Chine - Méthodes de torture: Ébouillanter avec de l’eau, de l’huile et d’autres liquides (photos choquantes)

Les gardes ont (entièrement) déshabillé Mme Han Shuhua, ils l’ont suspendue au plafond, puis ils ont versé de l'eau bouillante sur tout son corps. Ses cris déchirants auraient pu faire pleurer n’importe qui, mais ils ne se sont pas arrêtés là -. Quatre détenus l’ont ensuite jetée par terre et traînée d’avant en arrière jusqu'à ce que toutes ses cloques se déchirent"- Un témoin oculaire

.
L'histoire de Han Shuhua n'est pas un incident isolé – en tant que pratiquante de Falun Gong illégalement emprisonnée par le Parti communiste chinois (PCC), toute forme de torture peut être utilisée sur elle afin de la forcer à renoncer à ses convictions.


Cet article se concentre sur une seule arme dans le vaste arsenal de torture du PCC: les liquides brûlants. Dans cette situation des choses banales comme l'eau et la bouillie peuvent devenir aussi meurtriers que n'importe quelle arme.

Les pieds de M. Wang Xinchun

Les policiers Wang Shoumin et Min Changchun poursuivaient M. Wang Xinchun alors qu'il distribuait des documents liés au Falun Gong, le 8 janvier 2002, mais il a réussi à leur échapper la première fois. Il n'a pas été aussi chanceux la deuxième: ils ont fini par l'attraper après qu’il soit tombé dans une rivière glacée.


Sous les ordres du chef, Cui Yuzhong, un policier a versé de l'eau bouillante sur les pieds gelés de M. Wang.


Ce policier a alors sarcastiquement dit à M. Wang :" Regardez comme je vous traite bien."


Après ce traitement cruel, les pieds et jambes de M. Wang étaient enflées et couvert de cloques. Pour ajouter l'insulte à l'injure, l'agent a terminé en saisissant M. Wang par le col et en le giflant au visage.


Bien que M. Wang ait été libéré plus tard ce soir-là, ses pieds se sont infectés et ont finalement pourri. À 29 ans, il n'a plus aujourd'hui ses deux pieds.


M. Wang Xinchun après avoir eu les pieds gelés ébouillantés avec de l'eau


La jambe droite de M. Yang Baochun

Pendant l'hiver 2000, M. Yang Baochun a été contraint de rester pieds nus dans la neige à l'extérieur du camp de travaux forcés de Handan parce qu'il refusait de renoncer au Falun Gong. Après avoir été ramené à l'intérieur, un garde a utilisé de l'eau très chaude pour ébouillanter ses pieds glacés, faisant apparaître des cloques. Une infection s'est également développé dans son pied droit.


L'infection s'est finalement étendue jusqu'à mettre la vie de M. Yang en danger. Les gardes l’ont finalement emmené à l’hôpital de Handan, où les médecins ont dû amputer sa jambe droite.


M. Yang Baochun faisant la méditation assise avant qu'il ne soit persécuté


La paralysie de M. Wang Hongrong

Le pratiquant Wang Hongrong de Hefei dans la province d'Anhui, a été arrêté le 24 septembre 2004, et condamné à huit ans dans la prison de Suzhou. Suite à la torture constante, il a perdu toute sensation de la partie infréieur de son corps en avril 2007.


En réponse à cela, les gardes n'ont fait qu'intensifier la persécution. Ils ont ordonné aux détenus de lui maintenir ses pieds dans une bassine et de verser dessus de l'eau brûlante, suite à quoi ses pieds ont forméun hématome et des cloques. Plus tard, ses pieds ont commencé à s'infecter.


M. Wang Hongrong

Les pieds ébouillantés de M. Wang


M. Wang a été libéré en avril 2007 alors qu'il était à l'article de la mort. À ce moment, il n'avait que la peau sur les os et ne pouvait pas contrôler ses selles. Il est décédé le 22 juin 2007, à l'âge de 59 ans.


Le dos de M. Wang Fusheng

Ge Chuanyi, un fonctionnaire du canton de Lechang dans la ville de Weifang, a versé toute une bouilloire d'eau bouillante dans le dos du pratiquant Wang Fusheng, provoquant la formation d'une série d'ampoules allant du haut de ses épaules jusqu’au bas de son dos.


Le lendemain matin, le policier Zhao Mingtao a frappé ces ampoules avec une planche de bois. Du sang et du pus suintaient, lui causant une terrible douleur, une inflammation et finalement des cicatrices.


Cicatrices sur le dos de M. Wang Fusheng


L'invalidité de M. Hu Enkui

M. Hu Enkui, un professeur de physique à l'école secondaire Yicheng d'Anhui, a régulièrement fait des séjours dans la prison locale pour sa persistance dans sa foi en Falun Gong.


Un jour, les gardes lui ont maintenu les pieds dans une bassine, dans laquelle ils ont vidé une bouteille remplie d'eau bouillante, le forçant à y laisser ses pieds pendant une période de temps prolongée.


En conséquence, les pieds de M. Hu ont été gravement brûlés, et il a également contracté une périostite des pieds. Ils se sont déformés, et il est maintenant handicapé.


Les cheveux de M. Zhang Shunjie

M. Zhang Shunjie du canton de Wei, province du Hebei, a été arrêté le 25 février, 2002. Le chef de la commune de Xiheying a brulé le visage de M. Zhang avec des cigarettes, puis il a commencé à lui verser de l'eau bouillante sur la tête.


Les cheveux de M. Zhang sont immédiatement partis en morceaux. Il est mort en 2007 suite à la persécution.


Brûler avec des matières en fusion

J'ai été privé d'eau et de sommeil, et n'étais autorisé à uriner qu’une fois par jour et à excréter une fois par semaine. J'étais très somnolent et dormais souvent entre les passages à tabac des autres détenus . Ils mettaient le feu à des bandes de nylon et laissaient la goutte de liquide fondu tomber sur mes mains et mes avant-bras entraînant des cloques. J'ai encore des cicatrices à ce jour."---- Une victime


Plus de récits de persécution

Le garde Yang du centre de détention du canton de Dazu à Chongqing a versé de l'huile chaude sur le dos nu d'un pratiquant.


Des gardes du camp de travaux forcés de Gaoyang ont entrouvert le col d'un pratiquant puis y ont versé de la bouillie brûlante.

Version anglaise:
Torture Methods: Scalded by Boiling Water, Hot Oil and Other Liquids (Graphic Photos)

Version chinoise disponible

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.