Fahui européen 2014- Mon expérience de cultivation en organisant une conférence locale de partages d’expériences du Falun Dafa

Salutations Vénérable Maître !
Salutations compagnons de pratique !


Je suis un pratiquant de Falun Dafa de Lettonie, je vis à Ventspils, à 180 km de la capitale Riga. J’ai connu Falun Dafa en 2007, quand ma mère m’a offert le livre "Falun Gong". Le livre m’a beaucoup parlé, j’ai voulu apprendre les exercices, j’ai pensé pratiquer. Cependant cela m’a pris 2 ans pour devenir un pratiquant. Je pratique sciemment le Falun Dafa depuis août 2009.


Je veux partager l’expérience que j’ai acquise en organisant une conférence de partage d’expérience à Latvia au printemps 2014.


En lisant les ouvrages du Maître, Je me suis graduellement éveillé au fait que les conférences de partage d’expériences nous permettent de nous élever plus rapidement, de repérer les problèmes qui nous retiennent en arrière, mais aussi permettent que notre environnement de cultivation devienne de plus en plus stable, que nous soyons plus unis et devenions un seul corps.


Notre vénérable Maître a dit dans “Enseignement de Fa à la conférence de l'Ouest des Etats-Unis”du 21 et 22 février 1999 à Los Angeles :


"À l'origine, cette conférence devait être une conférence de partage d'expériences locales pour les régions de l'Ouest. Le but est de permettre aux élèves des régions de l'Ouest des États-Unis d'encore mieux cultiver et pratiquer, et d'avoir un meilleur environnement de cultivation et pratique – et c'est simplement dans ce but-là. Comme cela est d'ordre régional, avec principalement l'intention de résoudre leurs problèmes locaux, c'est pourquoi il n'a pas été informé plus de monde, et l'information n'a pas été diffusé partout dans le monde. La raison la plus importante est que je voulais que vous ayez tous un environnement stable, pour cultiver et pratiquer paisiblement, sans subir d'interférence. "


J’ai pensé pendant environ un an que ce serait bien d’avoir une conférence de partage d’expériences en Lettonie aussi. J’ai considéré la possibilité de prendre la responsabilité de l’organiser. Si j’avais la chance de l’organiser dans ma ville, ce serait relativement facile, mais l’organiser à Riga semblait être quelque chose de plus sophistiqué. Cependant, j’ai compris qu' en tant que pratiquant, je ne devais pas être effrayé par les épreuves. Si je veux cultiver, je dois faire un effort et surmonter les difficultés.


Notre Maître a dit dans la quatrième leçon de "Zhuan Falun " : " Pouvoir cultiver dépend entièrement de votre capacité à endurer, à payer de vous-même et à subir des épreuves. Si vous pouvez être tout à fait résolu – aucune difficulté ne peut vous arrêter – alors je vous le dis, il n’y aura aucun problème. " (Quatrième leçon, Zhuan Falun)


L’année dernière, en décembre, l’exposition Zhen, Shan, Ren a été présentée au musée Liepaja. Le jour de l’inauguration, je suis allé voir le coordinateur et ai mentionné que ce serait bien si une conférence de partage d’expériences Lettone pouvait être organisée en Lettonie. Sa réponse a été très simple : "Si tu as le cœur de le faire, alors fait le. "


À ce à ce moment là, nous avons aussi parlé des dates possibles pour que la conférence ait lieu. Nous nous sommes mis d’accord sur les 25 et 26 avril. Le coordinateur a mentionné que nous devions aussi inviter à cette conférence des pratiquants d’autres pays. Tout ceci, à ce moment là, ne correspondait pas à ce que j’avais imaginé. Je le percevais comme des difficultés supplémentaires, des responsabilités supplémentaires, en fait, je n’étais pas prêt pour cela. J’ai pensé : " Alors tu pourrais aussi me demander d’organiser une conférence Européenne. Ce serait mieux de faire pas à pas, comme je l’avais planifié, mais maintenant je dois franchir plusieurs étapes d’un coup. " J’ai alors réalisé que la période de rectification par le Fa n’allait pas durer éternellement et que c’était une excellente opportunité pour moi pour m’élever plus rapidement.


