Helsinki, Finlande: Un guide touristique chinois montre l’exemple en quittant le PCC

Les gens de Chine continentale affluent à Helsinki, Finlande, en nombre croissant. Une destination favorite des bus de touristes chinois est le Parc Sibelius, qui est aussi là où les bénévoles du Centre mondial d'aide pour démissionner du Parti communiste chinois (PCC) vont souvent clarifier les faits à propos de la persécution du Falun Gong.


Les touristes chinois apprennent les faits au parc Sibelius.

A Chinese man takes photos of informational materials detailing the persecution of Falun Gong.
Un homme chinois prend des photos des panneaux informant en détail de la persécution du Falun Gong;

Les passants apprennent le prélèvement forcé d’organes perpétré par le régime chinois sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants

La plupart des touristes prennent d'eux-mêmes les documents d’informations à disposition. Des visiteurs de Taiwan ont félicité les bénéfoles en disant : " Falun Gong est le seul espoir de la Chine. Merci !"

Un guide touristique prend l’initiative de quitter le PCC

Les guides touristiques conseillent à chacun dans leur bus de lire les matériaux d’informations disponibles et de quitter le PCC. Un bénévole a dit aux guides, "Vous endossez une lourde responsabilité en guidant tant de personnes ici et là chaque jour. La plupart dans votre groupe sont des employés, ce n’est pas facile pour eux de voyager à l’étranger, peut-être une fois en une vie. Pour beaucoup, c’est leur première opportunité d’apprendre les faits concernant le Falun Gong et de quitter le régime chinois.


"Pensez-y, si vous les aviez découragés de prendre nos dépliants ou de quitter le Parti, ils pourraient être venus à l’étranger en vain. S’ils ne pouvaient pas être sauvés, en raison de votre influence, n’auriez-vous pas commis un grand péché ? Mais vous n’avez pas pris cette voie. Vous leur avez au contraire permis de prendre leurs propres décisions, pour vous c'est accroître sans cesse votre vertu. Il n'est pas exagéré de dire que votre état d’esprit est directement lié à la vie ou à la mort de ces touristes chinois." Lorsque les bénévoles se sont tûs, les guides ont de tout coeur montré l’exemple en démissionnant du PCC.

Les mensonges et les tromperies du PCC exposés.

Les bénévoles expliquent aux touristes comment le Parti ment et trompe les chinois mentionnant notamment le massacre de Tienanmen et le prétendu incident de l’auto-immolation. La plupart acquiescent et s'empressent de quitter le Parti et ses organisations affiliées. Les bénévoles se dépêchent de noter leurs noms et les encouragent à aider qui parents et amis à démissionner eux aussi.

La Pierre aux mots cachés


" Si vous en avez la chance" a dit un des bénévoles, " visitez la ‘Pierre aux mots cachés’ dans le canton de Pingtang, province du Guizhou. Une fissure s'est formée il y a 500 ans dans cette énorme pierre, révèlant six caractères chinois nettement écrits à la brosse : ‘Le Parti communiste chinois s’éffondre.’


" Le caractère pour ‘s'effondre’ est particulièrement grand. Les média officiels en Chine ont tous rapporté cette information, mais en cachant le mot ‘s'effondre’ et en ne mentionnant que les caractères pour ‘Le Parti communiste Chinois’

Une police d’assurance gratuite

" Comme vous pouvez le voir, la chute du PCC a été prédite il y a longtemps. Ce que vous pourriez ne pas réaliser est que quiconque lui ayant prêté allégeance est destiné à partir avec lui. La seule façon d’éviter ce sort et de jouir d’une bonne vie est de quitter le Parti. "


Certaines personnes semblaient réticentes à prendre les matériaux d’informations. " Cette brochure est comme une police d’assurance" ont expliqué les bénévoles. " Quiconque la lit et apprend les faits sera béni". Certains touristes ont répondu : "Mais j’ai déjà une police d’assurance ; je n'ai pas besoin d’en avoir une autre."Les bénévoles leur ont expliqué : "Votre police d’assurance ne vous protège pas des inondations, des séismes ou des épidémies, tout ce qui peut mettre rapidement fin à votre vie."

Certains touristes ont argumenté : "Si le ciel s’effondre et tombe demain, est-ce que tout le monde ne mourra pas ensemble ? " Les bénévoles ont répondu : " Il n’en est pas ainsi. Si une inondation ou une épidémie frappe la Chine, seuls ceux qui n’ont pas quitté le PCC seront affectés. Souvenez-vous, seuls les Bouddhas, les divinités et les Taos ont le pouvoir de protéger les gens. "


Après avoir entendu les explications du bénévole, les gens font souvent remarquer : " Il faudrait être vous pour refuser votre police d’assurance ! Tout ce qui est demandé est de quitter le Parti »

Un groupe de touristes malentendants apprennent les faits

Un été, un groupe de prés de 60 personnes malentendantes a visité le parc. Après avoir lu les panneaux, ils ont pris de nombreuses photos. Aucun des bénévoles ne connaissant le langage des signes, ils ont fait quelques gestes simples et beaucoup dans le groupe ont indiqué qu’ils comprenaient. Parmi le groupe certains ont levé le pouce à l'intention des bénévoles en voyant des photos de pratiquants de Falun Gong et fait le signe du pouce baissé devant les photos dépeignant la persécution du Falun Gong par le régime chinois.

Certaines personnes ont joint leurs mains devant leurs poitrines et se sont inclinés en signe de respect devant une photo de M. Li Hongzhi, fondateur du Falun Gong


Version anglaise
Helsinki, Finland: Chinese Tour Guides Take the Lead in Quitting the CCP

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.