Une femme en fauteuil roulant proteste publiquement contre l’emprisonnement de sa fille, la police arrête sa belle-fille et son petit-fils.

Une scène inhabituelle s’est déroulée sur la place Nanhai, dans l'agglomération de Foshan, province du Guangdong, le 22 mars 2014.


Une femme de 80 ans en fauteuil roulant, faisait publiquement appel contre la détention illégale de sa fille, lorsqu’un groupe de policiers est arrivé et a commencé à lui crier des obscénités. Les policiers ont alors emmené de force sa belle-fille, Xie Ruixiang et son petit-fils, Jie Wenke, qui étaient là pour l’aider. La belle-fille et le petit-fils sont à présent détenus dans le centre de détention du district de Nanhai.


La fille de la dame âgée, Mme Deng Caijuan, a été envoyée à deux reprises dans des camps de travaux forcés pour sa croyance en Falun Gong et a été emprisonnée pour un total de six ans. Plus récemment, le 20 décembre 2013, Mme Deng a été arrêtée par la police alors qu’elle attendait une voiture pour la ramener chez elle. Les autorités locales ont laissé la famille dans l’ignorance concernant sa situation et ce n'est que tout récemment que la famille a découvert qu’elle avait été envoyée dans le centre de détention du district de Nanhai.


La mère de Mme Deng a cherché à obtenir sa libération depuis sa disparation en décembre dernier, mais s'est fait jeter à chaque tentative. Les autorités locales l’ont trimbalée d'un département à l'autre , toutefois personne n’a fourni de réponse directe à sa demande concernant la situation de sa fille et sa demande de libération.


Sans recours juridique pour obtenir justice, la mère de Mme Deng a fait deux manifestations publiques, respectivement, les 16 et 22 mars.


La police harcèle la mère de Mme Deng, alors que cette dernière appelle à la justice

La police harcèle la mère de Mme Deng, alors que cette dernière appelle à la justice

Deux manifestations publiques par la mère de Mme Deng.


Le 22 mars 2014, la mère de Mme Deng a demandé à sa belle-fille de la pousser jusqu’à la place Nanhai, agglomération de Foshan, où elle a exposé à qui voulait l'entendre la souffrance de sa fille et distribué des copies de sa déclaration écrite d’appel. Beaucoup ont exprimé leur sympathie après avoir appris les faits et condamné les atrocités commises par la police du PCC.


Peu après, deux voitures pleines de policiers sont arrivées, ainsi que plus de dix gardes de sécurité et des agents de police en civil sur des motos. Ils ont entouré la femme et sa belle-fille et les ont agressées verbalement. Puis, devant la foule des passants, ils ont attaché les mains de la belle-fille dans le dos avec une bande de plastique et l'ont traînée de force dans un véhicule de police.


La mère de Mme Deng a lutté pour sortir de son fauteuil roulant et a titubé jusqu'au véhicule de police, les suppliant de ne pas emmener sa belle-fille. Elle a été repoussée par six ou sept gardes de sécurité et le véhicule a démarré brutalement.


La police restante a ordonné à la foule de partir, les avertissant de ne pas prendre de photos. Un agent de police a hurlé après un jeune homme, lui ordonnant d’effacer les photos prises avec son téléphone portable. Cependant, certains passants ont pu faire des enregistrements vidéo de l’incident dans sa totalité.


Les gens se sont agglutinés autour de la mère de Mme Deng, et lui ont demandé ce qui était arrivé à sa fille. Certains ont pris une copie de sa déclaration d’appel pour lire les faits concernant la persécution qu’elle a endurée. Un d’entre eux a dit avec indignation :" Les gens souffrent chaque jour et ils n’ont nulle part où réclamer justice. Maintenant, ils ne peuvent même pas parler aux gens de leurs griefs. Quelle sorte de société est-ce là ? "


Alors que les policiers partaient, quelques-uns ont fait demi-tour et emmené aussi le fils de la belle-fille. La belle-fille et son fils seraient, dit-on, détenus dans le centre de détention de Nanhai.


Plus tôt le 16 mars, la mère de Mme Deng est sortie pour parler aux gens de la persécution de sa fille devant le parc Zhongshan. Elle a été harcelée par la police également cette fois-ci.


La mère de Mme Deng fait part de ses griefs aux passants.

La police vient harceler la mère de Mme Deng pour s'exprimer ouvertement

Mme Deng persécutée sans relâche pour ses convictions.


Mme Deng Caijuan est une résidente de 44 ans du district de Chancheng. Elle a enduré une persécution répétée depuis des années pour sa pratique du Falun Gong. En plus des six ans de détention dans deux camps de travail, elle a été illégalement détenue dans un centre de lavage de cerveau à de nombreuses reprises et a enduré diverses formes de torture.


Après avoir été illégalement arrêtée en décembre 2013, les membres de sa famille ont été éconduits alors qu’ils cherchaient à obtenir des informations concernant Mme Deng. Un agent de police du Bureau des Appels de la Sécurité Publique de Nanhai a déclaré aux membres de sa famille : " La police n’endossera aucune responsabilité même s’ils enfreignent la loi, parce qu’ils sont sous la protection du Parti. Vous n’avez plus besoin de venir ici. C’est inutile." Il a alors ordonné à des policiers de les jeter dehors.

Pour davantage d’informations sur la dernière arrestation de Mme Deng, voir : Mme Deng Caijuan de la province de Guangdong, arrêtée et persécutée à nouveau.

Parties impliquée dans la persécution de Mme Deng:

Agents de police du Bureau de police de Guibei: Gao Weiguang (高伟光): +86-13702653389 Chen Mingqiang (陈名强): +86-13702427871 ; He Dongfu (何东甫): +86-13702659398 ; He Zhenqiang (何振强): +86-13902428268 ; Section de la sécurité publique du bureau de police de Guibei: +86-757- 81237277


Veuillez vous référer à l’article en chinois pour davantage d’informations sur les personnes et les bureaux impliqués dans la persécution : Version chinoise

Version en anglais :
Wheelchair-bound Woman Publicly Protests Her Daughter's Imprisonment, Police Then Arrest Her Daughter-in-law and Grandson

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.