Des membres du Parlement européen : Les atrocités de prélèvement d’organes sont approuvées par l’Etat

La persécution à l’échelle nationale du Falun Gong a fait des pratiquants de Falun Gong les principales cibles du prélèvement forcé d’organes en Chine. Le régime totalitaire communiste approuve ces crimes haineux contre l’humanité et s'y livre de façon systématique.

Un certain nombre de parlementaires européens (MEP) ont souligné cet éclairage crucial avant de passer la résolution de l’Union européenne concernant cette question.


Proposée par 56 députés européens de cinq partis politiques, la résolution appelle le gouvernement chinois à " … mette immédiatement fin à la pratique de prélèvement d’organes sur des prisonniers de conscience et des membres de groupes de minorités ethniques et religieuses. "


Elle expose que mettre progressivement fin à une telle pratique d’ici 2015 " n’est pas acceptable. " Elle appelle également à la " libération immédiate " de tous les prisonniers de conscience en Chine, parmi lesquels les pratiquants de Falun Gong.


Des membres du Parlement européen : Les atrocités de prélèvement d’organes en Chine sont approuvées par l’Etat


Edward McMillan-Scott, Vice-président du Parlement européen


Lors d’une conférence de presse qu’il a présidée durant la session plénière au Parlement européen, Edward McMillan-Scott, Vice-président du Parlement européen, a déclaré que le prélèvement d’organes à grande échelle n’était possible qu’avec l’assentiment du régime chinois totalitaire.


Il a exprimé sa conviction profonde que les régimes totalitaires ne reculent devant rien — que ce soit les Nazis, l’URSS, ou le Parti communiste chinois (PCC). Sa propre investigation en Chine en 2006, ainsi que d’autres enquêtes indépendantes, aboutissent à la même conclusion … Les prisonniers de conscience, en particulier les pratiquants de Falun Gong, sont les premières cibles du prélèvement forcé d’organes.


Interviewé par NTD (New Tang Dynasty Television), M. McMillan-Scott a déclaré : " Le Parlement européen est la voix de 500 millions d’Européens. La façon épouvantable dont les prisonniers de conscience, en particulier un nombre énorme de pratiquants de Falun Gong, sont torturés, et pire, beaucoup d’entre eux ont perdu la vie pour le très lucratif commerce de prélèvement d’organes tenu par l’Armée de libération de la Chine, c'est précisément ce que la résolution entend condamner. "

Le Professeur Leonidas Donskis

Pr. Leonidas Donskis, député européen Lithuanien, pense que les crimes de prélèvement d’organes ne peuvent se produire que dans un pays communiste, et que le respect pour la Chine ne sera possible qu’après la fin immédiate de tels crimes.


" Nous ne pouvons pas ignorer le fait qu’au 21ème siècle, des êtres humains peuvent être relégués au statut de matière première pour les greffes, pour le prélèvement d’organes .il est absolument incroyable qu’après la Deuxième Guerre Mondiale, après les Nazis, nous puissions tolérer de telles pratiques ? " a-t-il dit dans une interview.


La députée européenne Laima Liucija Andrikiene a commenté après que la résolution de l’Union européenne soit passée : " Durant le débat sur cette résolution urgente, j’ai également exprimé mon opinion ; J’ai dit que le prélèvement d’organes systématique et cautionné par l’état en Chine sur des prisonniers politiques, sur des prisonniers de conscience, parmi lesquels des pratiquants de Falun Gong, était absolument inacceptable et devait être arrêté immédiatement. ”

Les pratiquants de Falun Gong sont les premiers visés

Bien que la nouvelle de prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants de Falun Gong ait éclaté en 2006, Wang Guoqi, un médecin chinois avait témoigné devant le Congrès américain dès juin 2001 que les hôpitaux travaillaient en étroite intelligence avec les agences de la sécurité d’état pour extraire les organes de prisonniers exécutés et sans consentement écrit des donneurs d’organes, et que ces transplantations était une source de revenus des plus lucratives.

Lorsque la persécution du Falun Gong a généré un grand nombre de prisonniers de conscience dans les camps de travail et les prisons, l’échelle du prélèvement d’organes, s’est considérablement étendue, sous la directive : " Détruisez les pratiquants de Falun Gong physiquement, ruinez leurs réputations, et acculez les à la faillite financière. "

Monica Macovei, Membre du Parlement européen et ancien procureur, n’a aucun doute sur l’existence d’un vaste réservoir d’organes vivants, d’après l’énorme différence existant entre les courts temps d’attente pour des organes compatibles en Chine en regard des temps d’attente extrêmement longs dans les pays européens.


Elle a déclaré dans une interview : "J’ai insisté sur le fait que plus de la moitié de ces personnes qui sont victimes du prélèvement forcé d’organes proviennent de l’organisation du Falun Gong. Essentiellement, les pratiquants sont les principales victimes de ce crime après la manifestation pacifique de 1999.


Monica Macovei, députée européenne et ancien procureur, n’a pas de doute quant à l’existence d’un vaste réservoir d’organes vivants en Chine.

Eija-Riitta Korhola, députée européenne de Finlande, pense qu’une cause essentielle pour le prélèvement forcé d’organes à grande échelle en Chine est la persécution systématique approuvée par l’état du Falun Gong, que M. McMillan-Scott identifie comme étant un génocide selon les lois internationales.

Eija-Riitta Korhola, députée européenne de Finlande

Lors de son discours à la session plénière de l’UE, le député Franz Obermayr d’Autriche a déclaré que les pratiquants de Falun Gong étaient les premières victimes du prélèvement d’organes du PCC cautionné par l’Etat

“Encore plus déterminés à poursuivre notre soutien ”

L’éminent membre du Parlement Tunne Kelam

En tant qu’auteur de la résolution, M. Tunne Kelam, éminent parlementaire du plus grand groupe politique au Parlement a exprimé sa satisfaction : " Cela s’est vraiment fait attendre, nous aurions dû faire cela plus tôt, mais je pense que nous avons beaucoup appris durant ce processus de soutien. Nous sommes à présent beaucoup plus clairs sur ce qui se passe en Chine, et beaucoup plus déterminés à poursuivre notre soutien et à exprimer notre solidarité avec nos amis Chinois.”

Version anglaise :
Members of European Parliament: Organ Harvesting Atrocities in China are State-Sanctioned

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.