Le simulacre de procès de Shenyang ré ouvert malgré l’évanouissement de deux accusés dans la salle d'audience

Treize pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés en mars 2013 et sévèrement torturés. Leur procès a été fixé au 18 mars 2014, mais reporté lorsque l'une des accusés, Mme Fu Hui, s'est évanouie après avoir été amenée dans une pièce au sous-sol du palais de justice avec les autres pratiquants à environ 10h00. Mme Zhao Shuyun devait également comparaître devant le tribunal, mais elle a été libérée avant la séance s'étant effondrée mentalement suite à la torture en détention.

Le procès des onze pratiquants restants a repris le 15 avril 2014 au tribunal du district de Dadong dans la ville de Shenyang. Deux des pratiquants se sont évanouis dans la salle d'audience et un pratiquant a nécessité un soutien physique supplémentaire, mais le procès a continué.

Le procès public fermé au public

Au cours du premier procès en mars, les avocats des accusés ont demandé au juge de tenir un procès ouvert pour permettre au public d'observer. Cependant, le 15 avril, jour de la réouverture du procès, seuls deux membres de la famille de chaque accusé ont été autorisés à s'asseoir dans la salle d'audience. Les 32 sièges restants étaient occupés par des personnes non identifiées. Des policiers en civil et plus de 20 voitures de police étaient stationnés à l'extérieur du palais de justice.

Ms. Li Yuping could not sit up straight and experienced a shortness of breath as a result of the torture she endured. The lawyers requested an adjournment. Around 10:30 a.m., staff removed Ms. Li from the courtroom for a little while and then brought her back. Despite her health issues, judge Chen claimed that Ms. Li had no health problem and allowed the trial to continue. Ms Li had to rest her legs on another chair.

Deux pratiquants s’évanouissent au cours du procès

Avant l'ouverture du procès dans la matinée du 15 avril, M. Liu Zhanhai, qui avait été détenu pendant plus d'un an, s'est évanoui dans la salle d'audience. Son rythme cardiaque était très élevé. M. Wu Qiuyan, dont la tension était élevée, s’est également évanoui au cours du procès. Les avocats des deux pratiquants ont demandé le report du procès, mais le juge Chen Zhuangwei a refusé et annoncé qu’un procès séparé aurait lieu pour M. Liu et M. Wu à une date ultérieure.


Mme Li Yuping ne pouvait pas se tenir assise droite et était essouflée suite à la torture qu'elle avait endurée. Les avocats ont demandé un ajournement. Vers 10h30, le personnel a emmené Mme Li de la salle d'audience pendant un petit moment, puis l'a ramenée. Malgré son état de santé, le juge Chen a affirmé que Mme Li n’avait pas de problèmes et a permis au procès de se poursuivre. Mme Li devait reposer ses jambes sur une chaise.

Parodie de procès

Plusieurs procureurs ont affirmé que les pratiquants étaient coupables d'avoir fait les exercices de Falun Gong dans des lieux publics et les ont accusés du crime "d’utiliser une organisation hérétique pour attenter au maintien de l'ordre." Les avocats des pratiquants ont souligné que la soi-disant preuve ne pouvait être utilisée contre tous les pratiquants, car tous n’avaient pas été arrêtés pour la pratique des exercices du Falun Gong. Les avocats ont plaidé " non coupable" pour tous les pratiquants.


Mme Liu Jinxia, Mme Li Yuping, Mme Gao Xiufen, Mme Liu Yarong et Mme Zang Yuzhen se sont défendues seules, et elles ont dit à la cour comment elles avaient bénéficié de la pratique du Falun Gong. Certains de ceux présents dans la salle d'audience ont semblé touchés par leurs discours, et certains avaient même les larmes aux yeux.


Le juge n'a pas accepté la défense des avocats et des pratiquantes, et les a tous déclaré coupables l'après-midi du 16 avril. Il a affirmé que les peines varieraient entre trois et sept ans. Cependant, les verdicts définitifs n'ont pas encore été annoncés.


Mme Fu Hui et les onze autres pratiquants sont toujours détenus.

Articles connexes :


Several Practitioners Severely Injured, Including Mental Collapse—Shenyang Show Trial Postponed


La police arrête des pratiquants faisant leurs exercices matinaux et entrave les démarches de leurs familles pour réclamer justice

Version anglaise disponible à :
Shenyang Show Trial Reopened Despite Two Defendants Collapsing in the Courtroom.docx

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.