Une pratiquante suédoise raconte ses quatre voyages en Chine (Photos)

Pirjo Svensson, infirmière en Suède, a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1995. Elle a visité la Chine en quatre occasions distinctes. Ses deux premières excursions touristiques étaient en contraste frappant avec ses deux autres voyages en Chine après que le Parti communiste chinois (PCC) a lancé sa persécution contre le Falun Gong en 1999.


La pratiquante suédoise Pirjo Svensson


Premiers pas sur le chemin de la 'cultivation'

"Pirjo, sais-tu qu’un maître de qigong chinois vient en Suède ?" lui a demandé un ami alors qu’ils rentraient chez eux début 1995. " Il est jeune mais plein de sagesse et de puissance. Il offrira une séance gratuite de guérison par le qigong. Aimerais-tu y aller ? "


Pirjo souffrait depuis longtemps de graves problèmes lombaire, aussi a-t-elle décidé d’assister à l’événement. Auparavant, elle avait auparavant essayé la médecine allopathique, les consultations psychiatriques, et un qigong médical thérapeutique pour traiter sa maladie, mais sans effet.


La " séance de guérison" à laquelle elle a assisté était en réalité une série de sept jours de conférences de Falun Dafa organisées à Göteborg, en Suède. Le 14 avril 1995, Pirjo et 120 autres personnes, ont assisté à la première conférence, dans un vieux bâtiment dans la ville de Nordgården.


" Il avait une apparence jeune et très aimable " a dit Pirjo se souvenant de la première fois où elle avait vu Maître Li. " Il portait un costume et une chemise blanche. J’étais contente de le voir et l'ai ressenti un inexplicable sentiment d’espoir.


" Personne dans le public, n’avait jamais entendu ni lu les informations que le Maître a partagées avec nous. Il a expliqué ce qu’est Falun Dafa, ce qu’est " cultiver "et quelle est la signification de la vie. J’étais très impatiente d’entendre ses enseignements !


" Lorsque la première conférence s’est terminée, nous nous sommes rassemblés autour du Maître pour lui poser des questions. 'Je souhaite vous montrer le pouvoir du Falun Dafa a dit le Maître en nous regardant.


" Il nous a alors demandé de le regarder en pensant à une zone douloureuse dans nos corps. Il a alors fait quelques petits gestes de la main, dont un plutôt élaboré. Alors que je pensais à la région de ma colonne vertébrale, j’ai soudain senti une brise traverser ma taille et ma colonne vertébrale. Mon abdomen est soudain devenu léger et ma douleur a disparu. C’était si merveilleux! Chacun a pu sentir le pouvoir de Dafa et était très touché.


"Bien que j’ai eu une forte réaction dans mon corps après la troisième conférence, dont un sérieux mal de tête, je savais que que le Maître enlevait mon problème lombaire depuis la racine. J’avais confiance dans le Maître et n’ai pas considéré la réaction comme une maladie.


"Après la seconde conférence, en rentrant chez moi, tous mes symptômes avaient disparu. Le dernier jour de la série de conférence, mon corps entier était léger et libre de maladies.


"Tous mes sentiments antérieurs d’avoir été traitée injustement lorsque j’étais jeune semblaient s’être évaporés après que j’ai commencé à pratiquer le Falun Gong. Le Maître nous enseigne à être de bonnes personnes et à être bons envers les autres. J’ai essayé de ne pas éprouver de colère envers quiconque face aux conflits.


" Un jour, mon voisin a commencé à se quereller avec moi sans raison apparente, cependant, je suis demeurée calme et n’ai pas riposté. En tant qu’infirmière, je dois traiter quotidiennement de nombreux patients difficiles, cependant, j’ai toujours réussi à faire qu’ils se sentent respectés et aimés.


"Ma collègue était stupéfaite de mon nouveau comportement, ‘Que t’est-il arrivé, Pirjo ?’ a-t-elle demandé. ‘Pourquoi traites-tu ces personnes désobligeantes et déraisonnables avec tant de patience et de respect ?’ "


" J’ai souri et lui ai dit joyeusement ’Falun Dafa m’a enseigné à être patiente. Je pratique Authenticité-Bonté-Tolérance."


Rendre visite aux compagnons de pratique en Chine

Les séries de conférences du Maître ont eu un énorme impact sur les pratiquants en Suède. À cette époque, de nombreux livres de Falun Dafa ont été traduits en différentes langues. Un an plus tard, Zhuan Falun a été traduit en suédois, puis publié.


Lorsque Pirjo en a acheté une copie, elle était très heureuse. " Je l’ai lu le soir même de bout en bout. Il est difficile d’imaginer ne pas avoir ce livre dans ma vie ! " s’est-elle exclamée.


"Plus je lisais le livre, plus je comprenais. Lorsque le Maître a quitté la Suède, Il a réellement manqué aux pratiquants. Nous aspirions à nous rendre en Chine et à rendre visite à nos compagnons de pratique," a remarqué Pirjo.


