M. Xie Guichen de la province de Jilin condamné à 10 ans de prison, le lieu de détention de Mme Tan Chengxiang est inconnu

Le pratiquant de Falun Gong M. Xie Guichen de la municipalité de Baiqi, ville de Shulan, province du Jilin, souffre d'une urémie sévère, d'une insuffisance rénale et d'une maladie du cœur. Cependant, en dépit de son état de santé il était toujours incarcéré dans la deuxième prison de la province du Jilin. Quand sa famille lui rendu visite, on leur a ordonné de signer un document pour attester que M. Xie refusait de prendre des médicaments.


Mme Tan Chengxiang a été arrêtée en même temps, mais sa situation reste inconnue. Ils n’autorisent pas sa famille à lui rendre visite, laissant ses proches furieux et inquiets. Ses beaux-parents sont tombés gravement malades. Sa famille a cherché des informations à son sujet, mais elle n'a rien pu trouver. Ils ont visité différents départements gouvernementaux et autorités locales concernés et se sont entendus dire que Mme Tan avait été envoyée à des instances plus élevées. Cependant les autorités ont esquivé leur responsabilité, envoyant la famille d’un endroit à l’autre. La famille a passé quantité de coups de fil mais les téléphones étaient décrochés puis laissés sur le bureau ans que personne n’écoute, gaspillant l'argent de la famille de Mme Tan.


M. Xie était en bonne santé avant l'arrestation. Le 30 juillet 2012, lui et Mme Tan ont été dénoncés alors qu’ils distribuaient des DVD de Shen Yun au public. Les policiers de l’antenne de police de la municipalité de Baiqi, conduits par le directeur Cao, ont arrêté M. Xie et Mme Tan et ont fouillé leurs maisons. M. Xie a été détenu dans le centre de détention Nanshan de la ville de Shulan et Mme Tan dans le centre de détention de la ville de Jilin.


Après juste quelques jours dans le centre de détention, M. Xie avait été torturé si gravement qu'il avait du sang dans ses selles. Alors qu’il était sous traitement à l'hôpital, sa famille a demandé à le voir, mais la police a refusé. Après des supplications répétées, sa fille a été autorisée à le voir, mais ils n'ont pas pu parler. M. Xie était dans le lit avec des chaînes. La police a éconduit la famille et les parents pour les empêcher de parler. M. Xie a été alors déplacé à un endroit inconnu.


Avec des centaines de signatures, empreintes digitales et lettres de soutien de la population locale, la famille de M. Xie est allée aux départements de divers gouvernement demander de l'aide, mais personne n'était disposé à intervenir. Le directeur Cao de la station de l’antenne de police de Baiqi et l'agent de police Jiang Litao sont allés dans le canton de Fate. Ils ont harcelé les pratiquants de Falun Gong Zhao Yanhua et Sun Xiuhua et prétendu qu'ils avaient aidé la famille de M. Xie.


Le 22 janvier 2013, à l’approche du Nouvel an chinois, alors que M. Xie était détenu depuis six mois, sa famille a encore une fois essayé de découvrir ce qui leur était arrivé. Ils ont appris du département de police que leur cas avaitété transféré au parquet et à la cour. Quand ils ont contacté la cour, on leur a dit que M. Xie avait été condamné à dix ans d'emprisonnement et Mme Tan à huit ans.


La famille est allée à la cour, mais personne n’a voulu les rencontrer. On leur a dit qu'ils ne pouvaient se renseigner que par téléphone. Quand ils ont demandé au juge, Han Zhongxia, pourquoi ils n'avaient pas été avertis du procès, Han Zhongxia a dit qu'il était suffisant que M. Xie et Mme Tan aient été présents. Elle leur a dit également que le verdict avait été soumis à la cour intermédiaire de Jilin et que l’affaire n'avait rien à voir avec eux. M. Xie voulait faire appel. Sans avoir jamais reçu aucune notification juridique ou verdict, la famille a appris de l'oncle de M. Xie qu'ils pourraient aller voir ce dernier dans la deuxième prison de la province du Jilin. Avant qu'on leur permette de le rencontrer, les gardes leur ont dit de signer un document attestant que M. Xie Guichen refusait de prendre des médicaments alors même qu’il était malade. M. Xie a été admis en prison bien que souffrant d'une urémie sévère, d'insuffisance rénale et d'une maladie du cœur.


