Une nouvelle pratiquante en Allemagne:" Falun Dafa a apporté d’incroyables changements dans ma vie "

Je m’appelle Astrid Fallon, et j’ai commencé à pratiquer le Falun Gong en 2012. J’ai 35 ans et suis de la ville de Hanovre, en Allemagne. Je suis ingénieure industriel. Falun Dafa a apporté d’incroyables changements dans ma vie et j’aimerais partager avec vous mon expérience de cultivation.

Ma vie avant que je ne commence à pratiquer le Falun Gong

Il y a quelques années de cela, mon mari et moi avons commencé à gérer une entreprise à la suite de mon père. Nous n’étions alors pas mariés. Nous travaillions très dur pour faire marcher l’entreprise et nous ne nous sommes mariés qu’en 2007. Nous souhaitions fonder une famille, mais je n’arrivais pas à tomber enceinte. Le pire a été que quelques jours après nous être mariés, mon mari s’est vu diagnostiquer un lymphome.


Les jours qui ont suivi ont été épuisants et notre mariage faisait face à un défi. Nous étions déterminés à fonder une famille en dépit des difficultés. Puisque mon mari était traité par chimiothérapie, nous ne pouvions pas avoir d’enfants par les voies normales, donc nous avons opté pour l’insémination artificielle. Ma première grossesse s’est terminée en fausse couche. Nous avons fait une nouvelle tentative quelques mois plus tard. Cependant, lors d’un voyage je suis soudainement devenue sourde de l’oreille gauche, et pendant des heures j’ai été prise de vertiges et ai vomi. De tels symptômes se sont répétés de nombreuses fois. Je suis allée voir un docteur, et quand on a eu les résultats, j’ai appris que j’avais la maladie de Menière. La cause de la maladie n’était pas claire et j’ai entendu dire que, le temps passant, le patient pouvait devenir complètement sourd.


Ma seconde insémination artificielle a réussi, je suis tombée enceinte de jumeaux. Cependant, la grossesse dans son ensemble a été très instable, entrecoupée de périodes de surdité soudaine, d’endométriose et de contractions prématurées. Menacée d’une possible épilepsie, j’ai dû subir une césarienne neuf semaines avant terme. Les bébés ont dû rester neuf semaines à l’hôpital, mais j’ai du retourner travailler deux semaines après la césarienne. Notre entreprise n’allait pas très bien touchée par l’impact de la crise économique et nous luttions pour survivre.


La surdité et les vertiges périodiques sont revenus et parfois cela durait pendant dix heures d’affilées. Je ne pouvais pas m’occuper des bébés, donc ma mère a emménagé chez nous pour aider. Mon mari était exténué et travaillait très dur. Notre rêve de famille heureuse était complètement brisé, et il n’y avait plus d’amour ni de sympathie entre nous.


J’ai dû prendre des substances psychoactives pour faire face à la pression psychologique et je dépendais de la Cortexin pour rester énergique. J’étais totalement épuisée ayant à m’occuper de deux bébés et gérer les difficultés de l’entreprise. J’étais remplie par la peur de ce qui allait arriver dans le futur. Je ne pouvais rien faire indépendamment.


En septembre 2012, mon mari m’a envoyée avec nos jumeaux pour trois semaines dans un centre de convalescence pour mères et bébés en mer Baltique. J’ai eu énormément de temps libre et j’ai essayé de m’éclaircir l’esprit. De fait j’étais devenue très négative et pessimiste. Je n’arrivais pas arriver à me sentir heureuse pour qui que ce soit, et j’étais remplie de jalousie et de ressentiments. J’étais désolée pour moi-même et pensais que les choses étaient trop injustes. Je ne pouvais que penser à ma propre détresse.
Alors que j’étais là-bas, on m’a demandé de remplir un questionnaire et d’écrire ce que je comptais faire quand je rentrerai chez moi. Donc, j’ai écrit que je voulais devenir amicale, positive, gentille et redevenir une personne ayant de la considération pour les autres. Avec cette aspiration, je suis rentrée chez moi.

