M. Ma Tianjun décède après huit ans de torture en prison

Résumé des principaux faits de la persécution :

Nom : Ma Tianjun (马天军)
Genre : Masculin
Âge : 54 ans
Adresse : Liupanshui, province du Guizhou
Profession : Professeur
Date de la mort : 3 juillet 2013
Date de la dernière arrestation : Le 26 Août 2002
Dernier lieu de détention : Prison de Duyun, Guizhou (贵州省都匀监狱)
Ville : Liupanshui
Province : Guizhou
Persécution endurée : Chocs électriques, privation de sommeil, travail forcé, lavage de cerveau, condamnation illégale, injections forcées / administration de drogue, passages à tabac, suspension par les menottes, emprisonnement, confinement solitaire, gavage , contrainte physique, interrogatoire, détention, privation d'utilisation des toilettes, autres tortures.


Les pratiquants de Falun Gong M. Ma Tianjun et son épouse, Mme Li Yi, ont été arrêtés en août 2002. M. Ma a été condamné à onze ans de prison. Après huit ans de torture, il est devenu paralysé, incapable de parler, et était mourant. Il a été libéré en 2010 à l’article de la mort, la prison voulant se soustraire à leur responsabilité pour son décès éventuel. Il est décédé le 3 juillet 2013. Lors de sa libération sous caution médicale, il a été étroitement surveillé par les agences gouvernementales et la station de police locales.


M. Ma était originaire du canton de Taian à Anshan, province du Liaoning, mais il travaillait comme enseignant à Liupanshui, province du Guizhou.


M. Ma et son épouse ont fui leur domicile pour éviter d'être arrêtés après que le gouvernement chinois ait commencé à persécuter le Falun Gong en 1999. Ils ont néanmoins été arrêtés par des agents du commissariat Xingguan à Guiyang le 26 août 2002, parce qu’ils parlaient du Falun Gong autour d’eux. .


Le couple a ensuite été détenu et torturé dans le centre de détention Nanming de Guiyang et le centre de détention No. 1 du district de Wudang.


Les policiers du commissariat de Xingguan qui ont torturé M. Ma ne portaient pas d'uniformes ni aucune identification, et les méthodes de violence utilisées étaient particulièrement brutales. Une fois, un tabouret a été placé sur la poitrine de M. Ma alors qu'il gisait sur le sol. Un agent s'est alors assis sur le tabouret, poussant les pieds du tabouret dans la chair de M. Ma.


D'autres policiers ont frappé les membres de M. Ma avec des disques de métal. Ces formes de torture sont utilisées parce qu’elles ne laissent pas de blessures visibles mais causent une grande douleur et endommagent les muscles et les tissus.


La police a fracturé les bras et les jambes de M. Ma, puis l'a envoyé au groupe d'enquête criminelle du département de police de Guiyang. Les mains de M. Ma ont été attachées derrière son dos, ses jambes enchaînées, et il a été suspendu par les menottes de cette façon pendant quatre jours. Il a été également gavé avec de l’eau contenant de la poudre de piment, choqué avec des matraques électriques et fouetté avec une ceinture.

Illustration de torture: suspendu avec les mains attachées derrière le corps

M. Ma a demandé à utiliser la salle de bain lors de son interpellation dans le centre de détention Nanming à Guiyang. Le gardien a ignoré sa demande et l'a battu. Plus tard, M. Ma, son épouse, Mme Li, et un autre pratiquant de Falun Gong, Li Yinrui, ont été privés de sommeil pendant six jours et six nuits.


Le tribunal du district de Nanming à Guiyang a condamné le couple à onze ans de prison en mai 2003. M. Ma a été envoyé à la prison de Duyun dans la province du Guizhou, et Mme Li à la prison Yangai.


Dans la prison de Duyun, M. Ma a été menotté les mains derrière le dos et les menottes étaient attachées aux barreaux de la fenêtre. Cette torture a duré pendant 25 jours. En hiver, le garde Luo Xianlai (罗 显 来) a ordonné aux détenus de ne pas donner de couvertures à M. Ma.


M. Ma, Chen Zhongquan, Wang Meihua, et Zang Dongsheng ont arraché des posters de dessins animés calomniant Dafa et ont été punis en conséquence du 10 mars au 8 avril 2004. Le vice-directeur de la prison Zhong Shan (钟山) a choqué le visage et le cou des pratiquants avec des matraques électriques jusqu'à ce que leur chair soit brûlée. Ils ont également été attachés à des lits avec leurs bras étirés et forcés à regarder la propagande diffamant le Falun Gong pendant près de 40 jours. M. Ma a également été enfermé dans une cellule d'isolement.


Les pratiquants de différentes salles qui ont refusé de renoncer à leurs convictions ont été envoyés pour davantage « de transformation » d'octobre 2004 au 2 mars 2006. En juin 2005, les détenus criminels Yu Hongbing (余鸿兵), Zhou Kuangjian (周 匡 坚), et d'autres ont été instruits par les gardes de persécuter sévèrement M. Ma, M. Xiao Zhifei, et M. Yang Maojun.


Après des années de torture, les membres inférieurs de M. Ma étaient paralysés et il a perdu sa capacité à parler. Il a été libéré pour raisons médicales en 2010 et est décédé le 3 juillet 2013.


Gardiens et détenus criminels dans la prison de Duyun utilisent des moyens cruels pour torturer les pratiquants de Falun Gong, comprenant le lit de la mort , l'assise forcé sur un petit tabouret pendant des heures d’affilée, la posture à genoux prolongée sur un sol en béton, la brûlure avec de l'eau bouillante, les brûlures de cigarettes, la projection d’une forte lumière dans les yeux, l'écoute et le visionnage forcés de propagande qui calomnie le Falun Dafa, la soumission au froid avec peu de vêtements, etc Le personnel de la prison compile les façons de torturer les pratiquants de Dafa dans un manuel utilisé par les gardes.


Le pratiquant de soixante-quatorze ans, M. Wu Botong est mort dans la prison de Duyun le 11 septembre 2005, suite à la torture et aux mauvais traitements brutaux. Son corps a été rapidement incinéré.

Le pratiquant de Falun Gong M. Hu Dali du canton de Xiuwen est mort dans la prison de Duyun le 19 janvier 2011 suite à la persécution. Son corps a été rapidement incinéré.


Version anglaise
Mr. Ma Tianjun Passes Away after Eight Years of Torture in Prison

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.