Argentine : Un diplomate chinois arrêté pour avoir tenté de perturber la manifestation du Falun Gong en forçant un cordon policier lors de la visite de Xi Jinping

Un fonctionnaire de l'ambassade de Chine a été arrêté à Buenos Aires le 19 juillet, pour avoir forcé un cordon policier dans une tentative de perturber une manifestation du Falun Gong.

L’homme a été identifié par les pratiquants locaux comme étant attaché militaire adjoint à l'ambassade de Chine. Son identité diplomatique a été confirmée par la police argentine.


Au Palais des Congrès voisin, le vice-président argentin Amado Boudou rencontrait le chef du Parti communiste chinois (PCC), Xi Jinping, en visite du 18 au 21 juillet.


Se basant sur l'expérience de la veille, la police anti-émeute argentine a pris des dispositions pour tenir les voyous chinois locaux associés à l'ambassade de Chine à distance des pratiquants de Falun Gong, et protéger la sécurité de ces derniers. Le diplomate chinois à la tête d’un groupe de voyous, a forcé le cordon policier, suite à quoi il a été arrêté.


Un diplomate chinois a été arrêté le 19 juillet 2014, après avoir forcé un cordon policier pour perturber une manifestation du Falun Gong lors de la rencontre de Xi avec le vice-président argentin.


Les pratiquants de Falun Gong ont organisé plusieurs manifestations lors de la visite de Xi Jinping, lui demandant de mettre fin à la persécution du Falun Gong et de traduire en justice les principaux responsables


Des chinois locaux connus pour être étroitement associés avec le PCC menacent un pratiquant de Falun Gong à Buenos Aires, Argentine, le 19 juillet 2014.


Le matin du 18 juillet, les pratiquants ont déployé leurs banderoles à l'extérieur de l'hôtel où logeait Xi et ont commencé à distribuer des documents d'information dénonçant la persécution en Chine. Des voyous du CASRECH (Chambre des supermarchés et des restaurants libre-service appartenant à des résidents chinois en Argentine) et l'Association Fujian, deux groupes étroitement associés à l'ambassade de Chine locale, étaient présents.


Selon Mme Fu, une représentante de l'Association de Falun Dafa d' Argentine, certains de ces voyous ont menacé les pratiquants, en disant des choses telles que : " Vous ne serez pas en mesure de rester ici [en Argentine] bien longtemps. "

Les voyous ont agressé les pratiquants à plusieurs reprises et essayé de saisir leurs banderoles. La police leur a ordonné de reculer jusqu'à l'entrée du garage de l’hôtel en ignorant leurs accusations, les banderoles des pratiquants étant parfaitement légales.

La police les a finalement contenus près de l'entrée du garage permettant aux pratiquants de continuer à distribuer des documents.


Selon Mme Fu, le diplomate chinois arrêté le 19 juillet était également présent le 18. Après que la police ait vu comment les voyous avaient déchiré plusieurs banderoles, ils ont appelé la police armée et ont formé une ligne entre les voyous chinois et les pratiquants de Falun Gong.


Au moment où le cortège de Xi allait arriver, le diplomate chinois a fait signe aux voyous, qui se sont aussitôt précipités pour arracher les banderoles jaunes avec "Falun Dafa est bon". Ils ont essayé de forcer le barrage de la police, laquelle a utilisé des matraques pour les tenir à distance des pratiquants.


Juste à ce moment, le cortège est arrivé et a ralenti. Les pratiquants ont levé haut leurs banderoles et répondu aux attaques en criant : " Falun Dafa est bon ! "

Dans l'après-midi du 18 juillet, la police a désigné deux policiers pour escorter les pratiquants à l'emplacement de leur manifestation près de La Casa Rosada, résidence et bureau exécutifs de la présidente de l'Argentine.


La police a ordonné aux voyous chinois de garder leurs distances. Le cortège de Xi est de nouveau passé par la manifestation des pratiquants avec leurs banderoles : "Arrêtez de persécuter le Falun Gong."


Les pratiquants de Falun Gong argentins ont crié "Falun Dafa est bon " et "Traduisez Jiang Zemin, l'instigateur de la persécution, en justice" partout où le cortège du PCC est passé.

La police anti-émeute argentine a tenu les voyous chinois à distance des pratiquants de Falun Gong .


Cet épisode s’est produit alors que la persécution du Falun Gong en Chine approche de sa 15e année, après avoir été officiellement lancée le 20 juillet 1999.


"Le fonctionnaire du PCC et les voyous à gage ont ouvertement agressé des pratiquants argentins. C'est inacceptable. Si cela se passe en Argentine, imaginez la brutalité de la persécution en Chine !", a commenté Mme Fu.


Version anglaise : Argentina: Chinese Diplomat Arrested After Forcing His Way Past the Police Cordon in Attempt to Disrupt Falun Gong Protest During Xi's Visit

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.