Zurich, Suisse: Les pratiquants sensibilisent au crime de prélèvement d’organes à vif et rassemblent du soutien pour y mettre fin

Le 30 novembre 2013, les pratiquants de Falun Gong ont recueilli des signatures sur la rivière Limmat à Zurich, appelant à la fin du prélèvement d'organes à vif en Chine. De nombreux passants voyant les panneaux avec les mots "Pétition pour la fin immédiate du prélèvements d'organes à vif en Chine" sont venus signer la pétition

Hirschenplatz, Zurich: Les gens signent une pétition pour condamner le crime de prélèvement d'organes à vif par le régime chinois


Hirschenplatz, Zurich: Les passants s’informent à propos du Falun Gong



De nombreux passants se sont arrêtés sous la pluie pour signer la pétition contre le prélèvement d'organes à vif par le PCC


Une dame a lu attentivement l’information affichée concernant la torture des pratiquants de Falun Gong. Voulant en savoir plus, elle a pris une copie de l’Edition spéciale Minghui et a aussitôt commencé à la lire.


Les pratiquants de Falun Gong sont également allés à un marché de Noël animé non loin du stand de pétition pour recueillir des signatures. Des touristes, après avoir lu l’information ont signé la pétition. Une jeune fille a demandé si le prélèvement d'organes avait toujours lieu en Chine. En apprenant que ces atrocités se poursuivaient secrètement en Chine, elle a signé sans l'ombre d'une hésitation, Elle a mentionné avoir reçu la même information en République tchèque sans réaliser sur le moment que cela avait lieu en ce moment même. De nombreux passants ont exprimé leur soutien pour les efforts des pratiquants.

Chaque samedi depuis deux mois, les pratiquants de Falun Gong ont mis en place des stands d'information à Zurich et dans les villes environnantes où, ils ont informé les passants de la persécution du Falun Gong en Chine et du prélèvement d'organes à vif sur d’innocents pratiquants de Falun Gong.

Malgré un temps pluvieux et froid à Zurich le samedi 23 novembre, de nombreuses personnes ont signé la pétition à Hirschenplatz . Certains passants ont même fait la queue sous la pluie pour signer.

Sous la pluie, René a lu attentivement l’information, illustrant comment les pratiquants de Falun Gong sont torturés dans les prisons chinoises, et a eu une conversation avec un pratiquant sur le sujet. Il a dit qu'il avait déjà lu les panneaux d’information auparavant et était revenu spécifiquement cette fois ci pour signer la pétition.: “Comment peuvent-ils prélever des organes sur des gens contre leur gré ? C'est intolérable. "a-t-il déclaré.

René avait entendu parler du Taichi et du Qigong , mais c'était la première fois qu’il entendait mentionner le Falun Gong . Après avoir écouté la présentation que lui en a fait un pratiquant, il a dit : "Je pense que ( le Falun Gong ) est très bon. Il dynamise une personne et apporte la paix intérieure et l'équilibre. Les mérites du Falun Gong peuvent apporter la bonté aux gens partout dans le monde . je pense que c'est vraiment bien. " Après avoir compris les bénéficles tant psychologiques que physiques et sprituels du Falun Gong , René a compris combien la persécution était injuste et perverse. Il a dit : " je ne peux ni comprendre ni imaginer que les autorités persécutent un groupe de si bonnes personnes, et les mettent dans des prisons et volent leurs organes , c'est un scandale absolu . "

Il a dit souhaiter contribuer à l'effort collectif pour “ éveiller les consciences et arrêter la persécution. J'espère que les signatures pourront générer une force puissante pour arrêter ceux qui continuent à voler les organes des gens. "

Mme Bohman est originaire d'Equateur. C'était la première fois qu’elle et sa fille entendaient parler du Falun Gong. Après avoir été informées de la persécution, elles ont immédiatement signé la pétition pour y mettre fin et spécialement au prélèvement d'organes. Mme Bohman a déclaré : "C'est la bonne chose à faire. Quelle que soit la raison, nous ne pouvons pas tolérer que des personnes aient leurs organes prélevés contre leur volonté. C’est si horrible et injuste. J'espère ajouter ma force à cette campagne pour arrêter ce crime. Sa fille a dit: "Ça (le prélèvement d'organes) ne devrait pas être permis. J'ai entendu parler de la façon dont les pratiquants de Falun Gong sont persécutés, c'est vraiment terrible. J'espère être en mesure d'aider à arrêter tout cela. "Elle a demandé plus d'informations et voulait faire plus de recherches sur la question.

Version anglaise
Zurich, Switzerland: Practitioners Raise Awareness of Live Organ Harvesting and Gather Support to End the Atrocities

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.