Chine- Le procureur d’un canton prend conscience de l'illégalité de la persécution et rejette l’action en justice à l’encontre d’ une pratiquante de Falun Gong

Un parquet a récemment rejeté une action en justice déposée contre une pratiquante de Falun Gong, Mme Jin Ruiling faute de preuves suffisantes. Cela semble avoir été le résultat direct des efforts persistants des avocats défendant Mme Jin pour convaincre le procureur du canton de l'illégalité de la persécution du Falun Gong.


Pendant des décennies, la plupart des Chinois ont pris pour acquis que si le Parti est contre quelque chose, la légalité n’a tout simplement aucune espèce d’importance . Toutefois, cela semble avoir changé ces derniers temps. Les pratiquants de Falun Gong ont continuellement travaillé à éveiller le public aux faits de la persécution, y compris par la distribution d’imprimés ou de logiciels pour passer outre la censure d’Internet.


Bien que confrontés à des simulacres de procès avec des verdicts prédéterminés, de nombreux pratiquants ont engagé des avocats pour les défendre conformément au droit. Dans le processus, de nombreux avocats et autres personnes travaillant dans le département judiciaire sont devenues plus claires au sujet du Falun Gong et de pourquoi la persécution est une violation de la loi.


Le procureur : "Avons-nous eu tort pendant tout ce temps?"

Mme Jin Ruiling 62 ans, est une employée à la retraite de la Banque de développement agricole dans le canton autonome de Hui Dachang, province du Hebei. Elle a été arrêtée le 29 mars 2014, pour sa croyance en Falun Gong et un mandat d'arrêt a été délivré le 17 avril. La police a ensuite soumis son cas au parquet du canton de Dachang.


En réexaminant le dossier de Mme Jin au ¨Parquet, son avocat, M. Wang, a eu une conversation d'une heure avec le procureur. Il a expliqué l'illégalité de la persécution contre le Falun Gong et a révélé de nombreuses histoires internes de la raison pour laquelle de nombreux hauts fonctionnaires du parti sont actuellement confrontés à des procès et des mesures disciplinaires internes. Cette information semble avoir été une surprise pour le procureur. Elle a dit :" Si tel est le cas, avons-nous pris la mauvaise décision concernant le Falun Gong pendant tout ce temps? " L'avocat Wang a confirmé: "Oui, tout cela était erroné."


L’avocat Hu s’est rendu au parquet du canton de Dachang le 9 juillet 2014, peu de temps après avoir été embauché comme avocat supplémentaire pour Mme Jin. Il a remis un document écrit au procureur expliquant l'illégalité de la persécution. Le procureur a décidé de le lire attentivement et de le transmettre à ses supérieurs. L’avocat Hu l’a imploré de faire respecter la justice.


Un responsable du Parquet du canton de Dachang a appelé le mari de Mme Jin, M. Guo Jinlong, le 11 juillet et a demandé si l’avocat Wang avait été remplacé par l'avocat Hu. M. Guo a expliqué que leur fille avait engagé un avocat supplémentaire pour défendre Mme Jin, et il a imploré le fonctionnaire d’aider à faire libérer son épouse.


Le 13 juillet, le procureur du canton a rendu visite à Mme Jin au centre de détention de Sanhe pour l'informer que son dossier avait été rejeté pour insuffisance de preuves. Son affaire a été renvoyée au département de police du canton de Dachang.


L’avocat Hu Guiyun a rendu visite à Mme Jin au centre de détention de Sanhe dans la matinée du 25 juillet.


L’avocat Hu a dit qu'il admirait la foi de Mme Jin et l'a encouragée à rester forte jusqu'à ce qu'elle soit finalement libérée.


Parties impliquées dans la persécution de Mme Jin :

Li Enzhi (李恩芝), procureur général du parquet du canton de Dachang: + 86-316-8822964 (bureau), + 86-13603161257 (mobile), + 86-316-8315493 (domicile)
Jin Baoshi (金宝石), vice- procureur général, en charge de l'affaire de Mme Jin: + 86-316-8820958 (bureau), + 86-13932609986 (mobile), + 86-316-8839756 (domicile)
Liu Hui (刘会), secrétaire du comité des affaires politiques et légales du canton de Dachang: + 86-316-8931388 (bureau), + 86-13803229653 (mobile), + 86-316-8823778 (domicile)
Liu Yuexiang (刘悦祥), directeur du bureau 610 du canton: + 86-316- 8825860 (bureau), + 86-18631639056 (mobile), + 86-13700363497 (mobile), + 86-316-8952376 (domicile)
Wang Qinhan (王秦汉), chef de la division de sécurité publique: + 86-316-8835602 ( bureau), + 86-13931600099 (mobile)
Yan Dong (严东), directeur du département de police du canton de Dachang: + 86-316-8822259 (bureau), + 86-13833447777 (mobile)
Sun Zhigang (孙志刚), directeur adjoint du département de police du canton de Dachang: + 86-316-8850859 (bureau), + 86-13785665000 (mobile)


Version anglaise :

< href=http://en.minghui.org/html/articles/2014/8/10/2445.html>County Prosecutor Awakens to the Illegality of the Persecution.
Version chinoise

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.