Des registres d’âges modifiés pour justifier des peines plus lourdes-- Mme Hu Yanshun, 81 ans, encore en prison

Nom : Hu Yanshun (胡延顺)
Sexe : féminin
Âge : 81 ans
Adresse : canton de Daying, ville de Suining, province du Sichuan
Profession : inconnue
Date de la dernière arrestation : 2008
Dernier lieu de détention : prison pour femmes de Longquan
Ville : Chengdu
Province : Sichuan
Persécution endurée : condamnation illégale, emprisonnement, extorsion, pillage de domicile, détention

Modifier les registres de l'âge des pratiquants est parmi les nombreuses choses méprisable faites par le Parti communiste chinois (PCC) depuis qu’il a commencé à persécuter le Falun Gong il y a 14 ans. On change les âges afin de justifier la persécution des aînés et des jeunes.

De nombreux pratiquants de Falun Gong âgés ont été persécutés avec encore plus de sévérité après que leur âge ait été modifié.

Mme Hu Yanshun, 81 ans encore incarcérée dans le deuxième pavillon de la prison pour femmes de Longquan dans la ville de Chengdu en est un exemple. En avril 2008, elle a été condamnée à une peine de neuf ans pour être restée fidèle à sa croyance au Falun Gong.

Afin de justifier la lourde peine, les employés du bureau judiciaire du canton de Daying ont changé son âge de 76 ans à 70 ans avant son procès. Mme Hu a écrit au tribunal à propos de ce changement mais n'a jamais reçu de réponse. Après des années de persécution elle n'est plus capable de s'occuper d'elle-même et elle souffre de graves pertes de mémoire.

La modification de l’âge entraîne une condamnation plus lourde

Mme Hu est née en 1932 dans le canton de Daying, ville de Suining, province du Sichuan. Auparavant elle souffrait de nombreuses maladies qui ont toutes disparu après qu’elle ait commencé à pratiquer le Falun Gong. Elle se conformait aux principes de Authenticité-Bienveillance-Tolérance dans sa vie quotidienne et s’efforçait de devenir une meilleure personne. Elle aidait toujours les gens dans le besoin et était très aimée et respectée par ses voisins. Cette bonne personne est assujettie à la persécution depuis des années par le Parti communiste chinois.

En 2008 la police est entrée chez elle par effraction et ils l'ont emmenée au centre de détention du canton de Daying. On a saccagé son domicile et confisqué ses affaires. L'arrestation a été planifiée et exécutée après que Mme Hu ait été surveillée et suivie pendant six mois par Zheng Dashuang et Li Bo de la Division de la sécurité intérieure de la ville de Suining.

Mme Hu avait 76 ans à l'époque. Avant le procès, afin de justifier une peine plus longue, le Bureau juridique du canton de Daying a changé sa date de naissance de 1932 à 1938 (changeant son âge de 76 à 70 ans). Le 23 avril 2008, elle a été condamnée à neuf ans d'emprisonnement.

Mme Hu a écrit à la cour à propos de ce changement mais n'a jamais eu de réponse.


Lorsqu'elle était détenue au centre de détention, les gardiens l'ont forcée, malgré son âge, à faire du travail forcé et à travailler au poste du soir. Ils la maltraitaient quand elle ne travaillait pas vite. Elle n'avait pas le droit de parler aux autres pratiquants détenus au même endroit.

Mme Hu est encore détenue dans le deuxième pavillon de la prison pour femmes de Longquan et elle est assujettie à des tortures inhumaines. Elle ne peut plus s'occuper d'elle-même et elle souffre de graves pertes de mémoire.

Harcelée à répétition, arrêtée et obligé de payer une amende

Mme Hu a commencé à pratiquer le Falun Gong en juin 1998. Après que le régime communiste chinois ait commencé à persécuter les pratiquants en juillet 1999, elle a dit aux gens la vérité sur le Falun Gong et comment elle en avait bénéficié physiquement et mentalement.

Le 27 octobre 2001, Mme Hu a été arrêtée par six policiers pendant qu'elle expliquait aux gens la vérité sur le Falun Gong. Elle a été traînée dans un véhicule de police et emmenée dans un centre de détention. La police a saccagé son domicile et a pris ses livres de Falun Gong. Au centre de détention, le directeur de la Division de la sécurité intérieure, Yao Jianchun, l’a maltraitée et a hurlé : « Comment oses-tu, une vieille, te dresser contre le Parti communiste chinois ! Je peux te battre à mort. » Elle a été détenue pendant 12 jours et ensuite relâchée après qu'on lui ait extorqué 1 500 yuan.

Le 6 novembre 2003, huit agents de police sont entrés par effraction chez elle à 21 h et ont emmené Mme Hu et ses deux invités au centre de détention du canton de Daying. La police a saccagé son domicile et pris deux exemplaires du livre Zhuan Falun et d'autres documents de Falun Gong. Ils ont confisqué même les cassettes pour apprendre l'anglais appartenant à son petit-fils. La police a interrogé les deux invités sans en obtenir de renseignements. Un des invités a été relâché vers 23 h et l'autre le lendemain. Une agente de la Division de la sécurité intérieure a maltraité et menacé Mme Hu en disant : « Sacrée vieille femme ! Si tu ne nous dis pas d'où tu tiens ces documents de Falun Gong, je te détiendrai jusqu'à ta mort ». Mme Hu n'a été relâchée que 23 jours plus tard contre un paiement versé par sa famille.

Le 13 avril 2005, Mme Hu a été arrêtée en même temps que la pratiquante Mme Peng Xianglian pendant qu’elles informaient les gens sur la persécution du Falun Gong dans le canton de Pengxi. Mme Peng a été condamnée à un an de travail forcé. On a envoyé Mme Hu au centre de détention du canton de Pengxi. Un gardien lui a demandé où elle s'était procuré ses exemplaires des Neuf Commentaires sur le Parti communiste, mais elle a refusé de le dire. Le gardien l'a frappée au visage et l'a maltraitée. Elle a été détenue pendant 15 jours et ensuite condamnée à un an d'emprisonnement avec le versement d'une caution de 2 000 yuan.

En octobre 2005, les autorités avaient décidé d'envoyer Mme Hu au centre de lavage de cerveau de la ville de Suining et ont donné l’ordre à son fils de leur dire où elle se trouvait. Afin d'éviter d'être encore persécutée, Mme Hu a dû quitter son domicile. Par la suite la police a harcelé son fils à quatre reprises en lui donnant l’ordre de les informer de l'endroit où se trouvait sa mère.

Le 22 février 2006, Mme Hu est allée dans un village accompagnée de quatre autres pratiquants pour clarifier la vérité. Des agents de la Division de la sécurité intérieure les ont arrêtés illégalement et emmenés au centre de détention du canton de Daying. Elle a été détenue pendant 25 jours.

La police a interféré avec elle et sa famille à l'approche des jours sensibles afin de l'empêcher de sortir pour faire appel publiquement.


Traduit de l'anglais en France

Version anglaise :
Age Records Altered to Justify Heavier Sentences--Ms. Hu Yanshun, 81, Still in Prison


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.