Chicago : Une résolution du conseil municipal de Chicago condamne les crimes de prélèvement d’organes par le Parti communiste chinois

Le conseil municipal de Chicago, Illinois, a adopté la résolution R2014-627 le 30 juillet 2014, réclamant "que les pratiques brutales et répressives sévères du gouvernement chinois contre les pratiquants de Falun Gong soient condamnées." Il demande également " que le gouvernement fédéral fasse tout en son pouvoir pour aider à arrêter les atrocités en Chine ; et la libération immédiate de tous les pratiquants de Falun Gong et les autres prisonniers de conscience."


La résolution a été présentée par James Cappleman, 46e circonscription municipale de Chicago et adoptée à l'unanimité lors de la réunion du conseil.


La Résolution R2014-627 adoptée par le conseil municipal de Chicago.


Ci-dessous la traduction du texte intégral de la résolution :


" ATTENDU QUE, le Falun Dafa, aussi communément appelé Falun Gong, est une pratique spirituelle traditionnelle qui implique des exercices de méditation et un principe moral centré sur les valeurs d'authenticité, de bienveillance et de tolérance ; et


ATTENDU QUE, le Falun Dafa est considéré comme une forme d'exercice spirituel qui apporte de l'énergie à l'organisme pour maintenir la santé et une approche pacifique de la vie ; et


ATTENDU QUE, les pratiquants de Falun Dafa sont des gens de toutes origines sociales, races, religions et groupes d'âge ; et


ATTENDU QUE, la pratique n’a cessé de croître en popularité et est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays, et a bénéficié à des dizaines de millions de personnes ; et


ATTENDU QUE, depuis le 20 juillet 1999, Jiang Zemin, qui était alors chef du Parti communiste chinois a lancé une campagne pour éradiquer le Falun Gong ; et


ATTENDU QUE, tel que documenté par le ministère des Affaires étrangères des États-Unis, la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale, Amnesty International, Human Rights Watch, et de nombreuses autres organisations gouvernementales et non-gouvernementales aux États-Unis ; plus de 3700 pratiquants de Falun Gong ont été persécutés à mort, et que pour certains corps, les organes internes ont disparu ; et


ATTENDU QUE, le ministère des Affaires étrangères américain dans son Rapport des pays sur les pratiques des droits de l'homme de 2011 a déclaré : "les médias et les groupes de défense des droits, étrangers et nationaux, ont continuellement signalé des cas de prélèvements d'organes, en particulier sur des pratiquants de Falun Gong et des Ouïghours" ; et

ATTENDU QUE, l’avocat canadien des droits de l'homme David Matas et l'ancien Secrétaire d’État canadien pour l'Asie-Pacifique, David Kilgour ont co-écrit le rapport de l'enquête " Prélèvements meurtriers : rapport révisé sur les allégations de prélèvements d'organes des pratiquants de Falun Gong en Chine" ; et


ATTENDU QUE, le rapport Kilgour-Matas a conclu que les allégations de prélèvements d'organes étaient vraies et que des dizaines de milliers de pratiquants de Falun Gong auraient été tués pour leurs organes ; et


ATTENDU QUE, Kirk C. Allison, Docteur, directeur du Programme des droits de l'homme et de la santé de la faculté de la santé publique de l'Université du Minnesota, a témoigné en 2006 de " la preuve croissante de l'utilisation de pratiquants de Falun Gong comme sources d'organes en Chine et les responsabilités éthiques qui s'y rapportent "devant le Sous-comité sur la Surveillance et les enquêtes de la Commission des relations internationales, la Chambre des représentants ; et


ATTENDU QUE, les organes prélevés sont ensuite utilisés par les hôpitaux associés à la prison pour des greffes, avec des clients pour ces greffes qui sont souvent des personnes venues d'ailleurs, y compris des États-Unis ; et


ATTENDU QUE, le meurtre de prisonniers religieux dans le but de vendre leurs organes pour la transplantation est une violation flagrante et intolérable du droit fondamental à la vie ;


ATTENDU QUE, 2014 marque les 15 années d’une persécution incessante des pratiquants de Falun Gong aux mains du Parti communiste chinois, par lequel les pratiquants de Falun Gong en Chine ont été persécutés, arrêtés, battus et traités de façon inhumaine ; et


EN CONSÉQUENCE, IL EST RÉSOLU QUE nous, le maire et les membres du conseil municipal, réunis ce 30 juillet 2014, soutenons ici ceux qui suivent la pratique pacifique des membres du Falun Gong, et
James Cappleman Alderman - 46e circonscription

1. que les pratiques brutales et répressives sévères du gouvernement chinois contre les pratiquants de Falun Gong soient condamnées, et

2. que le gouvernement fédéral fasse tout en son pouvoir pour aider à arrêter les atrocités en Chine ; et

3. la libération immédiate de tous les pratiquants de Falun Gong et d'autres prisonniers d'opinion ; et

4. demande au gouvernement de la République populaire de Chine de mettre fin immédiatement à la pratique de prélèvement d'organes sur le Falun Gong et les membres d'autres groupes minoritaires religieux et ethniques."

Version anglaise :
Chicago: City Council Resolution Condemns Chinese Communist Party's Organ Harvesting Crimes

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.