Quand on organise une conférence, beaucoup de problèmes doivent être résolus, comme trouver un endroit appropriée, planifier des actions publiques dans la ville, obtenir la permission du conseil municipal, organiser les textes de partage, chercher les offres d'hôtels, préparer des affiches et beaucoup d’autres questions plus ou moins importantes qui doivent trouver une réponse. Une personne seule ne peut pas faire face à tout. Quand j’ai demandé qui voulait participer à organiser la conférence, il n’y a pas eu une grande réactivité. Afin que la conférence puisse avoir lieu, nous devions commencer avec deux questions principales – une salle était nécessaire, et des événements et un défilé devaient être organisés, et tout ceci nécessitait une approbation. Un pratiquant expérimenté a pris la responsabilité d’organiser les événements et d’obtenir l'accord, mais une nouvelle pratiquante, qui venait tout juste de commencer la pratique, a proposé de trouver une salle, et c’était une chance pour elle de progresser. Plus tard j’ai compris que pour organiser une conférence, plusieurs questions doivent être coordonnées à distance, et cela m’a offert l’opportunité d’apprendre à faire confiance aux autres, de les laisser faire des choses par eux même, et aussi d’apprendre à me coordonner avec d’autres personnes. Je suis plutôt individualiste par nature, j’ai l’habitude de beaucoup travailler seul. Maître mentionne souvent dans ses écrits, combien il est important pour les disciples de se coordonner les uns avec les autres.


Les disciples de Dafa pendant la rectification de la loi en tant que corps entiers s’ils peuvent se coordonner la puissance de la loi sera très grande.” (Expliquer le Loi lors de la Conférence de Loi de l’Ouest des Etats-Unis au moment de la fête de la lanterne de l’an 2003).


Je n’avais jamais organisé un si grand événement avant, et tout n’avançait pas comme je le souhaitais. Des problèmes sont apparus et pas seulement pour les questions d’organisation en rapport avec la conférence. En janvier, nous avons appris que l’exposition Zhen, Shan, Ren n’aurait pas lieu dans ma ville. Nous avons reçu un refus de la part du centre culturel, et ils ont dit qu’ils avaient reçu des pressions du conseil municipal. Des problèmes ont surgi aussi en rapport avec des problématiques familiales non résolues, qui ont été suivies de poursuites judiciaires. Je n’ai pas non plus fait face à un test du démon de la luxure. D’autres sortes de test sont également apparus.


Influencé par ces tests, j’ai perdu mes Pensées Droites petit à petit; dans mes pensées j’ai exprimé de la colère et des offenses à l’encontre des autres pratiquants qui m’aidaient si peu à propos de la conférence. J’ai perdu confiance, j’étais submergé par les doutes, il y avait aussi de la peur, de la paresse et le désir de confort. Je n’ai pas perçu ces problèmes comme une opportunité d’avancer plus vite, mais comme un fardeau. C’est devenu de plus en plus difficile de me concentrer sur l’étude du Fa, j’ai lu de moins en moins, j’ai commencé à omettre la pratique des exercices, parce qu’il y avait cette pensée dans mon esprit que l’étude était la chose principale et que si je ne la faisais pas, alors ce n’était pas la peine de faire les exercices.


Vers la mi février, j’ai ressenti la pression des forces anciennes. J’ai écrit au coordinateur de l’association afin d’être relevé de ma responsabilité de coordinateur du groupe dans ma ville et n’ai pas écrit mon nom sur les imprimés d’information et sur internet. Quand je suis allé à une étude de Fa collective à Riga, j’ai dit à tout le monde je ne pouvais pas faire face à l’organisation de cette conférence, et que quelqu’un d’autre devait prendre cette responsabilité. C’était important pour moi que les autres pratiquants me demandent : "Y a-t-il quelque chose, par rapport à la conférence, que je puisse faire ? " Comme personne ne m’a fait une telle demande, je me suis plus tard posé la question si j’étais, moi aussi, aussi indifférent aux autres pratiquants et à leurs problèmes. Je me suis souvenu d’une fois où un pratiquant avait dit qu’il y avait besoin d’aide pour examiner des traductions. En réalité, je pouvais aider, mais je ne voulais pas me surcharger. J’ai compris que sur ce point là, je devais progresser.


Je pensais ne pratiquer plus qu’à la maison ; en fait, cela aurait voulu dire que j’arrêtais de me considérer comme un pratiquant de Dafa de la période de la rectification par la loi, ce qui voulait dire que je ne remplirais pas les vœux faits autrefois au Maître. Nous avons une tellement grande responsabilité de sauver les êtres.


Je me suis souvenu de l’enseignement du Maître dans " Vingt ans d’enseignement du Fa ": "En tant que disciples de Dafa, j'ai toujours dit auparavant que si les disciples de Dafa ont une mission historique aussi grande et doivent assumer la responsabilité de sauver les êtres… "


Pas à pas, j’ai dépassé cela, toute cette agitation de l'âme. J’ai compris que seule l’étude du Fa pouvait m’aider à me sortir de cette situation. Fin février, je suis arrivé à la compréhension que je devais livre toutes les œuvres de Maître avant 1999. J’ai commencé à lire les œuvres regroupées en volumes. Ces écrits m’ont beaucoup parlé, ils m’ont inspiré. J’ai recommencé à lire Zhuan Falun.