À l’automne 1996, Pirjo et quelques pratiquants suédois se sont envolés pour Pékin. Lorsqu’ils sont arrivés, ils ont vu des personnes pratiquant les exercices de Falun Gong dans chaque parc où ils se rendaient. Ceci a profondément encouragé les pratiquants occidentaux.


Les pratiquants chinois étaient incroyablement chaleureux avec les occidentaux et les ont invités à venir chez eux pour cuisiner et manger ensemble.


" Lorsque nous partagions des expériences de cultivationavec les pratiquants chinois, il y avait habituellement là quelqu’un qui traduisait pour nous" a expliqué Pirjo. " S’il n’y avait personne, nous nous regardions simplement les uns les autres en souriant. Être ensemble avec les pratiquants locaux a été une expérience vraiment bénéfique pour nous, occidentaux, qui a approfondi notre compréhension de la 'cultivation'.


"Une pratiquante chinoise nous a expliqués qu’elle souffrait auparavant d’une maladie cardiaque et n’avait pas pu travailler pendant 20 ans. Cependant, peu après avoir commencé à pratiquer Falun Dafa, elle a été totalement guérie. Une autre pratiquante a expliqué qu’on lui avait diagnostiqué une tumeur au cerveau et lui avait dit qu’il ne lui restait plus qu’un an à vivre. Après avoir appris Falun Dafa, sa tumeur a disparu sans laisser de trace !


" j’avais des problèmes en faisant le second exercice à la maison,. Lorsque mes bras étaient fatigués, je les baissais. Mais, lorsque j’étais entourée par des pratiquants chinois, l’idée de baisser les bras ne m'a jamais traversé l'esprit. J’ai même pu me mettre en position de double lotus, pour la toute première fois ! "

Expliquer les faits à la police

En décembre 1998, un groupe de plus de 20 pratiquants occidentaux ont pris un vol pour Pékin, puis un train à destination de Dalian, où ils ont célébré le Nouvel An. À leur arrivée, ils ont été accueillis par un grand groupe de pratiquants chinois qui les ont invités aux domiciles de pratiquants locaux.


"Ils nous ont servi sept types de boulettes différentes" s’est souvenue Pirjo. " Cela a été une occasion vraiment mémorable ! "


Les pratiquants occidentaux ont rejoint les plus de 10 000 pratiquants chinois, lors des exercices matinaux à Dalian, le lendemain du Nouvel An.


Exercices de Groupe de Dafa dans la ville de Dalian.

C’était l’époque où le PCC a commencé à surveiller toutes les activités liées à Dafa. Dans le but de permettre aux représentants du régime d’avoir une bonne compréhension de Falun Dafa, les pratiquants chinois locaux ont organisé que Pirjo et plusieurs autres pratiquants suédois rencontrent les responsables des services de police de Dalian.


"Nous avons été invités à parler à plus de 100 agents de police. Grâce à un traducteur, nous avons pu expliquer de façon convaincante la bonté de Dafa, en utilisant nos propres expériences comme exemples."


Pirjo leur a alors lu Lunyu en chinois, ce qui a grandement surpris les agents. Elle leur a expliqué que de nombreux occidentaux apprenaient le chinois, après avoir commencé à pratiquer Falun Dafa.


Clarifier les faits avec un cœur lourd

Le 20 juillet 1999, le Parti a initié une campagne massive de calomnie et de diffamation contre Falun Dafa. Lorsque les pratiquants suédois ont appris la nouvelle, ils se sont précipités à l’ambassade chinoise à Stockholm.


" Nous avons remis au personnel de l’ambassade une lettre de pétition demandant la fin immédiate de la persécution de Falun Dafa. Nous avions écrit :’Falun Dafa est bon. Nous sommes tous de bonnes personnes. Nous n’avons rien fait de mal. Nous croyons en Authenticité-Bonté-Tolérance.’ Sans surprise, l’ambassade n’a pas répondu.


" Dés que nous allumions la TV ou lisions un journal, nous étions choqués par la façon dont les média internationaux répétaient involontairement les mensonges fabriqués par les média officiels en Chine, concernant la répression de Falun Dafa. Ce n’était simplement pas vrai! Nous pleurions en lisant les reportages sur le site Internet Minghui, en particulier ceux concernant les pratiquants âgés emprisonnés et brutalement torturés dans un effort pour les contraindre à abandonner leur croyance."


Dans leurs pays, les pratiquants occidentaux étaient extrêmement anxieux. Il devenait de plus en plus difficile pour eux d’avoir des contacts avec les pratiquants chinois en Chine, beaucoup d’entre eux ayant été soit illégalement arrêtés ou d’une certaine façon, déplacés. De plus, le Parti avait bloqué toutes les voies de communication, ainsi, il était très difficile pour les média étrangers de rapporter sur la situation.


En novembre 1999, Pirjo et plusieurs pratiquants suédois ont fait un voyage spécial à Pékin. Ils ont contacté plusieurs correspondants de presse étrangère basés en Chine, leur offrant une opportunité de rencontrer des pratiquants chinois afin qu’ils puissant apprendre la vérité de première main, concernant la persécution.


