Fahui de Minghui | Je suis une jeune disciple de Dafa

Salutations au Maître ! Salutations aux compagnons de pratique.

Je suis une pratiquante de Falun Dafa de 14 ans dans le nord de la Chine. Ma mère est allée à Pékin pour protester de persécution alors qu’ elle était enceinte de moi de cinq mois.

J'ai écouté les conférences du Maître quand j'étais toute petite. J'ai également mémorisé des poèmes du Maître dans Hong Yin et appris des chansons composées par des pratiquants.

Une femme est venue au magasin de ma mère quand j'avais six ans. Je chantais la chanson " Falun Dafa Hao" (Falun Dafa est bon.) Elle m'a demandé ce que je chantais. Je lui ai dit : "Falun Dafa Hao ! ". Il s'est avérée qu'elle était gardienne de prison. Ma mère lui a clarifié les faits et lui a parlé de la persécution et de la bonté du Falun Gong, contrairement aux mensonges diffusés par le Parti dans toute sa propagande.

La gardienne de prison a renoncé à son adhésion aux organisations communistes après avoir écouté les explications de ma mère.

Une fois, ma mère a aidé la femme d'un policier et son fils à démissionner du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées. Mais le policier n'était pas d'accord. Le couple est venu à notre magasin un jour. Ma mère m'a dit : " Je me suis entretenue avec ce policier deux fois. Il ne veut pas quitter le PCC. Je te le confie ." J'ai dit : " Bien sûr."


Je lui ai dit : "Oncle, combien gagnez-vous par mois ? Vous êtes une charmante personne. Vous devez avoir été invité à rejoindre le PCC qui aime tromper les bonnes personnes et les utiliser pour tromper les autres en leur faisant croire que le PCC est bon. La cotisation annuelle doit être importante."


Il a souri : "En effet entre 600 et 700 yuans par an !"


"Oncle, savez-vous comment le Parti a dépensé ces cotisations ? Il ne vous l'a jamais dit, non ? Tant d'années. Si vous aviez utilisé cet argent pour acheter des pommes pour votre fils, elles remplieraient cette pièce, pas vrai ? "


"Elles la rempliraient assurément. J'ai payé beaucoup. "


" Mon oncle, le PCC ne prend pas seulement votre argent ; il entend également prendre votre vie ! "


" Comment donc ?"


" Pensez-y. Nous les Chinois disons qu'il y a des divinités trois pieds au-dessus de nos têtes. Si nous faisons un vœu et qu'il se réalise, mais que nous ne faisons pas ce que nous avions promis en retour, nous avons mal au ventre. Quand vous avez rejoint le Parti, vous avez dû jurer de donner votre vie pour lui."


" À présent, le Parti calomnie le Falun Gong et cible des gens innocents. Lorsque viendra le temps de la rétribution karmique, vous, un membre du Parti, serez impliqué. Cela ne sera-t-il pas prendre votre vie ? "


"Tant que vous déclarez démissionner du PCC et rétractez ce vœu, vous serez épargné parce que vous n'êtes plus un membre du PCC. Oncle, ne tardez-pas ! "


Le policier a répondu : "Tu as raison. Bien dit. Je démissionne. Je vais maintenant quitter le PCC. "


Un professeur m'a posé une question quand j'étais en première année d'école primaire :" Que dit le livre ?" J'ai parcouru le livre et j'ai vu qu'il était plein de mensonges du PCC.


Je n'ai pas donné la " bonne " réponse. Au lieu de cela j'ai dit : "Professeur, nous ne pouvons pas aimer le PCC. Ce n'est pas une bonne chose. Il persécute de bonnes personnes qui pratiquent Authenticité-Bonté-Tolérance et raconte des mensonges à la télévision. "


L'enseignante a été choquée et est restée sans voix. Elle n'a pas pu continuer la leçon. La salle était très calme. Après plus de 10 minutes, la cloche a sonné. La classe était terminée.

L'école exige que tous les élèves des écoles élémentaires portent le foulard rouge, l'" uniforme" porté par les Jeunes Pionniers du Parti. Si nous ne le faisons pas, nous ne sommes pas autorisés à aller en classe.

J'ai dit à ma mère : " Je ne veux pas aller à l'école. Je ne peux pas porter le foulard rouge. Je dois préserver ma vie."


Ma mère m'a emmenée à l'école et a demandé à mon professeur principal : " L'adhésion aux Jeunes Pionniers n'est-elle pas volontaire ? Pourquoi obligez-vous les enfants à y adhérer ? Nous pratiquons Authenticité-Bonté-Tolérance et nous ne prenons part à aucune des organisations ou projets du Parti. "


Ma mère a offert de parler au directeur et au principal si l'enseignante pensait qu'elle ne pouvait pas décider. Le professeur a dit : " Personne ne doit interférer avec la liberté de croyance. " Ma mère et moi l'avons remerciée.

Elle a annoncé à toute la classe que je pourrais en être exemptée et ne perdrais pas de points si je ne portais pas le foulard rouge.

