Après des dizaines de milliers de tailles et de polissages, On devient finalement quelque chose de valeur

 
Une mine de jade en Birmanie

Il est dit dans Les écritures des Trois caractères : "Le jade ne deviendra du jade qu’après avoir été taillé et poli." La taille est un processus douloureux. Par conséquent, après une endurance et une patience à long terme il devient finalement quelque chose de valeur. Selon la légende, il y a bien longtemps un grand temple fût construit dans une ville. Le temple était très sacré et tranquille. La seule chose qui manquait était une statue de Bouddha que les croyants puissent vénérer. Alors les fidèles invitèrent un célèbre artisan de jade à venir sculpter une statue de Bouddha afin qu’ils puissent exprimer leur vénération.


Le sculpteur vit que les croyants étaient très fervents, alors il se rendit lui-même dans les montagnes pour choisir la pierre. Son dur travail fût finalement payant et il trouva une pierre supérieure. La pierre était si grande qu'il la fendit en deux, ramassa au hasard un des deux morceaux et commença à le travailler. Alors qu’il le taillait, le morceau de pierre pouvait à peine tolérer la douleur. Il dit à l’artisan : "Cela fait terriblement mal. Peux tu tailler plus doucement ? J’ai enduré le vent et la pluie dans les montagnes, mais je n’ai jamais expérimenté une telle douleur. Peux-tu réellement me tailler en une statue de Bouddha." Le sculpteur répondit : " L’endurance est un processus. Tant que tu es déterminé, quand la douleur prendra fin il y aura une nouvelle vie. Crois-moi et continues à endurer."


La pierre y réfléchit un moment et dit au sculpteur : “Je le prendrai en considération. Quand auras-tu fini de me tailler ? Le sculpteur posa son burin et dit à la pierre : " Je viens juste de commencer à travailler sur toi. Tu dois continuer à endurer pendant 30 jours. Lorsque j’aurai fini, si les gens ne sont pas satisfaits de mon travail, je devrais m’y remettre et l’améliorer. Mais s’ils sont satisfaits, tu deviendras une statue de Bouddha."


La pierre resta un moment silencieuse. D’un côté, elle pensait à la gloire du jour où elle deviendrait une statue de Bouddha. De l’autre, elle ne pouvait supporter la douleur d’être taillée. Après deux heures, elle s’écria " Cela me tue ! Cela me tue ! Je t’en prie, lâches ton burin, je ne peux plus endurer cette douleur. "


Le sculpteur posa la pierre qu’il avait commencé à tailler et la brisa simplement en quatre blocs qu’il posa sur le sol du temple. Puis il ramassa l’autre moitié de la pierre et commença à la travailler. Après avoir taillé un moment, le sculpteur curieux demanda au morceau de pierre : " Ne ressens-tu aucune douleur ?" Le morceau de pierre lui dit " le précédant morceau de pierre et moi n’étions originellement qu’une seule pierre ; L’intense douleur est la même, mais je n’abandonnerai pas facilement. "


L’homme demanda : “Pourquoi ne me demandes-tu pas de te tailler doucement ? " La pierre répondit : "Si je te demande de tailler en douceur, la statue de Bouddha pourrait ne pas s’avérer raffinée, et devrait alors être retravaillée. Mieux vaut que tu le fasses parfaitement la première fois et ne gaspilles le temps de personne." Le sculpteur fût impressionné par la force de caractère de la seconde pierre et fut heureux de continuer son travail. Après 30 jours d’endurance, il avait réussi à sculpter une magnifique statue de Bouddha.


Peu après, une statue de Bouddha majestueuse et solennelle fut présentée aux croyants de la ville. Elle fût placée sur l’autel et les gens l’admiraient et en faisaient l’éloge. Le temple devint de plus en plus populaire et accueillait un flot continu de gens chaque jour. Un jour la première pierre, transformée en blocs de pierre, demanda à la statue de Bouddha : " Pourquoi es-tu placée si haut pour être vénérée, tandis que je dois supporter d’être foulée aux pieds par des milliers de gens chaque jour ? " La pierre qui était devenue une statue de Bouddha sourit et répondit : " C’est simple. Tu n’as eu qu’à passer par un simple processus pour devenir ces blocs de pierre. J’ai dû endurer de nombreuses incises pour devenir une statue de Buddha."


À travers l’histoire et en considérant la vie humaine, cette situation est la même pour toute chose en ce monde. En fait, la seule différence entre choisir d’endurer et chercher le confort réside en une seule pensée. Si on manque une opportunité donnée, on pourrait faire face à une douleur interminable à la fin. Si on croit dans la promesse du futur et qu’on endure l'épreuve avec une persévérance tenace, on aura un brillant avenir.


Version chinoise


* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.