, je m'assure toujours d'avoir des espèces dans mon portefeuille. Ma famille non-pratiquante, y compris mon épouse et ma belle-famille, utilise des billets de clarification de la vérité. Ils gardent même la monnaie pour que j'en fasse des billets de clarification de la vérité.

Diffuser des messages de clarification de la vérité par téléphone

Je n'obtenais pas de bons résultats quand j'ai commencé à composer des numéros de téléphone pour diffuser des messages enregistrés de clarification de la vérité. Pour des raisons de sécurité, je travaillais pour ce projet uniquement en-dehors de mon lieu de travail et de mon domicile.

Au début, je ne réussissais qu'à composer quelques douzaines de numéros et très peu de gens écoutaient les messages jusqu'au bout. Personne n'exprimait jamais d'intérêt pour démissionner du PCC et de ses organisations affiliées.

Je voulais abandonner, mais j'ai de nouveau pris conscience que mon cœur était plus important que le nombre d'appels téléphoniques que je passais. Ma mission était de donner aux gens à l'autre bout de la ligne une occasion d'écouter des messages de clarification de la vérité. Ils pourraient décider de démissionner du PCC la prochaine fois qu'un autre pratiquant les appellerait.

Maintenant, j'utilise mes trajets réguliers pour passer des appels avec trois téléphones portables. Je peux couvrir plus de 300 numéros chaque jour et environ un tiers des personnes décroche. Beaucoup ont écouté le message jusqu'au bout et certains ont voulu démissionner de suite. Dans le passé, j'avais horreur des embouteillages, mais maintenant, c'est le moment parfait pour toucher d'innombrables êtres par des appels téléphoniques.


Grâce à ma persévérance dans ces projets, je ressens profondément que faire les trois choses n'est pas une tâche assignée mais le sens fondamental de la vie.

Une routine de cultivation chargée de sens

Maintenant mon programme contient les éléments suivants : passer des appels de clarification de la vérité sur mon trajet en allant au travail, trouver du temps au travail pour compiler des bases de données, utiliser des billets de clarification de la vérité dans ma vie quotidienne, me lever chaque matin pour émettre la pensée droite, pratiquer les exercices et étudier le Fa et saisir chaque occasion de parler aux gens du Falun Gong.

Il y a parfois des interférences mais je travaille dur pour élever mon xinxing et surpasser les obstacles.

Telle est ma vie – naturelle, paisible et remplie. Je vais continuer d'avancer même si cela signifie passer le reste de ma vie à faire les trois choses.

Après coup, je vois que j'ai trébuché tout le long du chemin et n'ai pas bien passé de nombreux tests. Sans le salut bienveillant du Maître, je ne serais pas arrivé jusque-là. Les mots ne peuvent décrire ma gratitude envers le Maître.

Mes remerciements au Maître !

(Davantage d’articles de la onzième conférence de partage d’expériences par Internet de Minghui pour les disciples de Dafa de Chine continentale- sont disponibles à http://fr.minghui.org/articles/2014/11/15/50060.html )

Version chinoise

Version anglaise :
China Fahui | Executive Vice President: Devoting My Whole Life to Assisting Master in Fa-Rectification

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.