L'enseignante a écrit les commentaires suivants à mon sujet quand j'ai terminé l'école primaire : "Une gentille petite fille, intelligente et perspicace." Je savais qu'elle m'appréciait vraiment. "


Quand j'étais en septième, nos manuels de politique calomniaient le Falun Gong. J'ai émis la pensée droite pendant une longue période de temps. Quelques minutes avant que la classe ne s'achève, l'enseignante a commencé à répéter les mensonges du manuel à propos du Falun Gong.

Je me suis immédiatement levée, je l'ai arrêtée et j'ai clarifié la vérité à propos du Falun Gong à toute la classe. J'ai dit : "Ce qui est écrit dans le manuel sont des mensonges. De bonnes personnes sont persécutées. "


Une camarade de classe a demandé : " Comment notre manuel peut-il dire des mensonges ?"


Je lui ai expliqué : "Le PCC n'est pas bon. Il a fermé les yeux sur les meurtres depuis le début, avec des campagnes pour nuire aux innocents, la Révolution culturelle, tuant des étudiants sur la place Tian'Anmen et maintenant le Falun Gong. "


Elle a crié : " S'il te plaît arrête ! Ça suffit ! "


Elle est venue vers moi pour en apprendre plus quelques jours plus tard. J'ai répondu à ses questions les unes après les autres. Elle a dit à la fin : " Je ne suis plus contre le Falun Gong. "

Ensuite, une grande fille calme dans ma classe m'a dit : "Je vais te dire quelque chose. Ma grand-mère pratique également le Falun Gong. " J'étais très encouragée et heureuse.

L'école a organisé un concours d'écriture. Mes camarades de classe m'ont recommandée comme l'une des deux représentantes de notre classe. J'ai vu le titre du concours : " Concours d'écriture pour célébrer la fête nationale. "La fête nationale est le jour où le PCC a pris le pouvoir en Chine.


J'ai pensé : "Je suis une décente pratiquante de Falun Dafa. Comment puis-je écrire quelque chose qui favorise le PCC ? Non, je ne le ferai pas. Le titre du concours doit être changé ! " J'ai émis la pensée droite.

Une enseignante a accouru dans la classe peu après et a dit : " Erreur ! il y a erreur ! Le titre du concours était incorrect. Ça n’a rien à voir avec le fait de célébrer la fête nationale. Le titre a été remplacé
par : "Concours d'écriture à l'échelle de la ville."


J'ai souri, maintenant ça sonnait bien.

Les examens d'admission des écoles secondaires sont un gros problème pour les élèves chinois. Si leurs notes ne sont pas suffisamment bonnes, leurs parents peuvent avoir à payer beaucoup d'argent pour les envoyer dans de bonnes écoles.

Nos notes de biologie et de géographie allaient être comptées proportionnellement dans les examens d'admission des écoles secondaires. Une note de 100 serait convertie en un 40. Mon professeur m'a dit : " Ceci est crucial. Parfois, les parents doivent payer plus de 10 000 yuans s'il manque un point dans vos notes. "


La nuit avant les examens, ma mère a entendu des voix discuter de mes notes. Elles disaient que je recevrais un 100 en biologie et en géographie.

Il pleuvait à verse le matin de l'examen. Ma mère est allée à la porte de notre magasin et a dit : " Ciel, s'il te plaît arrêtes la pluie dans cinq minutes, d'accord ? Je dois emmener mon petit ange aux examens en vélo électrique. Nous ne pouvons pas être en retard."


Je suis sortie deux minutes plus tard et j'ai montré le ciel du doigt : "Au nom du ciel, arrêtez la pluie tout de suite. " La pluie a cessé.

Ma mère et moi nous sommes souries. Elle a fermé la boutique et nous sommes parties. Nous sommes arrivées tôt à l'école pour les examens.

Les résultats sont sortis deux semaines plus tard. J'ai en effet obtenu un 100 en biologie et en géographie. Je suis la seule de toute la classe qui l'a eu. Nous avons appris que, parmi plus de 4000 élèves, seulement 40 ont obtenu deux 100. Je suis l'une d'entre eux.

Je suis reconnaissante au Maître de m'avoir conféré la sagesse de faire aussi bien sur le plan scolaire sans trop d'efforts. De nombreux parents et amis savent que je pratique le Falun Gong et ils m'admirent.

Ma mère et moi leur avons clairement dit : si je suis aussi intelligente c'est parce que je pratique le Falun Gong. Toute ma sagesse me vient de la pratique du Falun Gong.

Merci, Maître !

Veuillez aider à souligner ce qui peut-être inapproprié dans mon partage.


(Davantage d’articles de la onzième conférence de partage d’expériences par Internet de Minghui pour les disciples de Dafa de Chine continentale- sont disponibles à http://fr.minghui.org/articles/2014/11/15/50060.html )



Version anglaise : China Fahui | I'm a Little Falun Dafa Disciple


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.