M. Guo Ning maintenu en détention alors que sa mère et son épouse aveugle attendent et s’inquiètent

La maison du pratiquant M. Nuo Ning de la ville de Shenyang, dans la province du Liaoning a été mise sens dessus dessous quand il a été arrêté le 22 Mars 2013. M. Guo était professeur à l'école pour aveugles de la ville de Shenyang. Ses parents âgés ont vu leur fils être traîné dans une voiture de police ne portant qu'un fin débardeur en plein froid hivernal, pour être détenu au commissariat de police pendant un jour et une nuit. Ils ont également vu une photo de lui torturé au point d'être méconnaissable. Ils n'arrêtaient pas de pleurer. Sa femme, qui est aveugle, a besoin d'aide pour les choses quotidiennes élémentaires, comme acheter de la nourriture, payer les factures etc, qui nécessitent l'attention de M. Guo.


Les policiers du commissariat du district de Dadong et l'équipe de sécurité nationale du département de police de la ville de Shenyang ont arrêté plus de 20 pratiquants des villes de Shenyang et de Harbin à Xiafangyuan dans le district de Dadong, et à la gare ferroviaire de Shenyang le 21 Mars 2013. Ils les ont emmenés au centre de détention de Shenyang, et les pratiquants de la ville de Harbin ont été ramenés dans leur ville plus tard. M. Guo et une autre pratiquante âgée, Mme Guo Lijun, sont encore détenues.


Il a été rapporté que le bureau de police de la province du Liaoning a convoqué la police de l'équipe de sécurité intérieure, le département secondaire, et les commissariats pour former une équipe spéciale appelée "F0321 " pour persécuter les pratiquants arrêtés. Ils ont mis en place un bureau au troisième étage du centre de détention de Shenyang. Le responsable était le capitaine Wang, le chef adjoint du commissariat de Dadongmen. Liu Xizhong et Shen Huaiyu étaient également membres de cette équipe spéciale. Les noms du reste de l'équipe spéciale ne sont pas connus. Des familles de l'extérieur de la ville ainsi que des familles locales ont toutes été interceptées devant de la porte et n'ont pu voir quiconque quand ils sont venus chercher les pratiquants. Le directeur du centre de détention a déclaré qu'il était seulement responsable de "garder" les pratiquants, et non de leur arrestation ou leur libération. En même temps, les membres de l'équipe spéciale censés être responsables ne se sont jamais présentés.

Les parents âgés de M. Guo et sa femme aveugle ont dû courir pendant deux semaines au commissariat de Dadongmen au centre de détention de la ville de Shenyang, à l'équipe de sécurité intérieure, et au bureau de police provincial. Ils ont attendu anxieusement à la porte mais personne n'a répondu. La famille a appelé les quatre lignes de l'équipe de sécurité intérieure, mais personne n'a répondu. Enfin ils ont rencontré le capitaine Wang dans le centre de détention, qui leur a dit que M. Guo serait libéré dès que l'enquête serait terminée. Quand la famille est allé le voir à nouveau, il leur a dit que le personnel d'enquête n'était pas venu. Quand ils sont allés le voir pour la dernière fois, il leur a dit que le cas de M. Guo avait été remis au bureau de police provincial. Chaque département leur a simplement donné le tournis.


En avril de cette année, Shenyang était particulièrement froid. Ses parents âgés se tenaient en silence dans le vent froid et attendaient, car ils savaient que leur fils était innocent.


Traduit de l'anglais
M. Guo Ning maintenu en détention alors que sa mère et son épouse aveugle attendent et s’inquiètent

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.