De plus en plus de chinois scandalisés par la violence du PCC : 10,000 personnes signent pour secourir M. Zheng Xiangxing

Les fonctionnaires du Comité des affaires politiques et légales du gouvernement chinois ont ordonné une arrestation massive de pratiquants de Falun Gong le 25 février 2012. Après avoir entendu dire que le pratiquant M. Zheng Xiangxing de la ville de Tangshan était un des pratiquants arrêtés, 562 résidents locaux se sont portés à son secours en signant leurs noms accompagnés de leurs empreintes digitales.


Les autorités du Comité des affaires politiques et légales de Tangshan ont ignoré leur pétition et menacé ceux qui l'avaient signée. Ils ont alors condamné M. Zheng à 10 ans de prison.


Le refus absolu des autorités de ne serait-ce que considérer leur demande a alimenté davantage de mécontentements et de plaintes de la population et conduit à une autre vague de signatures de soutien.


En raison des blessures contractées suite à la torture brutale dans la prison de Baoding, M. Zheng a dû subir deux chirurgies du cerveau. Bien qu’étant dans un état très grave, les fonctionnaires ont persisté à refuser de le libérer sous liberté conditionnelle médicale.


La torture à laquelle M. Zheng a été soumis et la façon dont les autorités ont essayé de le dissimuler ontattiré de plus en plus d'attention et le nombre de ceux voulant montrer leur soutien a augmenté. Entre mars 2012 et mars 2013, 10,852 résidents ont signé leurs noms avec leurs empreintes digitales, demandant la libération de M. Zheng.


Ce n'est pas le premier effort de secours ayant recueilli plus de 10,000 signatures. Quand le pratiquant M. Qin Yueming de la province du Heilongjiang est mort en résultat direct de la torture en détention, 15,000 personnes ont signé la pétition pour faire appel. Après que les agents du régime aient maltraité les résidents de la ville de Shijiazhuang qui avaient signé une lettre de secours avec 700 signatures, davantage de personnes s’y sont jointes et un total de 10,995 personnes ont signé la pétition.


De tels incidents à grande échelle mettent en lumière le fait que les gens se sont réveillés et que beaucoup d'entre eux ont rejoint l'effort pour soutenir les pratiquants de Falun Gong innocents et traduire les malfaiteurs en justice.

(...)

Historique

Après que Liu Jiaman (le sous-chef de département de police du canton de Tanghai) et Li Fuguo (le chef de la division de la sécurité intérieure) aient arrêté M. Zheng le 25 février 2012, il a été gardé dans un centre de détention. En un mois, il était émacié et à l’article de la mort.

M. Zheng a été emmené à l'hôpital Ankang de Tangshan le 6 avril et jugé au Tribunal du canton de Tanghai le 29 mai. Il a été condamné à 10 ans le 26 juillet et emmené dans la prison de Baoding le 8 août. Torturé dans l'unité de contrôle strict pour le "transformer", le 26 octobre, il a eu le crâne fracturé.

La persécution a suscité de la sympathie pour le Falun Gong et la condamnation de la brutalité du régime.

Alors que de plus en plus de personnes signent leurs noms pour soutenir M. Zheng, ils se lèvent pour la justice comme de vraies pierres angulaires de la société.

Précédents articles sur ce sujet :

http://fr.clearharmony.net/articles/201304/112715.html


http://fr.clearharmony.net/articles/201211/110980.html
http://fr.clearharmony.net/articles/201303/112132.html


Traduit de l’anglais
http://en.minghui.org/html/articles/2013/4/30/139111.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.