Sauvée par Dafa

Deux jours après être rentrée chez moi, je suis allée à la fête d’anniversaire d’une amie. Je savais que sa mère pratiquait le Falun Gong et que mon amie avait également commencé à pratiquer. Elle m’a dit que le Falun Gong consistait non seulement en la pratique d’exercices, mais requerrait également des pratiquants qu’ils se conduisent eux-mêmes en accord avec les principes d’Authenticité-Compassion-Tolérance. J’ai été attirée par la pratique et j’ai senti que c’était la boussole dont j’avais besoin dans ma vie et que cela pourrait m’aider à devenir une meilleure personne. Elle m’a également dit que la pratique avait quelque chose à voir avec l’École de Bouddha et m’a parlé des relations karmiques. Bien que tout cela me semblat plutôt étrange, mon cœur était touché, et quand elle m’a offert de m’apporter un exemplaire du livre Falun Gong en Allemand, j’ai accepté avec joie.

Je voulais lire le livre avant que j’aille rejoindre le groupe d’exercices, parce que je n’étais pas sûre de pouvoir accepter les idées et croyances orientales, du fait de mon éducation chrétienne.
Quelques jours plus tard, alors que je voyageais en train, j’ai sorti le livre et commencé à le lire. Même si je n’avais pas bien compris le concept de cultivation , j’ai été profondément absorbée par le livre. Je me souviens que je me suis sentie vraiment heureuse en terminant de lire la dernière page.

Une semaine plus tard, j’ai appris les exercices. Même aujourd’hui, je peux encore me souvenir du chaud courant qui m’a parcouru tout le corps quand je les ai faits. J’ai commencé à lire le livre principal du Falun Gong – Zhuan Falun. Trois semaines plus tard, j’ai arrêté de prendre de la Cortexin. Je me suis dit à moi-même : « Comment les exercices peuvent ils m’aider si je continue à prendre des médicaments. »
Pendant quelques semaines au début, la phrase « Sois sauvée » me venait toujours à l’esprit, et je sentais que j’avais déjà été sauvée.


Je me suis sentie nauséeuse pendant les premières semaines au début. Je ne pouvais pas boire de chocolat chaud et ressentais un inconfort aussitôt que je pensais à la viande. Je n’étais pas embêtée par cela parce que je savais que mon corps était en train d’être nettoyé, comme mentionné dans le livre.


J’ai alors commencé à expérimenté des pertes noires qui ont continué pendant deux semaines, et après, cela s’est arrêté. La chose étrange était que je n’étais pas du tout inquiète. Peu après, j’ai commencé à avoir des menstruations régulières, et je pouvais sentir que mon corps fonctionnait à nouveau. C’était incroyable. Je pouvais même ressentir tout le processus mensuel de l’ovulation.


J’essayais de mon mieux de m’assimiler aux principes d’Authenticité-Bonté-Tolérance. Je réfléchissais beaucoup et regardais à l’intérieur, j’ai également commencé à penser à la relation qu’il y avait entre mon mari et moi. J’ai réalisé qu’il y avait de nombreuses choses que j’avais mal faites par le passé. J’ai essayé d’être proche de lui et de m’intéresser à son travail. Je l’ai également encouragé à passer plus de temps à la maison avec les enfants.


C’était incroyable comment les choses devenaient faciles. Je pouvais sentir qu’il recommençait à m’aimer et que nous avions laissé derrière nous tout ce qui était arrivé par le passé. C’était un sentiment si merveilleux—au-delà des mots. Notre mariage avait été à certains moments très vacillant, mais maintenant nous sommes à nouveau un couple amoureux et apprécions ensemble une vie heureuse.
Donc nombre de mes problèmes et peurs se sont dissouts en juste quelques mois après que j’ai commencé à pratiquer le Falun Gong. Maintenant, je me sens libre de toutes ces inquiétudes et peurs. Ma surdité a également disparu, et j’ai beaucoup plus d’énergie. Je me suis retrouvée moi-même.

Regarder à l’intérieur

L’automne dernier, mon grand-père âgé de 91 ans est décédé. Durant les quelques mois avant qu’il ne meure il a eu besoin de soins intensifs, et je l’ai accompagné dans son dernier bout de chemin dans cette vie. Mon aide a aussi allégé la charge sur mes parents. Quand mon grand-père est mort, j’ai eu une rechute de surdité et des vertiges. Ça ne m’était pas arrivé pendant un long moment après que j’ai commencé à pratiquer le Falun Gong. Les symptômes sont réapparus un certain nombre de fois, et j’ai commencé à avoir peur et à m’inquièter.


