Anciennes histoires de 'cultivation' : Etre désintéressé même au sein du danger

 


Du temps de la dynastie Jin, un homme appelé Zhang Chong vivait dans la ville de Chang'an. Il croyait en Bouddha et priait chaque jour. Un jour une guerre civile éclata, et des milliers de personnes s’enfuirent de Chang'an. Les réfugiés furent capturés par l'armée d'un seigneur, qui massacra les hommes et enleva les femmes.


Zhang Chong était également parmi ceux capturés. Les soldats attachèrent solidement les mains et les pieds de Zhang et enterrèrent toute la partie inférieure de son corps. Ils avaient prévu de s'amuser en lui tirant dessus quand ils monteraient à cheval le jour suivant. Zhang Chong pensa qu'il allait mourir. Il pria sincèrement la Bodhisattva Guanyin. Soudainement, à minuit, les cordes qui l’enserraient se détachèrent mystérieusement, et une force le tira hors de terre.


Zhang Chong essaya de s’enfuir mais ses pieds étaient trop douloureux pour courir. Il pria encore une fois la Bodhisattva Guanyin du fond de son cœur. Il prit une pierre et fit ce souhait : " je vais à l'est du fleuve rapporter cette atrocité à l'empereur Jin ainsi il pourra sauver les femmes qui ont été enlevées. Si mon souhait peut être réalisé, alors que la pierre se fende en deux. " Ayant prié, il jeta la pierre par terre. La pierre se fendit en deux.


Zhang Chong arriva à Beijing et rapporta les événements qui se produisaient. L'empereur envoya alors ses hommes pour sauver et consoler les femmes. Il paya aussi également une rançon afin de libérer les femmes qui avaient déjà été vendues.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.