Deux mille personnes signent une pétition pour soutenir des pratiquants de Falun Gong arrêtés à Chenzou dans la province du Hunan

Plus de deux mille personnes de Chenzou dans la province de Hunan ont signé une pétition demandant la libération de pratiquants de Falun gong arrêtés et que les persécuteurs soient traduits en justice. Un homme a déclaré en apposant ses empreintes digitales sur la pétition : “Nous vivons sous la dictature du Parti communiste chinois (PCC). Nous savons que le PCC est très cruel. Même si je ne pratique pas le Falun Gong je sais que son fondateur ; M. Li Hongzhi, enseigne à ses élèves à suivre Authenticité, Compassion. Tolérance. J’admire le Falun Gong. Lui seul est capable d’améliorer la moralité en chine. Je soutiens Falun Dafa.


Plus de deux mille personnes de Chenzhou dans la province de Hunan ont signé une pétition demandant la libération de pratiquants du Falun Gong


Quatorze ans ont passé depuis que le PCC a lancé la persécution du Falun Gong à l’échelle nationale en juillet 1999. De plus en plus de gens ont appris la véritable histoire du Falun Gong et ont choisi de se tenir du côté des justes. Ils ont manifesté leur soutien au Falun Gong et ont appelé à mettre fin à la persécution de diverses manières


La persécution brutale n’a jamais cessé

Ci-dessous quelques cas de persécution qui ont eu lieu à Chenzhou en 2012

Cas n°1: Mme Jiang Milan âgée de soixante-cinq ans a été arrêtée et envoyée au centre de lavage de cerveau de Laodaohe le 7 septembre. Elle est décédée vingt-trois jours après avoir été brutalement torturée .Ses organes internes ont été endommagés par les graves passages à tabac. Ses parties génitales étaient ensanglantées.


Cas n°2: Mme He Jincui, fonctionnaire à la retraite du bureau des archives de la ville de Chenzhou a été arrêtée par la police locale le 3 juillet, son domicile a été fouillée ; Elle a été détenue quatre mois. Mme He a survécu à un accident de voiture quand elle avait 31 ans. Des blessures à la tête et au thorax lui rendaient la vie très difficile. En pratiquant le Falun Gong elle a retrouvé la santé et le bonheur. Mme He a été emprisonnée pour avoir distribué 'La véritable histoire du Falun Gong' à des familles de son bâtiment résidentiel.


Mme Xu Chensheng


Cas n ° 3: Mme Xu Chensheng, une pratiquante de Falun Gong et employée de l'usine de cigarettes de Chenzhou, a été arrêtée dans la rue par la police locale le 16 mai. Elle a été menottée les mains derrière le dos et interrogée pendant douze heures. Elle n'a pas été autorisée à boire, manger ou aller aux toilettes. Elle est morte dans la voiture de police qui la transférait au centre de détention, et la police n'a informé sa famille que deux jours plus tard. Ils ont affirmé qu'elle était morte d'une rechute soudaine d'une maladie. La tentative de sa famille d’obtenir une autopsie a été obstruée. Ceux qui ont appris la mort de Mme Xu ont exprimé leur sympathie et leur colère, et en ont appelé à la justice.


Mme Li Jiaju


Cas n°4: Mme li Jiaju, une pratiquante du canton de Yongxing est décédée le 16 avril après avoir été emprisonnée et torturée à plusieurs reprises. Elle a été arrêtée par le bureau 610 et le gouvernement de Huangnixiang et envoyée dans un centre de lavage de cerveau en mai 2011 ; Mme Li a entamé une grève de la faim pour protester contre la persécution. Quinze jours après on lui a injecté une drogue inconnue puis l’a libérée. Elle n’a jamais récupérée et sa santé a continué à se détériorer. Elle n’arrêtait pas de saigner et a fini par décéder.


Cas n°5 Plus d'une vingtaine de fonctionnaires et agents, y compris le chef du canton de Xifengdu et le directeur du département de police, Duan Lingfeng, ont fait irruption au domicile de Mme Li Xiao'ai le 24 février et ont arrêté douze pratiquants de Falun Gong qui lisaient les enseignements du Falun Gong à son domicile. Mme Li et Mme Chen Xiao'ai Jianmei ont été emmenées au camp de travail de Baimalong de Zhuzhou pour douze mois.


