166 000 signataires demandent à l'ONU d’enquêter sur le prélèvement forcé d'organes en Chine

http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2012-12-20/008452823573.html

Plus de 166 000 personnes de 36 pays ont signé une pétition, appelant les Nations Unies à enquêter sur les allégations de prélèvement forcé d'organes en Chine.


[Arne Schwarz, Enquêteur sur le prélèvement forcé d'organes]:
"Cela montre qu’en effet vraiment beaucoup de gens, vraiment beaucoup de gens ne sont pas indifférents à ce qui se passe si loin en Chine. Je pense que c'est vraiment, vraiment encourageant."


Les deux groupes à l'origine de la pétition, DAFOH ou Médecins contre le prélèvement forcé d'organes et le Parti radical non violent (ONG ayant une voie consultative à l'ONU), basé en Italie, ont présenté la pétition lundi à Genève.


Ceux qui ont étudié le prélèvement forcé d'organes déclarent que le principal groupe de victimes est le Falun Gong. Annie Yang, une pratiquante de cette méthode spirituelle, a raconté son expérience dans un camp de travail de Pékin.


[Annie Yang, Victime de tests médicaux, Camp de travaux forcés, Pékin] :

"... quand j'étais au camp, ils nous torturaient et nous étions privés de tous nos droits, mais je subissais régulièrement des tests physiques très spécifiques, je pense une fois tous les 3 mois, avec test de vision, test sanguin et rénal, radiographie pulmonaire et analyse d’urine. Ils vérifiaient tout."


Arne Schwarz, un chercheur suisse en bioéthique, condamne le meurtre d'individus pour leurs organes.

[Arne Schwarz, Enquêteur sur les prélèvements forcés d'organes]:
"Vouloir guérir un être humain justifie-t-il d’en tuer un autre? Surtout des pratiquants de Falun Gong. En général, ils sont jeunes, en bonne santé, ils n'ont pas été condamnés par un tribunal et ont été simplement placés en détention, non pas parce qu'ils ont commis une infraction criminelle, mais seulement en raison de leur croyance spirituelle."

La pétition sera présentée au Haut commissaire des droits de l'homme auprès des Nations Unies. Ce mois-ci, une autre pétition a été lancée aux États-Unis, appelant de la même manière le gouvernement américain à enquêter sur cette affaire.


Nouvelles NTD, Genève, Suisse

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.