Lors du voyage des pratiquants suédois à Pékin, ils ont été suivis de prés et filmés par la police chinoise. Il y avait un tel sentiment de terreur dans l’air qu’il devenait difficile de respirer. Bien entendu, les exercices de groupe dans les parcs ont pris fin de façon abrupte.


Marchant sur la place Tienanmen avec un cœur lourd, les pratiquants occidentaux ont promis " Un jour, nous reviendrons !"


L’appel des occidentaux Place Tienanmen

L’appel des occidentaux Place Tienanmen surprend le monde.

Le 21 novembre 2001, plus de 30 pratiquants occidentaux venant de 12 pays se sont rendus place Tienanmen à Pékin, pour mettre en scène un appel pacifique pour le Falun Dafa. L’événement audacieux a été rapporté un peu partout dans le monde. Les presses télévisées et écrites ont montré les images d’un groupe d’occidentaux tenant une grande banderole jaune avec les mots "Authenticité-Bienveillance-Tolérance" en chinois et en anglais. Certains étaient assis dans la position du lotus.


Les touristes voisins étaient stupéfaits. On pouvait entendre des sirènes partout sur la place, des policiers se précipitant pour confisquer la bannière. Deux policiers ont arrêté un occidental, qui a crié : "Falun Dafa est bon ! Le monde entier le sait ! "


"Ils ont essayé de nous faire monter dans des camionnettes de police qui attendaient, mais je n’ai pas coopéré" a expliqué Pirjo. "Deux policiers m’ont tirée par les cheveux et traîné dans une camionnette. Ils ont battu plusieurs d’entre nous, plutôt brutalement. Lorsqu’ils ont démarré leurs véhicules, j’ai ouvert la fenêtre et ai crié très fort : " Falun Dafa Hao [Falun Dafa est bon] ! " Les autres pratiquants se sont joints à moi. Un agent de police s’est précipité et s’est assis sur mon dos, me rendant difficile de respirer ou de m’asseoir."


Les pratiquants ont été escortés à un endroit secret. Pirjo a calmement téléphoné aux médias à Stockholm alors que les autres occidentaux alertaient les organes de presse dans leur pays respectifs.


"Nous avons été détenus dans une petite pièce. Nous n’avions aucune idée de ce que la police avait prévu de faire de nous, ni combien de temps nous serions détenus. Lorsque j’ai demandé à aller aux toilettes, une femme policier m’a escortée et étroitement surveillée. Lorsque je suis sortie des toilettes, j’ai vu trois policiers debout dans le couloir. J’ai immédiatement commencé à réciter Lunyu à voix haute."


Ce qui s’est passé ensuite à réellement surpris Pirjo. Non seulement les agents ne l’ont pas arrêtée, mais ils ont applaudi ! Ils semblaient ravis d’entendre un étranger s’exprimer dans leur langue natale.


"Nous avons été emmenés dans un hôtel. En fait…. cela ressemblait en réalité davantage à une prison. Nous avons été interrogés et questionnés de façon répétée sur la façon dont nous avions prévu de venir secrètement en Chine et de faire ce que nous avions fait. Ils voulaient des informations. Nous avons dit à la personne responsable, ‘Falun Dafa est vraiment bon. Vous ne devriez pas persécuter Falun Dafa !’ Il a frappé sur la table et a crié : ‘Je sais ! Mais c’est mon travail !’ "


L’appel des occidentaux en Chine a été propulsé sous les projecteurs internationaux. Les consulats étrangers en Chine ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour protéger la sécurité de leurs concitoyens, y compris venir les chercher à " l’hôtel."


Le responsable du consulat suédois a été lancé sur une fausse piste par la police chinoise. Lorsque, finalement, il a localisé les pratiquants suédois, il a déclaré : " Je vous ai cherché partout ! La police m’a envoyé ici, là et partout. En réalité, ils m’ont menti sur l’endroit où vous vous trouviez! "


Pirjo et les autres pratiquants ont été rapidement transférés à un endroit sûr et peu après, ont embarqué dans un avion à destination de Copenhague, Danemark, où ils ont pris un vol de liaison pour rentrer chez eux.


Lorsqu’un présentateur TV a demandé à Pirjo pourquoi elle s’était rendue Place Tienanmen pour faire appel pour Falun Dafa, elle a répondu : "Je suis allée à Tienanmen, parce qu’au cours des deux dernières années, les gouvernements du monde n’ont absolument rien fait pour mettre fin à la persécution du Falun Dafa. Par conséquent, la persécution s’est non seulement intensifiée mais un nombre croissant de pratiquants chinois sont persécutés à mort ! "


" Que devrions-nous faire si nos gouvernement n’entreprennent pas d’actions contre ce crime horrible contre l’humanité ? En tant que pratiquants de Dafa, nous devions faire quelque chose ! Alors, nous avons planifié ce voyage sans en parler à personne!"


La photo de groupe de l’appel pacifique des pratiquants occidentaux place Tienanmen est devenue une sorte de symbole du courage et de la détermination intrépide des pratiquants de Falun Dafa, face à une persécution totalement injustifiée et perverse.


Version en anglais :
Swedish Practitioner Recounts Her Four Trips to China

Version chinoise

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.