Suisse: Des gens de tous milieux signent la pétition condamnant le prélèvement forcé d'organes en Chine

Le 14 septembre 2013, des pratiquants de Falun Gong de Suisse ont organisé une collecte de signatures dans la ville de Winterthur pour appeler à l'arrêt des atrocités de prélèvement d'organes sanctionnées par le Parti communiste chinois, sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant.


Les pratiquants ont installé de grands panneaux d'information, distribué des dépliants et partagé la bonté du Falun Gong avec les passants.


"C'est vraiment trop ! Comment une telle chose peut-elle exister?" ont déclaré deux adolescentes Noëlle et Simone après avoir vu les photos de pratiquants de Falun Gong torturés en Chine pour leur paisible croyance spirituelle.


Les passants signent la pétition appelant à la fin du prélèvement forcé d'organes par le régime chinois.

Des enfants regardent un pratiquant faire la méditation assise, un des exercices du Falun Gong..

Après avoir signé la pétition, Noëlle a dit avec émotion: "Ce que le régime chinois fait n'est pas juste. Tout le monde a le droit de vivre. Il s'agit des droits de l'homme, peu importe qu'une personne vive en Chine ou en Suisse. Nous devons arrêter cette persécution. J'espère que beaucoup de gens signeront pour aider à y mettre fin aussi vite que possible."


"J'ai signé la pétition parce que nous sommes tous des êtres humains," a expliqué Simone. "Nous ne pouvons pas tuer les autres simplement pour notre propre intérêt ou pour le profit. Nous devons arrêter tout cela. Je pense que ce que vous autres faites est formidable !"


De nombreux passants ont souhaité que leurs signatures fassent la différence. Certaines personnes ont signé la pétition, puis ont appelé leurs amis et leur famille afin qu'ils signent également.


En signant la pétition, une femme a demandé des dépliants sur le prélèvement d'organes et quelques formulaires de pétition vierges. "Je veux vous aider à collecter plus de signatures," a-t-elle dit. "Le fait que vous rendiez cette information disponible au grand public est une très bonne chose. Cela permet à plus de gens de connaître la situation et de prendre position."


"Cette persécution a lieu en Chine, qu'est-ce que les gens en Suisse peuvent faire?" a demandé Marta.


"Les signatures que nous collectons partout dans le monde seront envoyées aux Nations unies," a expliqué un pratiquant. "Nous appelons l'ONU à intercéder afin d’aider à mettre fin à la brutale persécution du Falun Gong par le PCC en Chine."


"Tout l'appareil étatique chinois—y compris l'armée, la police, les prisons, les hôpitaux et tout le système judiciaire-- est activement impliqué dans la pratique lucrative des prélèvements d'organes à vif," a ajouté le pratiquant.


Marta s’est empressée d’ajouter son nom à la pétition, puis elle a demandé quelques formulaires vierges, espérant obtenir plus de signatures dans son cercle d'amis.

"Le Parti communiste n'a aucune considération pour la vie humaine. Prendre les organes des gens sans leur consentement, et pour le profit, ne devrait pas exister !" a-t-elle dit.

"J'avais déjà entendu parler du Falun Gong auparavant," a expliqué Marta, "mais je ne savais pas qu'ils [les pratiquants en Chine] étaient traités ainsi. Personne ne devrait être persécuté, et encore moins avoir ses organes prélevés alors qu'il est encore en vie!"

Version anglaise
http://en.minghui.org/html/articles/2013/10/1/142478.html Switzerland: People from All Walks of Life Sign Petition Condemning Forced Organ Harvesting in China

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.