Un pratiquant en grève de la faim depuis 500 jours pour protester de son incarcération – 8 000 personnes signent une pétition pour sa libération

Un pratiquant de 50 ans a été arrêté et incarcéré pour avoir informé les gens des faits concernant le Falun Gong et la persécution. Lors de sa première condamnation à cinq ans d’emprisonnement, il a été si brutalement torturé qu'il en est venu à souffrir de troubles mentaux. À sa libération, il a complètement récupéré, mais il a été de nouveau arrêté et est engrève de la faim depuis plus d'un an.

Les autorités pénitentiaires l’ont gavé avec un tube d'alimentation aiguisé, non pour l’alimenter mais pour le faire souffrir.

Le pratiquant dénonce son incarcération en faisant une grève de la faim, des citoyens signent une pétition pour sa libération

M. Hua Lianyou de Tianjin a commencé une grève de la faim il y a plus de 500 jours pour protester de sa détention et des mauvais traitements par le Parti communiste chinois (PCC). Des milliers de citoyens de Tianjin et de la province du Shandong ont signé des pétitions pour montrer leur soutien et demandé au PCC de le libérer. Après avoir signé la pétition, un couple a dit : « Nous savons que les gens du Falun Gong sont bons. Le PCC est totalement corrompu. »

8 048 personnes avaient signé la pétition à la fin du mois de novembre 2013. Les nouvelles que M. Hua faisait une grève de la faim depuis plus d'un an ont attiré l'attention du public à l'échelle nationale et à l'étranger. Ceux émus par son dévouement et sa détermination ont signé la pétition pour le soutenir, un total de 5 145 personnes l’ont soutenu, rien que dans les trois derniers mois.

Signatures et empreintes digitales de 2903 personnes.

Arrêté et torturé pour avoir parlé publiquement du Falun Gong

M. Hua était comptable dans une usine. Il est devenu pratiquant de Falun Gong et a suivi ses principes d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance, gagnant le respect des gens.

Après que le régime de Jiang Zemin a commencé à persécuter le Falun Gong en 1999, il a continué à parler aux gens de la persécution et des bienfaits du Falun Gong et a été condamné à cinq ans de prison en 2001. Il a été incarcéré dans la prison N°1 de Tianjin, où il a été torturé au point d'être mentalement désorienté au moment de sa libération en 2006.

Il a continué à pratiquer le Falun Gong après sa libération et son état de santé s’est rapidement amélioré. Il a de nouveau été arrêté le 24 avril 2012, et il a été condamné à sept ans de prison. Il est maintenant emprisonné dans la prison Gangbei (récemment renommée Prison Binhai) à Tianjin.

M. Hua a continué sa grève de la faim pour protester contre son incarcération.

Il a été une fois transporté à l'hôpital Xinsheng pour un traitement d'urgence. Les autorités pénitentiaires ont appelé sa famille à la prison à plusieurs reprises et leur ont ordonné de le persuader de renoncer à sa grève de la faim.

M. Hua a dit à sa famille qu'il avait été battu par les détenus à l'hôpital de Xinsheng et à la prison Gangbei et qu’on l’avait torturé en le gavant. (Ils avaient aiguisé le tube d'alimentation afin de lui infliger plus de douleur). La famille a été choquée et a déposé une plainte auprès du Bureau de justice de Tianjin et du Bureau de la prison, mais aucune de ces organisations n'a fait quoi que ce soit.

Un témoin déclare que le pratiquant a été victime de mauvais traitements à l’hôpital

Un témoin a déclaré que, malgré que M. Hua était à l'hôpital, une infirmière du nom de Huang et un détenu du nom de Mou le « gardaient ». Lorsque M. Hua était fatigué et fermait les yeux, ils le poussaient et criaient après lui pour l'empêcher de s'endormir.