La famille de Mme Tan Chengxiang a appris que Mme Tan avait été condamnée à huit ans d'emprisonnement sans avoir reçu aucune notification juridique ou de verdict officiel. Le beau-père de 78 ans de Mme Tan est allé à la cour Shulan et a demandé sa libération, mais personne ne lui a répondu. Il n'est parti que lorsque les employés de la cour sont rentrés chez eux. Il a été dit que le directeur de la cour était venu, mais il n'avait pas donné son nom. On a appelé Li, le chef de la police de la cour. Il a dit au vieil homme : « Je vous jetterai dehors et vous laisserai geler à mort. » Le beau-père a répondu : « Je ne suis pas un criminel. De quel droit me traitez-vous comme cela ? » Plusieurs autres sont venus pour attaquer le vieil homme verbalement. Le vieil homme était si furieux qu'il était sur le point de perdre connaissance. Les employés de la cour ont dû le ramener à la maison en voiture à 7H00 ou 8h00 le soir.


Le vieil homme a été gravement malade une fois rentré la maison. Ce qu’ont confirmé les résultats des examens de laboratoire à l'hôpital central de la ville de Jilin. En février 2013, le centre de détention Xiaobaoshan a appelé le domicile de Mme Tan et a dit que la famille pourrait lui rendre visite. Cependant, quand ils sont arrivés, les gardes avaient disparu et ils n'ont pas pu entrer. Plusieurs jours plus tard, ils ont finalement trouvé le numéro de téléphone du centre de détention via des amis. Le vieil homme a appelé plusieurs fois et a demandé à voir Mme Tan, mais personne ne lui a répondu. Le personnel de centre de détention l'a trompé et a dit que le numéro de téléphone était incorrect, que c'était une résidence et de ne plus les harceler. La famille de Mme Tan était très inquiète pour elle.


Le mari de Mme Tan est décédé il y a trois ans dans un accident de voiture. Ses beaux-parents avaient vécu seuls jusque-là. Après le décès de leur fils, Mme Tan les a emmenés à la maison pour s'occuper d'eux. Mme Tan est aussi leur soutien moral. La belle-mère de Mme Tan a presque perdu la vue à force de pleurer et pouvait à peine s'occuper d'elle-même. Son beau-père souffre de plusieurs maladies. Une tumeur au cerveau est spécialement sérieuse. Il perd connaissance quand il est inquiet. Il a aussi du mal à marcher en raison d'une maladie du cœur. Mme Tan a été emmenée il y a huit mois. Le vieux couple voulait juste la voir. Ils sont allés au centre de détention plusieurs fois, mais n'ont jamais pu la voir. Maintenant ils n'ont aucun renseignement sur son lieu de détention. Le vieux couple a dit : "Nous ne savons pas à qui faire appel pour de l’aide. Si notre belle-fille est persécutée à mort, nous mourrons avec elle. C’en est fini pour cette famille "

Ceux qui sont responsables pour la persécution de M. Xie et Mme Tan : Han Zhongxia, le président de la cour de la ville de Shulan, Province de Jilin : +86-18626515039 (Mobile) standard principal du département de police de la ville de Shulan: +86-432-82098114 Centre de détention de la ville de Jilin (Centre de détention de Xiaobaishan) : +86-432-64819046, +86-432-64819047, +86-432-64819005

Traduit de l'anglais
Mr. Xie Guichen from Jilin Province Sentenced to 10 Years in Prison, Ms. Tan Chengxiang's Whereabouts Unknown

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.