Au travers de partages avec mes compagnons de pratique, j’ai réalisé que je devais rejeter mes peurs et inquiétudes.


Quand les symptômes sont réapparus, j’ai commencé à réfléchir à pourquoi j’avais commencé à pratiquer le Falun Dafa et ai écrit tout ce qui me venait à l’esprit, puis j’ai commencé à regarder à l’intérieur.


J’ai été choquée par ce que j’ai découvert et ai vu de nombreuses notions égoïstes. Au début, quand j’ai commencé à pratiquer le Falun Gong, j’avais voulu être une bonne personne. Mais j’avais depuis longtemps oublié cela. Maintenant, je faisais les exercices parce que je voulais avoir plus de sagesse et une meilleure santé pour que je puisse mieux faire marcher l’entreprise et que mon père puisse prendre plus tôt sa retraite. Je pratiquais la cultivation parce que je voulais être reconnue, ainsi les gens pourraient penser que j’étais capable de gérer l’entreprise et que j’avais fait du bon travail tout en gérant l’entreprise et ma vie de famille. Je me souciais seulement de ce que les gens pouvaient penser de moi.


Je trouvais également difficile de clarifier aux gens les faits concernant le Falun Gong. Je n’en avais parlé qu’aux membres de ma famille et aux amis, mais je n’avais jamais participé à des activités publiques pour expliquer les faits et révéler les horribles crimes de la persécution. Je m’inquiétais que les gens puissent penser que j’étais bizarre.


J’ai appris à mes enfants "Falun Dafa Hao. Zhen-Shan-Ren Hao " (‘Falun Dafa est bon, Authenticité-Compassion- Tolérance est bon) et nous récitions toujours cela avant qu’ils aillent se coucher. Je ne leur avais jamais expliqué ces principes ni ne leur avais enseigné les exercices. Le Falun Dafa m’avait apporté tant de bienfaits et je savais que c’est l’unique voie juste—pourquoi ne pouvais pas en parler à mes enfants? Comment pouvais-je empêcher mes enfants de devenir honnêtes, dignes de confiance et d’avoir du cœur ?


J’ai réfléchi à toutes ces questions ce jour-là et me suis décidée à rectifier la situation.


La semaine dernière je suis sortie pour distribuer des dépliants de clarification de la vérité. J’étais un peu nerveuse et je transpirais beaucoup, mais je l’ai fait. J’ai émis la pensée droite tout le temps. En fait, j’aurais pu allée dans une autre rue où personne ne me connait, mais j’avais décidé de le faire dans ma propre rue. Je me suis sentie très bien que beaucoup de mes voisins m’aient vu distribuer des dépliants.


Maintenant quand mes enfants jouent ou quand ils dessinent, je leur lis Zhuan Falun à voix haute. Ils écoutent attentivement. Récemment quand mon fils est en train de jouer, il dit souvent tranquillement: "Falun Dafa Hao. Zhen-Shan-Ren Hao". Ma fille également vient vers moi en courant et me demande si nous pouvons écouter la musique de Dafa ou me demande de lui lire le Fa. Je suis tellement heureuse d’avoir abandonné mes propres notions et de savoir que je suis capable de donner à mes enfants quelque chose de si merveilleux et de si précieux.


Je n’ai pas eu de symptômes de surdité ou de vertiges depuis maintenant quatre semaines, et je sens que je suis à nouveau forte et pleine d’assurance.


Mes sentiments vont au-delà des mots. Dafa m’a une fois de plus ramenée sur le droit chemin. Je sens que j’ai trouvé le vrai sens de la vie et un guide dans ma vie. Je n’aurais simplement pas pu résoudre tant de difficultés sans le Falun Dafa


J’espère que ce partage puisse aider davantage de gens à comprendre la beauté et le merveilleux du Falun Dafa, lequel m’a aidé à complètement changer ma vie pour le meilleur.


Je suis infiniment reconnaissante au Maître de me guider sur le chemin de la cultivation.

Version anglaise :
[Celebrating World Falun Dafa Day] A New Practitioner from Germany: “Falun Dafa Has Brought Incredible Changes to My Life”

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.