Cas n ° 6: À la veille du 18eme Congrès national du Parti communiste, des dizaines de pratiquants à Chenzhou ont été envoyés dans des centres de lavage de cerveau. Plusieurs ont été emmenés au centre de lavage de cerveau de Laodaohe. Mme Wang Xiaoping du canton de Guiyang a été emprisonnée dans un centre de lavage de cerveau pendant plus d'un mois.


Plus de deux mille personnes signent pour réclamer la fin de la persécution

Les atrocités commises par le PCC ont suscité un fort mécontentement parmi le public, et les gens ont pris l'initiative de signer des pétitions. Plus de deux mille personnes ont signé à ce jour pour appeler à la libération des pratiquants de Falun Gong arrêtés et pour que les persécuteurs soient traduits en justice.


Une dame a dit, "Est-ce qu'ils arrêtent de nouveau des pratiquants de Falun Gong? Trouvez plus de gens qui signent. J'ai vu une annonce dans la rue qui dit qu’un pratiquant de Falun Gong a été battu à mort par la police. Est-ce vrai ? "La personne collectant les signatures lui a dit que c'était vrai. De nombreux cas comme celui-ci ont lieu en Chine.


Dès qu'il a eu terminé, une autre personne a dit: "Ils sont terribles! Nous devrions tous signer!" Un homme âgé a dit : "Trouvez de nombreuses personnes pour signer et faites traduire (les persécuteurs) en justice. Ce qu'ils ont fait est complètement sans foi ni loi. Je suis un membre du Parti communiste. Le PCC est trop pervers ! Je veux démissionner."


Celui qui recueillait les signatures a parlé de la pétition à un mendiant. Ce dernier a dit: "Le Parti communiste est trop pervers. Ce qu'il a fait est contraire à la raison. J’aimerais signer. " Le mendiant n'avait pas de mains, alors il a utilisé ses poignets pour contrôler le stylo et a soigneusement écrit son nom trait par trait.


Un vendeur de légumes a dit : «Falun Dafa m'a sauvé la vie! C'est miraculeux! Un pratiquant de Falun Gong m'a donné une amulette. Je la porte toujours. Sinon, je serais mort d'un accident de voiture. Le pare-brise de la voiture a été complètement détruit. Tous ceux présents pensaient que j'étais mort. Mais je n'ai eu qu'une égratignure. Ne pensez-vous pas que le Falun Gong est bon? Signer l cette pétition est une occasion pour moi de faire quelque chose pour le Falun Gong. ”


Une autre femme qui se trouvait connaître le collecteur de signatures a dit : «Je vais assurément signer. Pratiquer le Falun Gong n'est pas contraire à la loi. La police ne fait pas ce qu’elle est supposée faire. Ils ignorent les criminels et arrêtent les bonnes personnes! ”


Un homme a dit: «Je vais signer si c'est pour sauver les gens du Falun Gong. Je connais certains d'entre eux. Ce sont des gens vraiment bien. "D’autres qui l’ont entendu ont également signé.


La personne recueillant les signatures a reçu une lettre de remerciement disant : ' Même si je ne suis pas un pratiquant de Falun Gong, j'ai lu le Zhuan Falun de M. Li Hongzhi et je connais des pratiquants de Falun Gong. Je suis très choqué par la façon dont ces gens aimables ont été terriblement persécutés. Pourquoi le PCC persécute ces gens qui n'ont rien fait de mal et qui bénéficient à la société? Ils ne ripostent même pas. Au lieu de cela, ils souffrent en silence et sacrifient leur vie pour protéger leur croyance et leur Maître. Je pense que ces gens sont formidables! Seul un grand Maître est capable d'accomplir cela. Un grand merci pour l’attention et les arrangements de Maître Li. Depuis que j'ai signé la pétition appelant à la libération des pratiquants de Falun Gong, j'ai trouvé un travail parfait, et tout dans ma vie a commencé à bien aller, Je tiens à exprimer mon respect sincère à Maître Li et j'espère que tous les pratiquants de Falun Dafa rempliront bien leurs missions et auront un bel avenir! "Traduit de l’anglais

Traduit de l'anglais
http://en.minghui.org/html/articles/2012/11/27/136449.html

Version chinoise


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.