La Loi peut briser tous les attachements, la Loi peut briser toutes les perversités, la Loi peut briser tous les mensonges, la Loi peut affermir la pensée juste. " ("Eliminer les interférences"Points essentiels pour un avancement diligent II)


J’ai recommencé à faire les exercices dans le parc régulièrement, tous les matins. Je me suis éveillé au fait qu’il est bon de faire les cinq exercices le matin, avant d’émettre les Pensées Droites. Pour le moment, je n’arrive pas à le faire régulièrement, parce que j’ai un désir de confort. Ces exercices matinaux me donnent l’opportunité de faire un seul corps avec d’autres pratiquants dans le monde.


J’ai réalisé que le comportement des forces anciennes est plutôt simple, mais il est efficace si quelqu’un manque de pensées droites. Maintenant, elles ne peuvent rien faire si je garde ma foi en Maître. Tous les tests sont pour élever le Xinxing. Les forces anciennes provoquent une situation après l'autre, tout est fait délibérément. Si je perds ma patience, deviens ennuyé, commence à me sentir coupable, pense que je ne serais pas capable de faire quelque chose, et ainsi de suite, alors elles peuvent atteindre ce qu’elles voulaient faire. Si je reste en paix, ne m’accuse pas d’être un mauvais pratiquant, elles ne peuvent rien entreprendre.


" Si les disciples sont emplis de pensées droites
Le Maître a le pouvoir de changer la décision du Ciel "( " La grâce entre Maître et disciples", Hong Yin, volume II)


Petit à petit, les problématiques du défilé et des événements publics, qui nécessitaient un accord du conseil municipal, ont été résolues. Les choses n’allèrent pas aussi facilement que prévu, mais en fin de compte, tout fut résolu. D’autres pratiquants commencèrent aussi à aider avec différentes choses – un promit d’encadrer les portraits, un autre de faire une bannière pour la parade, d’autres de préparer un communiqué de presse. Seule la question de la salle, là où la conférence devait se dérouler, n’avançait pas dans la direction que nous le souhaitions.


Il était prévu que la conférence se tienne dans une des écoles secondaires de Riga. Mais deux semaines avant la conférence, nous avons reçu un refus de la part du directeur de l’école, il a dit que finalement il ne nous louerait pas la salle. Cela m’a beaucoup inquiété. J’ai commencé à chercher les responsables, mais ai réussi à m’arrêter à temps. Chacun doit regarder à l’intérieur, chacun doit chercher à l’intérieur de soi et non blâmer les autres. Il restait deux semaines avant la conférence, mais nous n’avions toujours pas de lieu. Il fallait que nous trouvions comment sortir de cette situation. J’ai téléphoné aux pratiquants avec lesquels je suis allé rencontrer le directeur. Chaque soir des vacances, nous avons étudié la loi ensemble sur internet et nous avons échangé nos compréhensions. J’ai compris qu’après que nous ayons rencontré le dicteur de l’école secondaire, nous aurions du continuer les Pensées droites, mais nous nous étions relâchés parce que nous pensions que tout allait bien, nous nous sommes trop absorbés. J’ai aussi remarqué chez moi de l’irresponsabilité et des attitudes peu sérieuses quand j’avais promis quelque chose à d’autres. Dès que nous avons reçu le refus du directeur de l’école secondaire, j’ai demandé aux pratiquants lettons d’envoyer des pensées droites aussi souvent que possible afin de dissoudre toute la perversité qui causait des interférences.


Étudier le Fa ensemble et émettre des Pensées Droites a changé la situation. Une grande confiance s’est formée en moi sur le fait que le Maître avait déjà tout planifié et que le problème du lieu serait résolu : nous aurions une salle pour la conférence, mais il y avait juste une question – à quel endroit ?


Je peux dire avec certitude que la conférence de partage d’expériences s’est très bien passée. Je me suis éveillé au fait que si nous nous coordonnons bien, nous pouvons aussi prendre la responsabilité de projets de bien plus grande ampleur. J’ai personnellement réussi à ouvrir mon cœur, il est devenu bien plus vaste. Quand j’ai commencé à organiser la conférence, je n’étais prêt que pour une conférence à l’échelle locale. Maintenant que la conférence est terminée, je pense différemment. Merci aux pratiquants russes qui sont venus, grâce à eux nous avons eu et des tambours de ceinture et des beautés célestes dans le défilé.


Je me suis aussi éveillé à l’importance d’étudier le Fa ensemble et de partager nos compréhensions et expériences pour chaque projet. De cette façon, nous formons un champ droit et nos pensées peuvent devenir encore plus droites, et notre pouvoir peut être plus fort.


J’espère que pour la prochaine conférence de partage d’expériences Lettone il y aura encore plus de pratiquants – des pratiquants locaux ainsi que d’autres pays.


Merci Maître !
Merci compagnons de pratique !

[Soumis pour la Conférence européenne de partage d'expériences de Falun Dafa 2014, le 5 octobre 2014 à Madrid]

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.