Allemagne: Les habitants de Fribourg signent une pétition pour aider à mettre fin aux prélèvements d'organes sur des pratiquants de Falun Gong en Chine

Le 27 juillet 2013, les pratiquants ont organisé une campagne de signatures dans la célèbre ville de villégiature de Fribourg afin d’aider à mettre fin au prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants par le Parti communiste chinois (PCC).


Un des formulaires de pétitions que les pratiquants ont utilisé a été établie initialement en juin par Médecins contre le prélèvement forcé d'organes (DAFOH) et l’autre est une lettre de pétition destinée aux membres du Parlement de la ville appelant le gouvernement local à aider à arrêter la pratique de prélèvement d'organes sanctionnée par l'État chinois.


Le stand d'information des pratiquants était situé entre la célèbre cathédrale de Fribourg, construite au Moyen Âge, et un marché de week-end populaire.


Les pratiquants clarifient les faits au sujet de la persécution du Falun Gong en devant la cathédrale de Fribourg


Les passants signent des pétitions condamnant la persécution du Falun Gong par le PCC


Les passants appellent à la fin du prélèvement d'organes à vif par le PCC

"Que puis-je faire pour aider à arrêter cette atrocité?" ont demandé beaucoup de personnes de coeur aux pratiquants. Des passants ont dit qu'ils étaient au courant de la persécution du Falun Gong en Chine, mais n'en connaissaient pas les détails. Des panneaux d’information avec des photos illustraient les crimes de prélèvement d'organes par le PCC. Quand les gens ont vu les photos et lu les brèves descriptions sur les panneaux, ils étaient visiblement choqués.

Quand il ont appris que pendant 14 ans le Parti communiste chinois a enrôle l'armée, les prisons, les camps de travail et les hôpitaux locaux afin de prélever des organes sur des pratiquants de Falun Gong en bonne santé pour le profit , ils ont exprimé leur indignation et immédiatement signé une des pétitions montrant leur soutien au Falun Gong.


Toutes les personnes chinoises qui se sont arrêtées et ont écouté les pratiquants expliquer la nature perverse du régime chinois, ont condamné le Parti et toutes ses organisations affiliées.


Un homme taïwanais: “Prélever des organes est un crime peu importe sur qui les organes sont prélevés !”

Un homme taïwanais avec un bagage en criminologie a lu un des imprimés sur la pratique de prélèvement d'organes à vif du parti.


"Avez vous jamais rencontré quoique ce soit dans vos cours de criminologie, établissant que le prélèvement d'organes est un crime ?" lui a demandé un pratiquant.


“C'est mon nouveau projet de recherche !” a-t-il dit avec dans la main l'imprimé que le pratiquant venait de lui donner.


“En février, la communauté médicale taïwanaise et le Département de la Santé ont tenu un séminaire international," a expliqué le pratiquant. "Ils ont invité d'éminents experts pour examiner les crimes de prélèvement d'organes à vif du Parti.


L'Association du Barreau taïwanais a publié une déclaration contre le prélèvement d'organes, avec des législateurs disant qu'ils voulaient renforcer la législation des greffes d'organes afin que des gens à Taïwan ne se fassent pas sans le vouloir complices du PCC dans ses crimes."


“Prélever des organes est un crime peu importe sur qui les organes sont prélevés !” a déclaré l'homme.


Clairifier la vérité à un candidat parlementaire

M. Matern un candidat parlementaire du Parti de la CDU de Baden, accompagné de son équipe de campagne, visitait la constituence de Fribourg pour rencontrer les électeurs en amont des élections parlementaires d'Allemagne en septembre.


Un pratiquant a approché M. Matern, lui disant qu'il collectait des signatures qui seraient ensuite remises au nouveaux députés locaux élus, les pressant de présenter une motion avant les élections générale en Allemagne afin de condamner la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinoise.


“Aujourd'hui, de nombreux habitants de Baden ont signé la pétition, appelant à la fin de 14 ans de persécution du Falun Gong en Chine,” a dit le pratiquant à M. Matern. “Nous vous demandons instamment à vous et aux futurs députés d'écouter "la voix" des électeurs.

M. Matern a accepté l'imprimé et a dit qu'il était au courant des violations des droits de l'hommme del a Chine et ferait son possible pour aider à protéger les droits des pratiquants de Falun Gong en Chine.


Traduit de l’anglais
Freiburg, Germany: Locals Sign Petition to Help Stop Organ Harvesting from Falun Gong in China


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.