Le témoin a également déclaré que le détenu a battu M. Hua. Les responsables de l'hôpital ont plus tard remarqué que M. Hua était dans un état critique. Afin d'éviter d'être tenus responsables, ils l'ont transféré à la prison Gangbei, où la torture a continué.

Les mauvais traitements continuent en prison

Non seulement il était gavé deux fois par jour en prison, mais on a ordonné aux détenus de le faire asseoir sur le sol de béton glacé pendant deux heures deux fois par jour, une fois le matin et une fois l'après-midi. Un témoin oculaire a déclaré qu'un détenu du nom de Jin maintenait les jambes de M. Hua avec ses jambes, lui tenait les bras, et lui pinçait le dos.

M. Hua est en grève de la faim depuis plus de 500 jours, et sa vie est en danger. Un gardien a dit qu'il pouvait mourir à tout moment, mais les responsables de la prison ont refusé de le libérer.

Des milliers de citoyens signent une pétition, vaste attention des médias

Beaucoup de citoyens ont signé des pétitions pour obtenir la libération de M. Hua, et les nouvelles ont été rapportées à plusieurs reprises par les médias à l'échelle nationale et à l'étranger. Les activités de signature se sont propagées à partir de Tianjin et de la province du Hebei jusqu'à la province du Shandong.

Les signatures recueillies ne représentent qu'une petite partie de ceux qui étaient prêts à signer. Certains ont même mis leurs empreintes sur la pétition et ont condamné le PCC pour sa persécution de bonnes personnes.

Commentaires des signataires

Un étudiant a signé la pétition après avoir lu un article à propos de M. Hua. Un homme d'âge mûr a dit avec colère alors qu’il signait : « Le PCC fait toujours du mal aux bonnes personnes. Ils conspirent même avec le crime organisé. Ils sont condamnés. »

Un autre homme a dit : « Je suis au courant pour le Falun Gong. Le PCC est tellement corrompu et il a peur car il va s'effondrer. Mais s'ils continuent à faire ces mauvaises choses, ils sont destinés à s’effondrer. » Un homme d'âge mûr a dit : « Je sais que les pratiquants de Falun Gong sont de bonnes personnes. Le ciel ne permettra pas la persécution de bonnes personnes. Attendez et vous allez voir. Le PCC s’effondrera tout seul. Les citoyens ne lui font pas confiance et ne croient pas en lui. »

Une pratiquante âgée, qui n’a jamais été à l'école, a apporté la pétition dans chaque famille locale et a demandé aux gens de signer. Chaque fois qu'elle rencontrait quelqu'un, elle disait : « Un pratiquant est emprisonné pour sa pratique du Falun Gong et parce qu'il est une bonne personne. Pouvez-vous aider à le sauver ? »

Un homme âgé de 80 ans avec une ostéophyte avait du mal à se lever en raison de la douleur, mais quand il a entendu que le pratiquant était persécuté, il a dit : « Je veux aider » et il a signé son nom.

Plus de 8 000 personnes qui ont signé la pétition sont de Tianjin, province du Hebei et de la province du Shandong. Beaucoup de citoyens se sont avancés et ont condamné le PCC. Le ciel observe, et les bonnes actions seront récompensées et les mauvaises actions seront punies. Les autorités de Tianjin, en particulier ceux de la prison de Gangbei, doivent « lire l'écriture sur le mur. » Ils doivent se rappeler Bo Xilai, dont la famille a été pénalisée à cause de ses crimes contre le Falun Gong, et cesser de persécuter les bonnes personnes.

M. Hua doit être immédiatement libéré.

Articles précédents :

M. Hua Lianyou de Tianjin proteste contre une nouvelle arrestation suivie d’une peine de prison, par une grève de la faim

La grève de la faim de M. Hua Lianyou, protestant de sa détention illégale, a duré plus de 30 jours

Version anglaise :
Practitioner Hunger Strikes for 500 Days to Protest His Incarceration - 8,000 Sign Petition for His Release

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.