Stockholm, Suède: "Je veux que mes collègues signent aussi cette pétition ! "

Le 9 novembre 2013, les pratiquants de Falun Gong de Suède ont organisé une campagne de signatures sur la place Mynttorget, dans la capitale, Stockholm. La pétition, initiée par Médecins contre les Prélèvements Forcés d’Organes (DAFOH), appelle les Nations Unies à condamner fortement le Parti communiste chinois (PCC) pour le prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant. Le PCC a persécuté la paisible pratique du Falun Gong tout au long de ces 14 dernières années.


Les pratiquants révèlent la persécution du Falun Gong sur la place Mynttorget, à Stockholm, Suède.

Les passants montrent leur soutien pour mettre fin à la persécution de Falun Gong par le PCC.

Afin que davantage de gens soient informés à propos du Falun Gong et des atrocités inhumaines commises par le PCC, les pratiquants de Suède ont organisé chaque samedi toute cette année, des activités de collecte de signatures sur la place Mynttorget.


De nombreuses personnes ont félicité les efforts des pratiquants et été heureux de signer la pétition DAFOH, montrant leur soutien au Falun Gong.


“ Nous vous admirons pour vos efforts ”

Trois hommes originaires de Malte ont lu attentivement les panneaux d’informations, puis ont discuté brièvement avec les pratiquants. " Nous savons tous que Falun Gong est persécuté, " a déclaré un des trois et chacun d’eux a signé la pétition. "Nous vous admirons pour vos efforts pour mettre fin à cette persécution insensée. "


Une Française a expliqué aux pratiquants qu’elle venait juste de voir le documentaire Free China : Le Courage de Croire, et que c’était grâce au film qu’elle avait été informée sur le Falun Gong et la persécution de la pratique par le régime chinois. Après avoir signé la pétition, elle a brièvement discuté avec les deux jeunes gens qui l’accompagnaient, et eux aussi ont signé.

“Je veux aussi montrer cette pétition DAFOH à mes collègues ! ”

Un médecin suédois a expliqué à un pratiquant : "Je veux montrer cette pétition DAFOH à mes collègues, de façon à ce qu’ils signent aussi. " Il a dit qu’il voulait que davantage de personnes soient informées sur la persécution.


Un activiste suédois des droits de l’homme a signé la pétition, puis s’est fait prendre en photo avec les pratiquants. Il a dit qu’il ferait de son mieux pour aider à améliorer la situation des droits de l’homme en Chine.


Lorsqu’il a appris le prélèvement d’organes par le PCC, il a pleuré

Un autre suédois a écouté attentivement les pratiquants clarifier les faits. Lorsqu’il a entendu que le PCC prélevait des organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant, il a pleuré. Il était si triste pour les pratiquants et en colère contre le PCC, qu’il ne pouvait en écouter davantage. D’une main tremblante, il a signé la pétition et essuyé ses larmes en partant.


Deux jeunes chinoises qui faisaient du tourisme en Suède ont soigneusement lu chaque panneau d’information et semblaient réticentes à partir. Les deux jeunes filles ont calmement écouté les pratiquants expliquer les faits, puis ont accepté de tout cœur de quitter la Ligue de la Jeunesse communiste chinoise, en utilisant des pseudonymes pour prendre symboliquement leurs distances d’avec le PCC.

Stockholm, Sweden: “I Want My Colleagues to Sign this Petition, Too!”

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.